Publié par François Sweydan le 17 décembre 2014

2315200

C’est bien beau, le vivre ensemble, mais ce ne fut pas le cas de l’islam en Orient durant 13 siècles. Les musulmans parlent de tolérance, alors que durant la première moitié du XXe siècle, l’Algérie a pourchassé ses juifs, qui étaient là bien avant l’islam.

C’est la stratégie du jihad idéologique à laquelle je fais allusion dans Lettre ouverte à Tariq Ramadan : adopter la culture de son ennemi jusqu’à prendre racine et transformer son identité.

Mais ce que feint d’ignorer – ou ignore en bon musulman narcissique – le sociologue de café du commerce est qu’une identité peut être manipulée dans des sociétés orientales hautement analphabètes. Ce qui fut le cas par le passé dans le Machreck et le Maghreb.

A l’inverse, il est difficile de dévoyer des identités dans des sociétés européennes instruites et ayant une tradition séculaire de liberté, de démocratie, de libre arbitre et de droits de l’homme. Cela ne peut se faire sans une confrontation frontale.

C’est ce qui risque de se passer en France et en Occident.

Dans un de ses ouvrages, Claude Levi-Strauss explique très clairement (ce qu’on sait par ailleurs), ce qu’il advient lorsque deux civilisations différentes se trouvent en confrontation sur un même territoire :

« On aperçoit mal comment une civilisation pourrait profiter du style de vie d’une autre, à moins de renoncer à être elle même. Deux possibilités existent : soit une désorganisation et un effondrement du pattern d’un des groupes ; soit une synthèse originale qui, alors, consiste en l’émergence d’un troisième pattern lequel devient irréductible par rapport aux deux autres ».

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

La réponse de Levi-Strauss à notre problème est donc : ou bien les nouveaux arrivants qui relèvent d’une autre civilisation que la notre abandonnent leur civilisation et s’intègrent, ou bien ils la conservent, et alors émergera une autre civilisation sur notre continent européen, une civilisation que Levi-Strauss qualifie de « troisième pattern », un nouveau modèle donc, « irréductible par rapport aux deux autres ».

Ce modèle fut possible, et historiquement vécu, dans toutes les traditions judéo-chrétiennes, animistes/ païennes et même asiatiques dans une certaine mesure, comme le Japon, qui a su faire la synthèse entre tradition et modernité. Mais jamais en islam et dans les sociétés musulmanes, notamment arabes (sauf dans des pays à minorité chrétienne importante, comme l’Égypte, où l’interculturalité s’ordonne dans une arabité relative).

Et comme historiquement, l’islam ne s’est jamais intégré à AUCUNE société durant XIII siècles, et que l’Occident, malgré le relativisme rampant, ne risque pas à moyen terme d’abandonner ses valeurs d’humanisme, de libre arbitre, de liberté, de droits de l’homme et de démocratie, la confrontation est inévitable.

C’est une question de temps. En cette époque de crises européennes profondes, ce clash viendra plus tôt qu’on le pense.

Mais je reste optimiste dans mon pessimisme.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © François Sweydan pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

8
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz