Publié par Alain Leger le 19 janvier 2015

gaza

«Français, dégagez de Gaza ou nous vous égorgerons» hurlaient environs 200 Palestiniens sunnites vêtus des uniformes de l’Etat islamique, aujourd’hui lundi 19 janvier.

Le Hamas a pour une rare fois autorisé des sunnites à manifester sans s’interposer.

ShowImage

Environ 200 d’entre eux ont défilé à Gaza devant le centre culturel français en brûlant le drapeau français comme lors de la manifestation palestinienne à Jérusalem vendredi dernier.

french flag burning

Arborant des drapeaux de l’Etat islamique et des affiches montrant les deux djihadistes français qui ont abattu les dessinateurs de Charlie Hebdo, les manifestants ont juré d’égorger les 40 Français résidents de Gaza – pourtant pro-palestiniens très engagés.

« Français, dégagez de Gaza ou nous vous égorgerons », ont hurlé les palestiniens devant le Centre culturel français de Gaza qui a été deux fois l’objet d’attaques au mois d’octobre – donc bien avant l’affaire des caricatures, et malgré les déclarations en faveur de la création d’un Etat palestinien.

Selon la dépêche de l’AFP, « un rassemblement d’une telle ampleur et brandissant ouvertement la bannière des jihadistes est un fait exceptionnel, sinon unique depuis l’accession du Hamas au pouvoir par la force [ils ont jeté les membres du Fatah du haut des immeubles] en 2007 dans la bande de Gaza ».

Soutenez Dreuz, donnez votre avis, enrichissez le débat, participez aux commentaires, en vous abonnant ici

La police du Hamas, dont le quartier général est en face du centre culturel français, n’est intervenue que très tardivement, et très mollement pour la forme, car c’est elle qui a autorisé la manifestation.

Aucun français ne se trouvait dans le centre qui est fermé en raison des menaces : un incendie criminel et un attentat à l’explosif en octobre et décembre, et les murs extérieurs ont été taggés de slogans promettant l’enfer aux journalistes français et la mort aux « adorateurs de la croix. »

Une quarantaine de Français et Franco-Palestiniens vivent dans la bande aux mains des terroristes.

En brandissant les photos des frères Kouachi et de Coulibaly, les palestiniens chantaient : « attendez-vous à voir encore plus de héros de l’islam, vous autres adorateurs de la croix. »

Il est très étrange d’observer que beaucoup d’Israéliens, bien que la France est pro-palestinienne et que le journal satirique est antisioniste, ont respecté une minute de silence à la mémoire des victimes de Charlie Hebdo, et que les palestiniens, bénéficiaires de toutes les faveurs de la France, promettent plus de morts.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Alain Leger pour Dreuz.info.

10
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz