Publié par Alain Leger le 15 décembre 2014

229857

Raymonde Le Lepvrier, la secrétaire générale du SETCA Namur a saccagé un commerce de centre ville, L&L, pour le forcer à fermer.

C’est avec l’emploi de cette méthode que le syndicat annonce sur sa page Facebook que « le mouvement de grève est bien suivi. » Il le serait à moins.

La scène ne se passe pas en Russie soviétique ni en RDA mais dans un pays démocratique et libre. Dans la vidéo ci-dessous, vous n’entendrez pas le bruit des bottes de la Stasi, ni les coups de crosse sur les visages des résistants, mais les méthodes sont les mêmes.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Cela se passe à Namur, la capitale de Wallonie, dans le magasin L&L situé rue du Fer que je connais bien :


Namur: la secrétaire générale du Setca utilise… by sudpresse

La secrétaire générale ne tolérant pas qu’un commerce reste ouvert alors qu’elle a ordonné la grève, elle décide d’employer la force et de terroriser les employés du magasin pour qu’il ferme. Clients et employés n’ont qu’à obéir aux ordres.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Alain Leger pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

3
0
Merci de nous apporter votre commentairex