Publié par Jean-Patrick Grumberg le 5 décembre 2014

1417712656046

Des musulmans tchétchènes ont attaqué un poste de police à Grozny, la capitale tchétchène, dans la pire attaque terroriste depuis 2010.

Un groupe d’islamistes armés a pris possession d’un immeuble de bureaux et d’une école avant d’échanger des tirs nourris avec la police, qui ont fait au moins 20 morts.

Le bain de sang, où au moins 10 musulmans et 10 policiers ont perdu la vie, est un déplaisant rappel des attentats terroristes commis par des islamistes tchétchènes dans les années 90.

La vague d’attentat avait pourtant largement été calmée par les mesures musclées prises par le président Ramzan Kadyrov, allié du Kremlin.

Les violences ont éclaté hier jeudi lorsqu’un groupe d’homme armé, réparti dans trois voitures, a attaqué des policiers à un poste de contrôle, tuant trois officiers, selon un communiqué du comité anti-terroriste. Puis les jihadistes ont pris le contrôle d’un immeuble de 10 étages au centre de Grozny et d’une école voisine. Les médias russes ont indiqué qu’aucun professeur ni élève n’étaient sur place à cette heure.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

L’action terroriste de Grozny a été prévue par les jihadistes quelques heures avant la conférence du président Vladimir Putin sur l’Etat de la nation, depuis Moscou, afin de lui donner un plus grand retentissement médiatique.

« Ces rebelles ont réapparu en Tchétchénie » a déclaré Putin dans son discours au Kremlin. « Mais je suis sûr que les autorités locales vont bien s’occuper d’eux. »

Mais il faut bien comprendre que ces 20 morts n’ont rien à voir avec l’islam, puisqu’on vous dit que l’islam est une religion de paix.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz