Publié par Hervé Roubaix le 2 décembre 2014

-

Marion Maréchal-Le Pen avait annoncé qu’elle voterait oui à la reconnaissance d’un Etat de Palestine à l’Assemblée nationale. Elle vient de changer d’avis.

Sur BFMTV, la députée du Vaucluse Marion Maréchal le Pen avait déclaré que cette reconnaissance permettrait une meilleure lutte contre le terrorisme, ce qui est une remarque parfaitement loufoque et grotesque. Disons même que c’est exactement l’inverse, la frontière entre la Jordanie et Israël étant jusqu’à présent la seule qui soit sûre.

«Ce sera une résolution symbolique. Au Front national nous sommes pour la reconnaissance, parce qu’elle donnera des droits et des devoirs pour lutter contre le terrorisme».

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

France Inter annonce maintenant qu’elle a changé d’avis.

«Finalement, la députée FN a décidé de s’abstenir à l’occasion du vote», déclare un journaliste de la radio d’état.

Marion Le Pen aurait changé d’avis après avoir saisi le bureau exécutif du FN, qui a constaté que les plusieurs cadres du parti ont des avis différents sur le sujet.

Gilbert Collard s’est violemment exprimé contre cette résolution. Aymeric Chauprade a aussi exprimé des réserves, alors que sa soi-disant expertise des questions internationales autorise au doute, du fait qu’il parle de « frontières de 67 » qui ont la même réalité qu’un mirage au milieu du désert.

Le oui devrait l’emporter sans difficulté, aujourd’hui à l’Assemblée nationale, qui en profite pour faire diversion afin d’occulter le fait que l’ONU demande à la France de décoloniser la Polynésie française.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

10
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz