Publié par Christian Larnet le 29 janvier 2015

Frédéric Chatillon

Frédéric Chatillon, l’ami et conseiller de Marine Le Pen, le conseiller marketing de ses campagnes, le facho du GUD, a été mis en examen pour faux et usage de faux, escroquerie, abus de biens sociaux et blanchiment d’abus de biens sociaux dans le cadre du financement des campagnes du Front national.

Selon les informations publiée par le Monde, Frédéric Chatillon a été mis en examen vendredi 23 janvier pour faux et usage de faux, escroquerie, abus de biens sociaux, et blanchiment d’abus de biens sociaux. Le montant de la fraude se monterait à 10 millions d’euros.

Une information judiciaire d’avril 2014 avait été confiée aux juges Renaud van Ruymbeke et Aude Buresi qui s’intéressaient au financement des campagnes électorales du FN pour les cantonales de 2011 et les législatives de 2012.

En septembre, l’enquête avait été élargie à la présidentielle par le biais d’un réquisitoire supplétif.

Chatillon, dont les liens avec la Syrie et Assad ne sont pas un secret (il publie des sites internet et un magazine pro-syriens), a été gardé à vue pendant quarante-huit heures.

chatillon soral dieudonné meyssan moualek en Syrie
chatillon soral dieudonné meyssan moualek en Syrie

Frédéric Chatillon, président de la société Riwal domiciliée à la même adresse que Egalité et Réconciliation, prêtait de l’argent aux candidats au travers du « microparti » de Marine Le Pen, Jeanne.

Chatillon-Dieudonne-et-Faurisson - belle brochette
Chatillon-Dieudonne-et-Faurisson – belle brochette

Lors des législatives de 2012, Jeanne prêtait de l’argent aux candidats pour leur campagne, tandis que Chatillon leur vendait des kits de campagne.

Selon la justice, Chatillon aurait détourné 10 millions d’euros au travers de Riwal et Jeanne au cours du financement des campagnes du FN de 2012.

Les comptes de Jeanne pour l’année 2011 font apparaître 1,7 million d’euros d’achats et 1,8 million d’euros de services facturés aux candidats pour les campagnes électorales. Ces chiffres s’élèvent à 9 millions d’euros pour 2012.

[quote]Chatillon, éditeur du négationniste Faurisson[/quote]

Frédéric Chatillon, Dreuz en parlait ici, est devenu le principal prestataire de service du Front national par l’intermédiaire de sa société de communication Riwal, qui publie également le négationniste Garaudy, et le fit traduire, avec l’argent des Syriens, en arabe.

C’est Riwal qui conçoit, conseille et imprime le matériel électoral du Front National (affiches, tracts) et fabrique des kits – obligatoires – destinés aux candidats FN.

Frédéric Chatillon est un intime de la famille Le Pen. Jean-Marie Le Pen est le parrain d’une de ses filles.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Marine Le Pen et lui sont amis de longue date, ils se sont rencontrés sur les bancs de la Fac de Droit de la rue d’Assas, repère du GUD (Groupe Union Défense) dont Chatillon sera successivement adhérent actif et président.

Son ex-femme, Marie d’Herbais, que nous avons surprise en famille faisant un quenelle nazie, est l’amie d’enfance de Marine Le Pen, et elle travaille au Front National, au service communication.

La mère de Marie d’Herblais fut longtemps actionnaire du très judéophile journal Minute, et elle est (ou était) conseillère régionale du FN.

En 1996, Chatillon, alors qu’il milite au très antisémite GUD, réalise une affiche qui met à l’honneur le terroriste du Hamas Yehia Ayache, éliminé par Israël, et une autre sur laquelle on peut lire « Israël TUE, ONU complice ».

Lors d'un campagne antijuive
Lors d’un campagne antijuive à droite derrière Dieudonné

En mars 2011, Chatillon est responsable de la communication de Marine Le Pen, et il écrit sur son mur Facebook, lorsque la révolte syrienne a éclaté :

« Le lobby sioniste (aux ordres duquel est la presse française) rêve de déstabiliser votre magnifique pays. Tous ceux qui participent directement ou indirectement à ces manifestations se font complices de ce lobby ».

Marine Le Pen ne l’avait pas sanctionné.
Marie d’Herbais, l’ex femme de Chatillon, est également l’une des fondatrices de la société Riwal.
La société a une antenne en Syrie, et elle réalise aussi des campagnes pour le Ministère du tourisme Syrien.
C’est aussi Riwal qui dirige le site Syrievoyage.fr et surtout infosyrie.fr, un site de propagande pro-Assad.
Chatillon est intime de la famille Tlass, très proche de Bachar al-Assad et il soutient le Hezbollah et les ayatollahs iraniens.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

6
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz