Publié par Nathalie le 24 janvier 2015

743567-pendant-milliers-personnes-manifestent-rues

Travailleuse sociale de premier cycle universitaire, je m’intéresse à l’islam depuis environ 5 ans. J’ai débuté mes recherches uniquement en vue de cibler mes soi-disant « préjugés ».

Dès que j’ai découvert le coran, environ 5 mois après le début de mes contacts avec le monde islamique par voie d’un site musulman doté d’un forum, Yabiladi ; plusieurs femmes venaient se confier à moi, craignant moins d’être jugées.

J’ai constaté à mon grand étonnement et une certaine désolation, que la communauté musulmane féminine n’a pas développé la notion de solidarité féminine. Au contraire, jamais je n’ai vu sur un site autant de jugements, de rétorques méchantes, de frustrations communes exprimées par la majorité des femmes, un peu comme si elles allaient sur ce site pour se défouler au lieu de vouloir s’entraider.

A une femme avouant que son mari la menaçait de la brûler à l’acide, la plupart lui conseillèrent de … prier allah.

Tout faire pour sauver son mariage. C’était la norme : tout endurer pour mériter le paradis, obéir à son époux coûte que coûte.

Une d’entre elle est venue se confier à moi en m’exposant sa vie sexuelle. La pauvre femme se faisait prendre le matin, le midi devant les enfants, le soir en rentrant du travail, et finalement, au coucher. Il faut savoir que l’islam interdit à l’épouse de se refuser sexuellement à son mari. La pauvre femme, ce qui l’indisposait le plus était qu’il la prenait devant ses enfants. Elle faisait fi de sa grande fatigue, son épuisement, car elle avait plusieurs enfants en bas âge. Tout cela pour exprimer combien l’islam contrôle toutes les sphères de vie, incluant la chambre à coucher.

Connaitre l’islam

J’estime que la meilleure défense à notre portée, une défense pacifique, est d’informer la population sur la nature profonde de l’islam, et les dangers que représentent tous les musulmans qui, en nombre inférieurs, ne montrent pas leur vrai visage.

Bien-sûr, ils ne sont pas tous des tueurs-fous prêts à tuer tous les mécréants.

Après 5 ans de recherches sous diverses formes, ma définition de l’islam est celle-ci :

c’est une doctrine politico-totalitaire, sexiste, suprémaciste, esclavagiste, violente, conquérante, cautionnant la pédophilie via les mariages de fillettes, à l’image de ce qu’ils osent nommer leur « prophète », le tout sous couvert de quelques notions religieuses empruntées aux deux grands courants monothéistes.

Partage de notions relatives à notre gouvernement fédéral

Notre dirigeant, le premier ministre Stephen Harper, a admis au Parlement de notre pays avant les récents meurtres, que : « La plus grande menace pour la sécurité intérieure du pays réside dans le terrorisme islamique ».

Suite à cela, les musulmans ont « exigé » des excuses, excuses qu’il s’est bien gardé de faire, fort heureusement.

Notre chef d’État a aussi décidé de n’accepter comme réfugiés que les minorités religieuses reliées aux événements de Syrie.

Là encore, une femme, immigrée de surcroit, a osé dire que c’était discriminatoire !

Je gagerais que la femme est musulmane ou alors qu’elle ne connait absolument pas le sort réservé aux « mécréantes », vendues comme esclaves sexuelle.

Le monde musulman se pose constamment en victime alors qu’il est l’agresseur. Il n’a aucune capacité d’introspection, d’analyse de sa doctrine et de son impact sur les sociétés conquises par elle. Les musulmans n’émigrent qu’en terre chrétienne de culture, et pourtant ils sont incapables de comprendre que la source de tous leurs propres problèmes, est en fait l’islam.

Les peuples musulmans sont figés dans le temps. Ils n’évoluent pas. Ils n’ont rien inventé de majeur pour l’humanité. Que ce soit en médico-légal, en médecine, en transport, sans nous ils seraient encore à se déplacer à dos de chameau, sans mode de communication, sans téléphone, sans ordinateur, etc. Et leur pétrole ne les rend riches que parce que nous avons inventé les machines qui s’en servent, et celles qui l’extraient.

J’ai vu une invention récente provenant d’Iran. C’est une machine à amputer les membres ! C’est pathétique. Même leurs inventions sont produites pour détruire.

Psychopathologie islamique

De par ses enseignements fondamentaux, l’islam s’avère une doctrine pouvant facilement faire basculer un individu fragile au départ, car la culture islamique gère tout conflit ou malaise par la violence. (Analyse par le psychologue Danois et travailler social ayant travaillé en milieu carcéral, Nicolai Sennels.)

Même dans leur pays, ils n’ont développé aucune approche particulière en psychologie. Consulter un psychologue, un pédopsychiatre (pour enfant) ne constituent pas pour eux une approche pour traiter un enfant qui présente des signes de violence, ou des troubles du comportement.

Au contraire, l’utilisation de la violence pour gérer un mauvais comportement est plus ou moins systématiquement appliqué.

Alors que toutes les sociétés occidentales s’accordent pour dénoncer l’impact de la violence à la télévision et dans les jeux vidéos sur le comportement des jeunes, pas un mot pas une étude n’est conduite concernant les musulmans.

Force est d’admettre pourtant que la littérature islamique est tellement empreinte de textes extrêmement violents à apprendre par coeur, que nous pouvons affirmer en toute certitude que le fait de baigner dans ce climat terrifiant, de voir des jeunes hommes pendus pour apostasie, pour homosexualité ou blasphème, ou pour avoir critiqué l’islam comme en Iran, affecte un enfant.

Et s’il se pose des questions sur son orientation sexuelle, il réprimera dans la violence ses pulsions homosexuelles.

Sans appliquer systématiquement la peine de mort, ce sont des hommes de leur communauté qui se chargeront de punir les hommes considérés homosexuels. Il peut être traumatisant pour un enfant de vivre dans la crainte de réaliser qu’il est homosexuel. Le refoulement utilisé inconsciemment comme mécanisme de défense devient lourd à porter et il devient quasi-évident que toute cette pression intérieure finira par s’exprimer dans d’autres sphères par la violence.

J’ai visionné une vidéo d’hommes appliquant des punitions extrêmes, en plein village, tandis que les villageois continuaient de vaquer à leurs occupations quotidiennes dans une totale indifférence. Les quelques minutes de de cette vidéo m’ont profondément troublée.

Jamais de toute ma vie je n’ai été en contact avec des actes d’un tel sadisme. Cela se passait en plein village, et les gens autours ne se préoccupaient pas du tout de ces tortures à mort. Un enfant confronté à de telles tortures sur un être humain peut être traumatisé à vie.

L’islam banalise la violence. Je vais tenter d’expliquer le contexte. Un homme est pris par cinq ou six hommes qui l’encerclant alors qu’il est couché à plat ventre sur une table, devant tous les passants, j’insiste sur ce point.

Ses tortionnaires, tout sourires, dont un filmait la scène. Un d’entre eux lui inséra un manche à balai dans l’anus, prenant soin de le faire souffrir le plus possible en insérant l’objet très tranquillement, de façon à ne pas le tuer rapidement. Ajoutons que les textes interdisent l’empathie lors d’applications de sentences telles que pendaison, lapidation, etc, et que le tout doit être effectuées devant témoins.

Les tortionnaires souriaient pendant que la victime criait. Elle devait souffrir un terrible martyr. Cela se passait devant des policiers armés, qui assistaient sans rien faire. Les cris de la victime étaient de l’ordre de ceux qu’une personne saine d’esprit ne peut oublier. Aucun acteur de cinéma, si bon soit-il, ne peut imiter une telle souffrance.

Après moins de 5 minutes, j’ai dû arrêter la vidéo, étant incapable de voir et entendre cette scène d’un sadisme indicible. Une scène véritablement terrifiante. Et personne n’est intervenu pour leur faire cesser cette torture en proposant d’abréger ses souffrances.

Il s’agissait d’un meurtre par perforation des organes internes.

Nous pouvons facilement imaginer à quel point un enfant ou un jeune adulte exposé à cette scène d’horreur – ne serait-ce que par les cris horribles de la victime – sera traumatisé. Afin de supporter, l’enfant sur-utilisera de nombreux mécanismes de défense dits primaires.

Pour mieux supporter la violence, souvent vécue au quotidien, un enfant apprend à se couper de son monde émotif, car il est impossible de tolérer tant de violences, s’il reste connecté à son monde émotif.

Nous avons là la conjoncture parfaite pour engendrer à la naissance d’un psychopathe – qui deviendra tueur de mécréants et décapitera en souriant.

Imaginez un enfant de 10 ans. Inévitablement, un jour ses émotions exploseront. Pour pallier à son malaise, il deviendra lui-même un bourreau.

Nous pouvons affirmer que l’ensemble des enseignements islamiques comprend tellement de textes empreints de violence, qu’un jeune homme, qui plus est est « corrigé » par des coups, que ce soit en classe ou par ses parents, peut développer des troubles de la personnalité anti-sociale, et mener à la psychopathologie.

L’islam forme facilement des tueurs de masse, des tueurs en série

Afin de survivre psychologiquement dans un environnement empreint de violence, qu’elle soit autour ou sur sa personne, différents mécanismes de défense sont sur-utilisés par l’homme, car la communauté islamique ne permet pas qu’il exprime ses sentiments.

Contrairement à la culture occidentale qui a cheminé dans la question de consulter le psychologue ou le travailleur social, la communauté islamique est restée figée dans le temps, dans une autre époque.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Dans l’islam, la communication saine, la gestion pacifique des conflits interpersonnels ou entre des groupes d’individus (chiites et sunnites par exemple), le droit pour un homme d’avoir et d’exprimer ses émotions sont systématiquement mal vus, rejetés, considérés comme de la faiblesse.

L’avancement de nos sociétés en ce qui a trait à la gestion des conflits, à l’expression des émotions, sont considérés comme faiblesses par la culture musulmane parce que l’homme musulman ne respecte que ce qu’il craint.

Tandis que nos sociétés ont développé ces moyens pour gérer plus sainement nos conflits par les compromis et la communication verbale, nous valorisons l’expression de nos émotions. Les institutions comme l’école, dès la maternelle, enseignent à nos enfants comment gérer un conflit.

Nos enfants apprennent aussi le respect des femmes, des filles. Des valeurs d’égalité des sexes sont prônées par nos élites, et les professionnels s’impliquent auprès des familles qui présentent des difficultés relationnelles, etc.

Dans la culture islamique, c’est tout le contraire.

Nos dirigeants ne sont pas en mesure de gérer la communauté islamique, car cette dernière ne peut et ne désire pas s’adapter à nos valeurs, à nos façons de régler nos conflits. L’islam ne comprend et ne respecte que les affronts empreints de violence, les sanctions, le mode punitif comme modèle d’enseignement. L’éducation d’un enfant musulman est ponctuée de violence, et celle psychologique laisse des traces.

En 5 ans de contacts avec eux sur internet, dans des groupes de discussion qui résistent à l’islamisation, nous nous faisons répondre, encore plus peut-être quand on est une femme systématiquement considérée inférieure, par des musulmans qui avancent des versets prouvant que la violence est valorisée, justifiée pour la violence psychologique de la réponse.

Par exemple, le musulman rétorquera: « tu n’as pas de cerveau », un autre me traitait de « folle », de « sale put de mécréante », et s’évertuera à rabaisser systématiquement toute personne qui ose critiquer l’islam.

Vers la fin d’une « discussion », je répondais souvent : « tu vois, tu me dis que l’islam est pacifique, que l’islam n’est aucunement violent et en même temps, tu utilises la violence psychologique afin de te défendre, alors que je demeurais contrôlée »… enfin, les fois ou cela m’était possible et que je pouvais démontrer que les conflits se gèrent différemment au Canada que sous le régime islamique.

Dans les débats, le musulman abusera de la confiance qui lui est faite afin de mieux contrôler les autres tout comme ses coreligionnaires, qui jugeront d’emblée négativement l’expression des émotions.

L’islam peut facilement engendrer des psychopathes car la majeure partie de ses enseignements est violente, sa culture est fondamentalement violente. Dans ses textes, il est partout question de sentences issues de la charia, d’amputation, de lapidation, de flagellation, etc. Ce ne sont que quelques exemples démontrant l’aspect malsain et immature, psychologiquement parlant, de l’islam.

Le musulman vit avec l’ordre reçu d’Allah et son messager de rendre la planète islamique. Tant que cet objectif ne sera pas atteint, il se comportera comme un conquérant, utilisant tous les moyens de pression, y compris le meurtre par décapitation, (coran,8:12) afin de terroriser la population.

L’auteur algérien Kamel Daou présentait une analyse intéressante en plus d’être extrêmement rare, en 2012 dans un article intitulé: « En quoi les musulmans sont-ils utiles à l’humanité« . Le texte lui valu des menaces de mort, et maints commentaires méprisant. Mais à la fois, les menaces démontraient qu’ils n’ont aucune capacité d’introspection, d’auto-analyse, et que leur culture islamique ne permet pas de critiquer quoi que ce soit des écrits dits sacrés.

Le monde musulman nous méprise, crache régulièrement sa haine des occidentaux, et pourtant c’est dans nos pays qu’ils désirent immigrer. Sans nous, ils seraient encore à dos de chameau, sans ordinateur ni téléphones portables, sans soins médicaux de plus en plus performants.

Pour revenir à la critique de l’immigrée face à la décision de M. Harper d’admettre de Syrie que des minorités religieuses mal traitées, la femme qui considère l’idée de discriminatoire parle comme si c’était des femmes musulmanes qui se font enlever, violer, et sont vendues comme esclaves sexuelles à Mossoul.

J’ai eu la preuve via une vidéo.

J’ai même vu des femmes dans des cages, j’ai entendu des hommes (sous-titrés) parler entre eux, tout content de s’acheter une femme pour la violer.

C’est vraiment bas pour un être soi-disant humain de se comporter de la sorte.

Certaines sont parvenues à se suicider afin que cesse leur calvaire.

Le pire, c’est qu’en tant que « mécréantes », ces « butins de guerre » comme ils disent, peuvent être vendues en toute légalité comme esclaves sexuelles conformément à l’islam. Et l’écrasante majorité des non-musulmans ne le sait pas, et les musulmans mentent au reste du monde.

L’éminente islamologue Anne-Marie Delcambre le dit bien, les soi-disant radicaux sont les plus pieux d’entre eux, car ils agissent en totale conformité avec les enseignements islamiques.

« Combat donc dans le sentier d’Allah, tu n’es pas responsable de toi-même, et incite les croyants (au djihad), Allah arrêtera certes la violence des mécréants. Allah est plus sévère en force et en punition. » Coran, sourate 4 verset 84.

Pour parler des récents meurtres des journalistes de Charlie Hebdo. 

Les raisons de ces meurtres odieux sont les mêmes que la raison pour laquelle Asia Bibi sera pendue : le blasphème. L’islam punit de mort toute personne considérée blasphématoire.

Avoir tué ces hommes est parfaitement conforme aux dogmes islamiques, et Asia Bibi attend sa pendaison pour avoir « blasphémé ».

L’horreur a pénétré nos pays. La 3 ème guerre mondiale est à nos portes.

A maintes reprises, des jeunes hommes musulmans ont déclaré attendre pour sortir les armes. Ils sont chez nous pour islamiser l’Occident et non s’intégrer.

C’est pathétique de constater que le monde ait si peu de mémoire, qu’il ne regarde pas l’état des pays devenus islamiques, la disparition des juifs, la persécution des chrétiens vivant encore en terre d’islam.

Combien de morts de « mécréants » faudra-t-il à l’Occident pour comprendre que l’islam doit absolument être criminalisé et interdit ? Que les musulmans doivent être déportés de l’Occident ?

Encore 6 millions ? Cette fois, ce ne seront pas 6 millions de juifs.

Le Mal a pénétré quasiment partout en Occident. L’Amérique du nord ne pourra pas nous sauver car nous serons déjà pris par les millions de musulmans déjà établis chez nous.

C’est très inquiétant de constater l’ignorance de ce qu’est l’islam par nos élites qui devraient être trainés en cour pour haute trahison de leur peuple de souche, et pour avoir permis la destruction de nos systèmes sociaux.

Mon étude de l’islam s’est effectuée (et se poursuit) par diverses façons, incluant la lecture de multiples sourates du coran et de nombreux hadiths fiables.

Bukhari, Dawud, Mouslim, At-Tirmidhi (pour l’ordre de tuer les homosexuels), etc.

L’écoute de nombreuses vidéos de Anne-Marie Delcambre, docteur en études islamiques et professeure d’arabe littéraire, ainsi que celles de Wafa Sultan.

Wafa Sultan a vécu 30 ans sous ce dogme pernicieux, malsain, engendrant des psychopathes par milliers.

Quant à Mme Delcambre, non seulement elle parle et comprend l’arabe parfaitement, elle possède son doctorat en études islamiques, mais elle est nettement et dangereusement sous-sollicitée.

Ce sont vraiment ces types de source qui devraient passer en interview et enseigner le véritable islam.

Si nos dirigeants ne se réveillent pas, les citoyens eux se mobiliseront afin de dénoncer le fait que cette doctrine infecte porte le titre de « religion ».

Plus on connait l’islam, plus on prend conscience des dangers que constitue sa présence au sein d’un pays.

Même en le voulant, trouver un seul pays dans lequel chrétiens, juifs et musulmans vivent en parfaite harmonie et égalité, n’est pas possible.

La loi islamique étant immuable, ce qui attend nos pays lorsque les taux de musulmans le permettra, c’est d’être assassinés. Ils le feront, et les musulmans en désaccord seront eux aussi, assassinés. C’est ce que nous voyons ailleurs en terre d’islam, et c’est ce qui attend les générations suivantes : un monde dominé par l’islam. A moins d’une 3ème guerre mondiale entre Occident et le monde islamique.

« Le prophète a dit : ‘J’ai reçu l’ordre de combattre les hommes jusqu’à ce qu’ils attestent qu’il n’y a pas d’autre dieu qu’Allah et que Mahomet est son prophète et son serviteur et son prophète, qu’ils se tournent vers notre Gibla, qu’ils mangent ce que nous sacrifions et qu’ils prient comme nous. » – Anas Ibn Malik, Dawud, livre 14, no. hadith 2635.

Ou encore : « Le prophète a dit: ‘Celui qui meurt sans avoir combattu sur le chemin d’Alah et n’a pas exprimé le désir de combattre pour le djihad meurt de la mort d’un hypocrite. » – Récit d’Abu Huraira, Mouslim, livre no. 20, hadith no. 4696.

Et ceci : verset 50 de la sourate 33 : « …nous avons déclaré licite pour toi les épouses légitimes que tu as doté, les captives de guerre que Dieu t’a destinées… Il n’y a pas lieu, prophète, d’éprouver la moindre gêne à cet égard. » -Coran, 33:50.

Et ça : « Epouse des femmes qui sont aimantes et prolifiques, que je puisse submerger les autres peuples grâce à vous. » – Récit de Ma’qil Yassar, Dawud, livre 11, hadith no. 2045.

Comment expliquer qu’après les meurtres des caricaturistes de Charlie Hebdo , Mme Delcambre n’a pas été questionnée sur ces événements, alors qu’elle est en mesure de les expliquer ?

Car force est de constater que les meurtres perpétrés sur les journalistes de Charlie Hebdo s’expliquent tout simplement dans le cadre de la « loi du blasphème » interdisant absolument toute critique de l’islam, et toute caricature de leur prophète (sanguinaire, sadique, ayant fait massacrer des tribus juives, ayant fait retirer les yeux, amputer mains et pieds d’apostats de l’islam qui lui ont volé ses chameaux). Source concernant le traitement des voleurs-apostats des chameaux du prophète : Récit d’abdullah ibn Umar,Dawud,livre 38, no. d’hadith 4356.

Afin de contrer, de freiner l’élan d’islamisation de nos pays, l’étude de l’islam et de ses textes devrait être obligatoire pour tous les jeunes en dernière année du secondaire, et enseigné par des islamologues formés et diplômés afin que ces derniers ne puissent être « brainwashés » par les médias, et qu’ils n’acceptent pas de renier leurs valeurs judéo-chrétiennes ou personnelles.

Si le monde lisait ne serait-ce que le coran, en tenant compte des versets abrogés et abrogeants, en ajoutant de nombreux hadiths fiables, ne serait-ce que ceux de Bukhari, le monde occidental serait à même de pouvoir dénoncer l’islam « tout court » comme le laisse entendre Mme. Wafa Sultan.

J’aimerais terminer en remerciant Dreuz pour son noble travail.

C’est bien une des choses les plus importantes pour l’Occident que d’informer les gens sur tout ce qui se rattache à l’islam.

Quoi qu’il en soit, des guerres civiles sont à craindre.

J’ai cette impression que votre pays la France et les autres pays d’Europe, sont devenus fortement peuplés de musulmans.

Sentez-vous que le peuple des non-musulmans commence à être plus conscient des dangers de l’islam ?

Quel est le chiffre le plus juste sur le nombre de musulmans dans votre pays ?

Nous, nous avons les statistiques*. Le Canada fait des recensements incluant cette sphère de l’appartenance religieuse. Je ne sais pas si c’est permis en France. Comment déterminer des chiffres justes, mesure l’exactitude du danger, le reflet de la réalité ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Nathalie, résistante à l’islamisation canadienne, pour Dreuz.info.

*

Province Muslim 2001 % 2001 Muslims 2011 % 2011
Quebec 108,620 1.5% 243,430 3.1%

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

24
0
Merci de nous apporter votre commentairex