Quantcast
FLASH
[18/09/2019] Une terroriste arabe palestinienne a été tuée alors qu’elle tentait d’attaquer des soldats israéliens avec un couteau  |  [17/09/2019] Election Israël: Echantillon Rotter: Likoud; 37, Gantz: 34, Liste jointe (arabe) 11, Shas 8, Iahadut hathora 8, Yamina (Shaked Bennet) 7, Liberman : 7, Camp démocrate 4, Havoda/Gesher 4  |  Election Israël: à l’échelon national, le taux de participation est en hausse de 2,4%  |  Election Israël: Premier sondage coalition « naturelle » : Likoud 57 sièges, Gantz 55 – c’est le seul sondage qui compte  |  Election Israël: Netanyahou = 33 sièges, Gantz = 34 sièges – ce qui ne dit rien puisque l’élection est une affaire de coalitions  |  Election Israël: des hackers localisés en Indonésie ont tenté de pirater les ordinateurs du parti de Liberman  |  Election Israël: Netanyahou: « nous pouvons encore gagner »  |  Ayelet Shaked: « c’est la dernière heure pour bloquer un gouvernement de gauche »  |  Election Israël: taux de participation à 20h = 63,7%, en hausse de 2,4%  |  Election Israël: Taux de participation des Arabes à 20h: 63,8%  |  Election Israël: Yaïr Lapid s’adresse à des téléphones éteints pour stimuler les derniers votants  |  Election Israël: Netanyahou : « si nous perdons, il y aura distribution de bonbons à Téhéran et à Gaza »  |  Election Israël: durant un podcast, un journaliste révèle par inadvertance que les chiffres de Bleu et Blanc sont plus faibles dans les villes autour de Tel Aviv qu’au centre  |  Election Israël: A Hadera, des activistes d’Israel Beitenou (Liberman) attrapés en vidéo offrant 500 shekels pour un vote  |  Election Israël: si le taux de participation arabe est élevé, et le taux de participation en Judée Samarie est faible, on est parti pour des mauvaises surprises  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Rosaly le 16 décembre 2014

isis-abu-mohammad-al-adnani-1

«La peur sciemment installée d’une religion, l’islam, qui, d’une façon inacceptable, est présentée par certains comme incompatible avec la République … Le fait nouveau, ce sont des vents mauvais qui soufflent de plus en plus, pas seulement en France, mais partout en Europe » – François Hollande (extrait de son discours lors de l’inauguration du Musée de l’Immigration.)

Monsieur Hollande, les vents mauvais qui soufflent sur l’Occident ne sont pas ceux auxquels vous semblez penser, mais bien ceux d’une idéologie funeste aux valeurs totalement incompatibles avec celles de la République et de la démocratie.

Le président Hollande accuse sournoisement les non musulmans d’être responsables des « vents mauvais ».

Si une majorité croissante d’Occidentaux rejette l’islam, les responsables, les seuls responsables, sont les musulmans eux-mêmes, qui généreusement accueillis dans nos pays ne cachent plus leur volonté de nous assimiler à leur religion, à leur culture, à leurs traditions, avec la bienveillante collaboration des autorités.

Privilégier les uns au détriment des autres n’a jamais favorisé une cohabitation pacifique.

La réaction deTony Abbott, le premier ministre australien à la prise d’otages par un musulman « instable» reflète bien la peur des dirigeants occidentaux à désigner l’idéologie responsable de toutes les attaques terroristes qui ensanglantent la planète depuis plusieurs décennies. Ils craignent la réaction des adeptes de cette belle «religion » soi disant compatible avec les valeurs occidentales de tolérance et de liberté d’expression.

Les déclarations du premier ministre australien et du commissaire de police, qui semblaient douter de la nature islamiste de cette prise d’otages et évitaient d’utiliser les mots qui auraient pu fâcher la « pieuse » communauté des croyants en Allah, sont d’une admirable hypocrisie.

Tony Abott, à l’instar de la majorité des hommes politiques occidentaux, utilise le langage du politiquement correct. Selon lui, les motivations de cette prise d’otages n’étaient pas connues et il a qualifié l’opération terroriste «d’incident inquiétant. »

« Incident » qui a coûté la vie à deux innocents.

Cela me rappelle le massacre de Fort Hood. C’était encore un autre « pieux » musulman bien intégré. Et il a été qualifié sans aucune honte par Obama « d’accident de travail ».

Tony Abott semble ou feint d’ignorer la signification du drapeau noir du djihad placé à la fenêtre par deux otages sous la menace d’une arme, tout comme le commissaire de police, qui se creusait la tête pour en comprendre le sens. Par contre, le Premier ministre sait avec certitude que cela n’avait rien à voir -absolument rien à voir- avec cette «belle religion douce, tolérante et pacifique» qu’est l’islam. Pas de stigmatisation, pas d’amalgame, pas d’islamophobie … pas de conclusion hâtive…

Le preneur d’otages était un « déséquilibré », un de plus … qui réclamait un drapeau de l’Etat islamique et portait un bandeau orné de caractères arabes. Sans doute un accessoire « fashion ». C’est très prisé chez les djihadistes qui n’ont rien à voir avec l’islam! Avez-vous remarqué le nombre de fous et de « déséquilibrés » parmi les soldats d’Allah? L’islam les rendrait-il fou, par hasard ?

La police a été chargée de rassurer … la communauté musulmane.

Il s’agit de la première prise d’otages en Occident depuis le discours audio menaçant de l’Etat islamique diffusé en septembre dernier sur les médias sociaux. Ils sont confiants, ils partent à la conquête des infidèles pour la cause d’Allah.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Voici un extrait d’un discours « d’amour et de fraternité » de 42 minutes, agrémentés de versets coraniques justifiant les appels à tuer les non musulmans :

« Nous allons conquérir votre Rome, briser vos croix, et faire de vos femmes des esclaves, avec la permission d’Allah, l’Exalté. Ceci est sa promesse. Il est glorifié et ne faillit jamais à sa promesse. Si nous ne parvenons pas à le faire, nos enfants et nos petits enfants réussiront et ils vendront vos fils comme esclaves sur le marché aux esclaves. »

Dans une vidéo, le porte-parole de l’Etat islamique, Abu Muhamma al-Adnani dit aux musulmans :

« Si vous pouvez tuer un infidèle américain ou européen, surtout un sale et méprisable français, un australien ou un canadien ou n’importe quel autre incroyant, citoyen d’un pays membre de la coalition contre l’EI, alors faites confiance à Allah et tuez-le immédiatement de n’importe quelle manière. »

« Ne demandez conseil à personne. Tuez l’incroyant, qu’il soit civil ou militaire, car ils ont le même gouvernement. Les deux font la guerre contre l’EI. Il est légitime pour vous de verser leur sang et de détruire leurs biens. »

Al-Adnani continue :

« Vous payerez le prix, quand vous marcherez dans les rues, tournant la tête à droite, à gauche, par crainte des musulmans. Vous ne vous sentirez pas en sécurité, même dans vos chambres à coucher.

« Vous payerez le prix pour cette croisade, qui vous conduira à votre propre effondrement et ensuite nous vous frapperons dans vos pays et vous ne pourrez plus jamais faire du mal.

« Vous payerez le prix et nous avons préparés pour vous ce qui vous fera mal, très mal. »

Ce preneur d’otages de Sidney avait entendu ce discours islamique « doux et tolérant » et mis la menace à exécution.

La prise d’otages pourrait annoncer d’autres attaques terroristes, non seulement en Australie, mais au Canada, aux USA et en Europe.

Les atrocités commises par l’EI en Syrie et en Irak pourraient se dérouler bientôt dans nos rues, nos villes, nos pays, car les islamistes son parmi nous. Ils nous haïssent, sont décidés, et ils rêvent de faire de nous leurs esclaves.

Nous devons rejeter les discours mielleux de nos dirigeants envers les musulmans, les décrivant comme de blanches colombes et culpabilisant les non musulmans, présentés comme d’affreux rapaces.

Lâche soumission de nos responsables politiques au projet Eurabia. Effarante politique de déni de réalité et d’affirmation de son contraire. Importation massive d’immigrés adeptes d’une idéologie barbare et dévastatrice.

A les entendre, ils ne songent qu’à notre bien, à notre avenir radieux dans une société nouvelle qui deviendra monoculturelle sous le joug de la plus « belle et la plus noble religion » qui soit, une « religion de paix, de tolérance, d’amour » nommée islam. Auparavant, le christianisme, source de tous les malheurs des hommes, selon ces « apôtres » du nouvel ordre mondial, devra disparaître et ils s’y attèlent avec beaucoup d’enthousiasme.

J’aimerais terminer en publiant deux extraits d’une interview de Madame Bat Ye’Or par Véronique Chemla en mai 2014.

« Les Etats occidentaux, faisant preuve de leur grande érudition en théologie islamique, se sont chargés de proclamer au niveau le plus élevé que l’EI n’avait rien à voir avec le vrai islam. L’EI représente donc une autre religion, une autre culture non-islamique. Ces déclarations s’inscrivent dans la politique de l’UE menée depuis plus d’une quarantaine d’années incriminant Israël de provoquer la guerre afin d’exonérer la civilisation du djihad et de la dhimmitude, corollaire du djihad.

Mais l’Europe et l’Amérique ne peuvent agir autrement.

Depuis 1973, l’UE a fondé sa politique sur l’axiome « islam = tolérance, paix, amour ».

C’est la base stratégique de cette nouvelle civilisation multiculturelle euro-méditerranéenne liée à l’immigration, représentée même par un parlement dont personne ne connaît les députés, et garante des réconciliations euro-arabe et islam-chrétienté.

Cette société euro-méditerranéenne s’est construite sur la promesse de l’éradication d’Israël et son remplacement par la Palestine que l’UE couve jalousement, nourrit, finance et place au centre de son éthique.

Elle a embrigadé sa culture, son enseignement, ses médias, ses universités dans cet endoctrinement, lançant ses cerbères contre les récalcitrants et décrétant urbi et orbi où Israël peut construire et où sont ses frontières. »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz