FLASH
[16/12/2018] Attentat de Strasbourg : une 5e victime a perdu la vie  |  La hausse de 100 euros pour les salariés au Smic pourrait être reportée à juin. Les primes et les hausses de la fonction publique passent avant  |  France Inter interviewe un président de la confédération des commerçants indépendants anti #GiletsJaunes – sans préciser qu’il est le référent LREM de la Lozère – et rien dans le Décodex  |  Bruxelles : les manifestants contre la pacte de Marrakech sont 5 fois plus nombreux que ceux en sa faveur. A Paris, on les cherche, en vain  |  Belgique : heurts entre police et manifestants anti-immigration devant la Commission européenne suite à la signature du Pacte de Marrakech  |  Explosion à Sapporo au Japon : 40 blessés  |  Progrès : 79% des 33 pays d’Amérique latine et des Caraïbes à l’ONU ont changé leur vote dans une direction positive envers Israël à partir de 2009  |  L’UE rejette la nouvelle demande du Hamas, et soutient que le Hamas est une organisation terroriste  |  Israël a découvert un 4e tunnel du Hezbollah qui viole les traités internationaux et menace la sécurité  |  Tsahal va démolir la maison d’un terroriste palestinien qui a assassiné Ari Fuld, un Israélien d’origine américaine  |  [15/12/2018] Gilets jaunes : une chaîne humaine prévue dans les Alpes-de-Haute-Provence samedi  |  [14/12/2018] Le Weekly Standard, un magazine conservateur psycho-rigide et anti-Trump, ferme après 23 ans d’existence  |  Effet trump : La Chine annonce que sa croissance économique est beaucoup + lente que prévu : elle perd la guerre commerciale contre les USA et a suspendu ses hausses de tarifaires contre les USA. Les États-Unis, en revanche, se portent très bien  |  Israël : un colon musulman palestinien s’est infiltré par la clôture de protection de Gaza et a attaqué un soldat, qui a été légèrement blessé à la tête  |  [13/12/2018] Chérif Chekatt a été abattu par la police à Strasbourg  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 11 décembre 2014

a2

De visite à Paris, le Premier ministre libanais Tammam Salam à déclaré : « Le Liban traverse l’une des phases les plus dangereuses de son histoire. »

Le chef du gouvernement libanais était en visite officielle en France, et lors d’une audition devant la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale, il a expliqué que « les réfugiés syriens pèsent lourd sur le pays » et a réclamé une aide internationale.

« Le Liban traverse l’une des phases les plus dangereuses de son histoire. A la crise politique et institutionnelle s’ajoutent des difficultés économiques et sociales majeures, que vient compliquer l’afflux de près d’un million et demi de Syriens, un poids impossible à porter », a précisé M. Salam.

« Les réfugiés syriens pèsent lourd et négativement sur le Liban. En attendant leur retour, nous avons besoin d’un soutien régional et international », a ajouté le Premier ministre devant la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale.

[quote]Comme si la France devait subitement accueillir, loger et nourrir 22 millions de réfugiés[/quote]

Il a expliqué que le Liban a urgemment besoin d’une aide internationale pour supporter le poids de la présence d’environ 1,5 million de réfugiés syriens, plus du tiers de la population totale. Pour bien comprendre cette formidable pression, il convient de rappeler que la population du Liban est de 4,5 millions. C’est comme si la France devait sans préparatif aucun, accueillir, loger et nourrir 22 millions de réfugiés !

Plus de président depuis 8 mois

Le Liban vit déjà dans la tourmente institutionnelle, l’insécurité et les difficultés économiques.

Tammam Salam exerce depuis le 25 mai toutes les fonctions exécutives car il n’y a plus de pilote dans l’avion : aucun accord politique n’a permis de choisir un candidat à la présidentielle en remplacement de Michel Sleiman, après 16 tentatives en 8 mois !

La 16e séance parlementaire consacrée à l’élection d’un nouveau président a même été avortée, ce mercredi, car le quorum n’était pas atteint.

Une 17e séance est prévue le 7 janvier.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Une situation sécuritaire explosive

M. Salam a expliqué devant une commission parlementaire française faussement émue, que la crise syrienne avait affecté « le volet sécuritaire interne au Liban », particulièrement à Ersal, dans l’est du pays frontalier de la Syrie, où les jihadistes de l’Etat Islamique et du Front Al-Nosra, (al-Qaïda en Syrie), ont attaqué les forces de sécurité libanaises, et pris une trentaine de soldats et policiers en otage.

« Le pays vit au rythme de la prise d’otages et du chantage ignoble. Les ravisseurs nous lancent chaque semaine des ultimatum, ils ont déjà décapité deux otages, en ont abattu deux autres de sang-froid et continuent de manipuler cruellement les parents des 25 qui restent détenus », a-t-il expliqué.

[quote]1.5 million de réfugiés, c’est moins important pour les médias qu’un palestinien tué par un soldat de Tsahal[/quote]

On pouvait s’y attendre, vos médias d’information on décidé de ne pas vous informer de cette crise humanitaire : ils en parlent très peu ou pas du tout.

1.5 million de réfugiés syriens au Liban au bord de l’implosion, c’est infiniment moins important qu’un terroriste palestinien attrapé au collet par un soldat israélien au moment où il se jetait sur lui, je ne cesserai de vous le répéter.

Et ni l’Assemblée nationale, ni Elisabeth Guigou, ni les Verts, ont jugé urgent de proposer un vote « symbolique » pour soutenir ce drame, 1.5 million déracinés. L’urgence, le vrai drame humanitaire, c’était la reconnaissance d’un Etat palestinien, cela va sans dire.

La morale politique a quitté l’hémicycle. Si nous ne le dénonçons pas, qui le fera ? Le Monde ? France 2 ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz