Publié par Hervé Roubaix le 4 décembre 2014

Palestinian President Abbas attends a meeting with Egypt's interim President Mansour in Cairo

Reuters rapportait lundi 29 juillet 2013, que Mahmoud Abbas a déclaré : “aucun juif ne sera autorisé à résider dans le futur Etat palestinien.”

“Dans une résolution finale, nous n’accepterons la présence d’aucun israélien – civil ou militaire – sur nos terres”, a expliqué Abbas lors d’une conférence de presse avec des journalistes égyptiens, au cours de sa visite au Caire pour rencontrer le président égyptien par interim Adli Mansour, ajoutant que “une présence internationale, multi-nationale comme dans le Sinaï, le Liban ou la Syrie, nous sommes pour cette solution,” en référence aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies.

Madame Guigou, c’est en parfaite connaissance de cette déclaration, j’ajoute même, c’est en fermant les yeux sur cette déclaration, que vous avez proposé que la France vote pour la reconnaissance d’un Etat Palestinien interdit aux juifs – le premier depuis l’Allemagne hitlérienne.

Ni vous, ni les communistes, ni aucun défenseur auto-proclamé des Droits de l’homme, ni aucune organisation auto-déclarée antiraciste, ne s’élèveront contre un Etat d’Apartheid de Palestine, car vous l’avez souhaité.

Si vous avez un seul jour, une seule fois, un seul mot prononcé pour dénoncer l’abominable Apartheid en Afrique du sud, vous mentiez.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Avec vous, les membres de l’Assemblée nationale qui n’aiment pas les Juifs ont voté pour cette reconnaissance d’un Etat interdit aux juifs.

Je ne dis pas Madame Guigou que vous êtes antisémite, car je n’en sais rien. Peut-être l’êtes vous, peut-être pas.

Et je ne dis pas que tous les membres de l’Assemblée nationale qui ont voté pour cette reconnaissance sont antisémites. Loin de moi cette pensée.

Je dis en revanche que tous les antisémites ont voté pour la reconnaissance d’un Etat palestinien.

Et je dis que s’ils finiront leur vie avec ce cancer au ventre, ils finiront aussi avec la frustration : ils ne verront pas naître un Etat de Palestine interdit aux Juifs.

N’oubliez pas le compliment que De Gaulle adressait aux juifs, lors de sa conférence de presse du 27 novembre 1967, après que les juifs aient remporté la Guerre des 6 jours contre toutes les armées arabes des pays voisins ligués :

« les Juifs, jusqu’alors dispersés, mais qui étaient restés ce qu’ils avaient été de tout temps, c’est-à-dire un peuple d’élite, sûr de lui-même et dominateur, n’en viennent, une fois rassemblés dans le site de leur ancienne grandeur, à changer en ambition ardente et conquérante les souhaits très émouvants qu’ils formaient depuis dix-neuf siècles »

Je n’étais pas né, c’était en 1967, Israël n’avait pas, alors, la force qu’elle a aujourd’hui, et n’avait pas, alors, observé le double standard disqualifiant les condamnations dont elle est la cible, et qu’elle méprise.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous