Publié par Sidney Touati le 22 janvier 2015

Noor-al-islam

À regarder élus, hommes politiques, médias…intervenir après les journées dramatiques de janvier, que constatons nous?

Que ceux qui s’expriment au nom de la France ont peur.

Peur du terrorisme islamique contre lequel ils adoptent des mesures limitées.

Mais surtout, peur du peuple français que l’on tente de faire taire, de bâillonner en interdisant la libre critique.

Sans la libre critique, sans un vrai débat, les choses ne pourront qu’empirer. Les amis auto proclamés des musulmans modérés sont en réalité leurs pires ennemis, car en les privant d’un vrai débat sur les causes de la violence islamiste, ils les livrent sans défense à l’islamisme radical.

La protection de type « pouvoir colonial » qu’offrent les dirigeants français aux « bons musulmans » n’a jamais empêché l’islamisme radical de triompher.

Seule la libre critique peut rendre à l’Islam le service qu’elle a jadis rendu à l’Eglise: libérer les masses asservies à une idéologie politique féodale pour leur permette de s’élever jusqu’au spirituel.

Il faut aider les musulmans à sortir de l’une des pires aliénation que l’histoire ait inventée: le totalitarisme islamiste.

Sans une liberté absolue de critiquer, les masses musulmanes seront livrées à la terreur islamiste avec la complicité passive – ou active – des responsables musulmans « dit modérés », dont le Recteur de la Mosquée de Paris est le plus célèbre représentant.

[quote style= »boxed » float= »right »]Chaque musulman habitant un pays démocratique respectueux des droits de l’homme sait que la mise en pratique de nombreux commandements coraniques et traditionnels les conduirait devant les tribunaux.[/quote]

L’islam, avec son corps de doctrines issu du Coran et des Hadiths, est devenu obsolète. Il entre en contradiction violente et convulsive avec la modernité. Chaque musulman habitant un pays démocratique respectueux des droits de l’homme sait que la mise en pratique de nombreux commandements coraniques et traditionnels les conduirait devant les tribunaux.

Se développe alors en eux une conscience malheureuse née de l’obligation de devenir au mieux des musulmans honteux, au pire des tartuffes jouant double jeu.

Cette conscience malheureuse, cette pratique honteuse des commandements, notamment ceux concernant les rapports à la femme, engendrent chez nombre de musulmans, surtout chez les jeunes, un irrépressible mouvement de révolte qui va de la délinquance à l’engagement terroriste et dans tous les cas de figure, à la haine et au mépris agressif des occidentaux.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Les gens de bonne volonté invitent les musulmans à se réformer.

Compte tenu de l’état des lieux, l’heure de la réforme est passée. Seule une révolution permettrait à l’islam de se mettre en adéquation avec la modernité. Mais, sauf miracle, une telle révolution ne se produira pas car personne ou quasiment personne ne la réclame.

À défaut, le choc brutal entre les deux mondes est inévitable.

La ligne de fracture opposant l’islam au reste du monde passera à l’intérieur des sociétés occidentales qui comptent une importante minorité musulmane, provoquant de dramatiques guerres civiles.

Encore une fois, l’Europe est absente de la lutte contre le nouveau totalitarisme islamique, comme elle à été hier absente (hormis l’Angleterre) du combat contre le totalitarisme nazi. L’Europe, minée par la peur, le pacifisme et la turpitude de ses « élites », sombre sans réagir.

Elle qui par sa passivité en aura favorisé l’émergence, se maintient hors de ce conflit mondial.

Le combat sera conduit par les États-Unis, la Chine et la Russie.

La France, en partie colonisée-islamisée, se débattra dans les affres d’une lente agonie.

La présidence de François Hollande se contente d’organiser le chaos, non de le prévenir.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Sidney Touati pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

17
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz