FLASH
[24/11/2017] Egypte : nouveau bilan de l’attentat contre la mosquée Al-Rawda du Sinaï : 235 morts  |  L’auteur des tags Juif à Marseille est un juif. Taré ! Cela ne réduit hélas pas la haine anti juive ds militants islamistes  |  Egypte: attentat mosquée du Sinaï nouveau bilan 184 morts , 180 blessés – belle opération de paix et tolérance  |  La manifestation de Génération Identitaire interdite samedi à Paris, mais celles des islamistes qui hurlent mort aux juifs sont autorisées  |  Religion d’amour : Egypte – au moins 50 morts, des dizaines de blessés dans une attaque contre une mosquée dans le nord du Sinaï  |  Un policier a été condamné à 6 mois ferme pour avoir donné une gifle à un migrant  |  L’Iran interdit les lunettes de soleil et le vernis à ongle aux femmes, considérés comme ‘érotique’  |  [23/11/2017] Ce n’est pas un gag (hélas) : le groupe EELV à la mairie de paris veut rebaptiser la journée du patrimoine en journée du matrimoine  |  Les forces irakiennes lancent l’opération finale pour nettoyer les dernières bases d’Isis dans le désert  |  [22/11/2017] Haute-Savoie : un individu tué par balle par un policier lors d’échanges de tirs contre un véhicule qui fonçait sur plusieurs policiers. 1 homme interpellé, 2 en fuite  |  Rennes – vols et agressions par 6 migrants illégaux dont un de « 11 ans »: arrêtés 3 fois en 3 jours, libérés, ils recommencent immédiatement  |  Débarquement massif d’Algériens sur les côtes espagnoles : une ‘attaque coordonnée’, selon un responsable espagnol  |  Et hop: le journaliste Frédéric Haziza accusé d’agression sexuelle – mais n’oublions pas Tariq Ramadan !  |  Multiculturalisme chéri : dans l’Essonne, un policier et sa femme ont été roués de coups devant leurs enfants  |  Les dirigeants allemands font pression pour la reprise des négociations de coalition par Merkel et éviter la paralysie du gouvernement  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Olivier Fabre le 12 janvier 2015

Après un attentat contre les occidentaux, les scènes de liesse populaire ont toujours lieu, dans des pays arabes.

Pour rappel voilà comment les attentats du 11 septembre avaient été accueillis par les Palestiniens :

[quote]Après les attentats contre Charlie Hebdo, des réactions de joie ont éclaté dans le monde arabe[/quote]

De même, après les attentats contre Charlie Hebdo, des réactions de joie ont éclaté dans le monde arabe, notamment dans la très proche Algérie et au Liban dans les camps de réfugiés palestiniens. (1) (2)

La différence d’avec les précédents attentats, c’est que la joie des musulmans sympathisants des terroristes s’est exprimée de manière spontanée et au vu de tous en France.

Au moment même de la prise d’otage par le terroriste Amedy Coulibaly de l’épicerie Hypercacher Porte de Vincennes, des badauds d’origine maghrébine s’étaient ameutés autour des journalistes pour mimer une exécution au fusil d’assaut derrière la journaliste de I-Télé :

D’autres, avec une allégresse égale exhibent le V de la victoire :

Victoire terro


Enfin, des racailles de quartier faisaient vulgairement affront aux hélicoptères de la police. (3)

Doigt hélicoptère

[quote]Des appels à la vengeance des martyrs de la cause islamique[/quote]

De plus sur Internet, la fratrie terroriste Kouachi est adulée par des milliers de profils de réseaux sociaux qui ont partagé le hashtag #JeSuisKouachi ou #JeSuisCoulibaly accompagnés d’appels à la vengeance de ces martyrs de la cause islamique. (4)

Plus inquiétant encore sont les récits de professeur désemparés quant à la réaction des élèves.

• Un enseignant du Val d’Oise rapporte les propos de ses élèves justifiant l’attentat contre Charlie Hebdo, des réactions souvent majoritaires :

« Je ne suis pas Charlie, je n’ai aucune compassion envers les personnes qui sont mortes et qui dessinaient le prophète.

Malheureusement dans certaines de mes classes, ce n’est pas minoritaire. Cette jeunesse là, c’est la France de demain, faudrait s’en rendre compte« 

• Réactions similaires dans la classe d’un professeur de l’académie de Grenoble :

« Madame, on ne va pas se laisser insulter par un dessin du prophète, c’est normal qu’on se venge. C’est plus qu’une moquerie, c’est une insulte ! » (5)

• Dans un lycée de Saint Denis, un colis suspect a été déposé dans la salle des professeurs avec l’annotation « Je ne suis pas Charlie ». A l’intérieur de ce colis se trouvaient des cables et un détonateur. Quant à la compassion des élèves envers les victimes, elle peut se révéler surprenante :

« Je l’ai fait (la minute de silence)pour ceux qui ont été tués, mais pas pour Charlie [Charb], le mec qui a dessiné. Je n’ai aucune pitié pour lui. Il a zéro respect pour nous, les musulmans. Mais ce n’était pas la peine de tuer douze personnes. Ils auraient pu ntuer que lui. » (6)

Au vu de ces différents témoignages qui ont réussi à s’extirper des murs de l’éducation Nationale, la nouvelle génération d’élèves est encore plus spontanée et radicale que les précédentes.

Certains professeurs, trop peu, tirent la sonnette d’alarme et s’inquiètent de la radicalisation des nouvelles générations et de sa conséquence dans les années à venir. Les autres professeurs font comme le reste de la société française, refusant de prendre la mesure du changement capital de référentiel et de culture qui se fait dans une partie grandissante de la population française.

[quote]La Shoah, les Croisades, ne peuvent déjà plus être enseignées dans beaucoup d’écoles[/quote]


La Shoah, les Croisades, ne peuvent déjà plus être enseignées dans beaucoup d’écoles, maintenant, ce sont les valeurs de liberté d’expression, de liberté de conscience qui ne sont plus transmises par l’Éducation Nationale dans ces mêmes endroits. Dans le film « La journée de la jupe » qui dépeint au plus proche, la situation catastrophique des zones d’enseignement prioritaires, un professeur se sert du Coran pour calmer les ardeurs de ses élèves. Cet exemple réel évoque le début de la soumission de professeurs aux exigences d’un dogme religieux, alors qu’ils ne devraient faire la promotion que des valeurs de morale commune, dans laquelle le blasphème est accepté.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

La démission de l’Éducation Nationale à l’encontre de l’enseignement des valeurs républicaines, tant vantées par ailleurs, reflète la démission de la société française toute entière, terrorisée par la violence islamique. Les exemples de cette jeunesse islamique radicale se sont diffusés partout dans le monde donnant l’image véridique d’une France ne contrôlant plus son destin. Les soutiens des ennemis de la France sont à l’intérieur et s’expriment librement dans les classes, devant les télés ou sur internet. Les Français et le reste du monde les ont vus, mais le silence des réactions est assourdissant.

Il est temps de comprendre que les médias ne sont aucunement qualifiés pour décrire la communauté islamique en France. Ils ne savent – ou plus important – ne veulent pas montrer la réalité. Ce que l’on peut savoir à coup sûr, c’est que cette partie ultra-radicale de la communauté musulmane progresse dangereusement à chaque génération.

Ignorer ce fait de société crucial aggrave d’autant plus le problème qui ne pourra être réglé que s’il est identifié.

Espérons qu’avec ces derniers évènements, les Français demanderont des comptes à leurs institutions et ne se laisseront étourdir par la « secte des endormeurs mirifiques » comme l’appelait Clemenceau.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Olivier Fabre pour Dreuz.info.

Références :

1)tamurt.info/fr/Algerois-fetent-l-attentat-contre-le-siege-de-Charlie-Hebdo

2)lorientlejour.com/attaque-contre-charlie-hebdo-tirs-de-joie-a-ain-el-heloue-au-liban-lbci

3)twitter.com/FParadol

4)lexpress.fr/les-reseaux-sociaux-servent-ils-a-faire-l-apologie-des-attentats

5)lepoint.fr/le-desarroi-d-une-prof-qui-parle-de-charlie-a-ses-eleves

6)lemonde.fr/a-saint-denis-collegiens-et-lyceens-ne-sont-pas-tous-charlie

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz