Publié par Alain Leger le 5 janvier 2015

Un violent affrontement est en train de se développer entre factions palestiniennes rivales à Ain el-Hilweh au Liban. Les lecteurs de Dreuz ne seront pas étonnés que les médias traditionnels n’en parlent pas lorsqu’Israël n’est pas impliqué. 

377969_img650x420_img650x420_crop

Selon un rapport publié ce soir vers 19h30 heure française, des militants sunnites de l’organisation Osbat al-Ansar et du groupe Jund al-Sham ont placé des combattants en embuscade dans les rues d’al-Tahtani au camp de réfugiés Ain el-Hilweh situé au sud de Sidon, suite à un conflit dont les motifs restent flous entre Djihadistes des deux groupes.

Une célébration de l’anniversaire de la fondation du mouvement Fatah s’était passée sans incident, mercredi dernier sur fond de tensions entre groupes rivaux.

À la lumière des tensions entre le Fatah et les dissidents et anciens dirigeants de la lutte armée palestinienne (PAS), le Brigadier Général Mahmoud Abdel Hamid Issa avait positionné ses forces de sécurité dans le sud du Liban de crainte qu’un conflit éclate mercredi dernier.

Les tensions s’étaient accentuées, mardi soir, quand un militant a jeté deux grenades à main dans le quartier Souq al-Khodar du camp.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Une source de sécurité a déclaré au Daily Star que l’attaque n’a fait aucune victime.

Un source qui n’a pas révélé son identité a indiqué qu’un rapport interne sur la sécurité a été envoyée à des hauts responsables libanais, dont le Premier ministre Tammam Salam et le président du Parlement Nabih Berri, expliquant qu’ «il se passe des choses inquiétantes dans le camp à la lumière des récentes tensions. »

Le rapport indique que des éléments extérieurs pourraient entrer dans le camp et pousser la situation vers l’«explosion».

Le chef de la faction rivale au Fatah, surnommé Lino, est un fidèle lieutenant de l’ancien haut responsable du Fatah à Gaza Mohammad Dahlan, qui a également été exclu du parti.

Dahlan est un rival de longue date du président palestinien Mahmoud Abbas, que ses partisans accusent d’avoir orchestré l’assassinat du dirigeant palestinien Yasser Arafat.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Alain Leger pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous