Publié par Alain Leger le 14 décembre 2014
Memorial de l'Holocaust à Kassel Université, Allemagne
Memorial de l’Holocaust à Kassel Université, Allemagne

De nouveaux auteurs réguliers ont rejoint Dreuz info ces dernières semaines.
Magali Marc, Frank Khalifa, Guy Haddad, François Sweydan, nous envoient maintenant régulièrement leurs articles, ainsi que Stanislas Bronstein, Sidney Touati et Frédéric Sroussi.
Alain Léger nous propose ici sa première contribution et nous attendons les articles d’Olivier Fabre d’un jour à l’autre.
Dreuz est heureux d’offrir à ses lecteurs et ses auteurs l’un des rares espaces d’expression libre, le seul site chrétien, néo-conservateur et pro-israélien du web en langue française.

o=o=o=o=o=o=o

La France, qui possède un droit de véto au Conseil de sécurité de l’ONU, est le cinquième pays européen avec la Suède, l’Espagne, la Grande Bretagne et la Belgique à forcer la reconnaissance d’un Etat palestinien.

Si l’ONU pense voter pour la reconnaissance d’un Etat palestinien, le vote sera illégal car il ignorera l’article 80 de sa Charte qui interdit d’altérer de quelque façon les Droits des Etats, où les termes des traités internationaux ratifiés.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Cette action des pays européens permettra aux terroristes du Hamas d’achever enfin le plan du Grand mufti de Jérusalem, Amin Al Husseini, d’en finir avec les juifs comme Hitler le lui a promis.

[unordered_list style= »bullet »]

  • Le 2 décembre 2014, les députés français ont voté par 339 voix contre 151 en faveur d’une motion qui réclame au gouvernement français de reconnaître l’Etat de Palestine.

  • Le 9 décembre 2014, les résultats d’un sondage d’opinion (sur un échantillon de 1 270 palestiniens) montrait un soutien massif à la violence. 61 % des personnes interrogées ont déclaré soutenir le Hamas, et si des élections avaient lieu maintenant, ils éliraient Ismail Haniyeh et non Mahmud Abbas comme futur président. Ceci montre clairement que les Palestiniens abandonnent les négociations de paix et choisissent le chemin de la terreur.

  • Le 11 décembre 2014, le Sénat français votait par 153 oui et 146 non en faveur d’une résolution non contraignante pour demander au gouvernement français de reconnaître la Palestine. Ce vote fut pris au prétexte de forcer Israël à reprendre immédiatement les pourparlers de paix avec les palestiniens.

[/unordered_list]

Si les vraies intentions du vote de l’Assemblée nationale peuvent se dissimuler derrière ce prétexte, celui du Sénat ne le peut pas, car le message du sondage ne laisse aucun doute : la majorité des palestiniens ne veut pas de négociation de paix et ils réclament un terroriste comme leader.

[quote]Les sénateurs ont voté pour un Holocaust en Israël[/quote]

Ce vote du Sénat revient à voter oui à l’antisémitisme.

Les sénateurs ont voté pour un Holocaust en Israël, et cette fois, la SNCF n’aura pas besoin de rembourser les déportés, ils n’auront pas besoin de dépenser d’argent à affréter des trains pour Auschwitz, ils n’auront pas besoin de construire des Ghettos, ils n’auront pas à reconstruire une Europe détruite par les bombes, ni de payer des compensations aux survivants.

Cette fois, l’Europe n’a rien à débourser. La note est payée par les arabes.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Alain Leger pour Dreuz.info.

www.nymei.org
www.voanews.com/hamas-popularity-surges-over-gaza-poll-finds
www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4602567,00.html

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

2
0
Merci de nous apporter votre commentairex