Publié par Sidney Touati le 24 décembre 2014

B5mYIDtCMAAcKxT
Il suffit d’exprimer une opinion non conforme au credo du politiquement correct, pour que tout aussitôt, la garde des censeurs jette l’anathème sur celui qui ose dire ce qu’il pense. Dans la France d’aujourd’hui, on ne débat pas. On impose une idéologie. Une terrifiante censure règne.

Aux yeux des gardiens de l’ordre, qui jouissent de privilèges, de postes, de subventions, Eric Zemmour a commis un crime. Il parle, il écrit, il exprime librement sa pensée.

On peut être en désaccord avec ses points de vue. On ne peut lui retirer sa qualité de journaliste libre. L’un des seuls, hélas ! à parler vrai.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Zemmour est célèbre. Son dernier livre bat des records de vente. Les adeptes de la censure brejnevienne ne comprennent pas pourquoi Zemmour ne rejoint pas leur camp. Pourquoi ne se métamorphose-t-il pas en apparatchik de la pensée ? Eux, n’écrivent, ne parlent, ne jouent que pour atteindre un poste, dont ils sont, comme les fonctionnaires, titulaires à vie. Ils sont les titulaires de la vérité et les gardiens de l’orthodoxie dominante, celle qui interdit de parler de l’islam, des banlieues… Si ce n’est à la façon de leur grand maître, Djamel Débouze.

[quote]Zemmour persiste à siffler sa petite musique qui grince aux oreilles des censeurs[/quote]

Au lieu de rejoindre cette clique qui tremble à l’idée de perdre privilèges et prébendes, Zemmour persiste à demeurer un homme libre, à siffler sa petite musique qui grince aux oreilles des censeurs patentés qui agissent pour le priver de micro et d’antenne.

Zemmour sera-t-il contraint comme Descartes, comme Hugo, comme Vales, comme Zola … comme Depardieu … de fuir pour rester libre ?

Dans ce duel qui a tant de fois opposé la plume au sabre, il convient de rappeler à nos chiens de garde que c’est toujours la plume qui finit par triompher…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Sidney Touati pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

1
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz