Publié par Christian Larnet le 12 janvier 2015

PHO1db2b684-99ac-11e4-abea-33aed9855ccc-805x453

BFMTV a commis une faute qui aurait pu être fatale. La station a dévoilé en direct au djihadiste Coulibaly l’endroit où se cachaient les clients de la supérette casher, porte de Vincennes, et c’est un miracle que Coulibaly ne l’ait pas vu, alors qu’il regardait la chaîne.

L’épouse d’un des otages de l’épicerie Hypercacher Porte de Vincennes a mis BFMTV en cause : les journalistes ont indiqué en direct à l’antenne au Djihadistes l’endroit où son mari se cachait, mettant sa vie en danger ainsi que celle des autres personnes réfugiées dans les chambres froides du sous-sol.

« Vous avez failli faire une grosse, grosse, grosse erreur, BFM. Parce que vous étiez en direct avec les gens qui étaient dans la chambre froide. Ils vous ont dit qu’ils étaient six en bas avec un bébé. Et deux minutes après, c’est passé sur BFM. Et le terroriste a regardé BFM », a déclaré l’épouse de l’otage.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), après avoir appelé vendredi les médias au « plus grand discernement » possible alors que se déroulait la prise d’otage Porte de Vincennes, a donc décidé de convoquer chaînes de radio et de télévision afin d’étudier leur couverture des événements.

Les journalistes, ce n’est pas une nouveauté, n’assument aucune responsabilité, et BFMTV s’est empressé de ne pas présenter ses excuses pour ce grave manquement.

« Heureusement qu’il n’a pas vu la bande qui passait en bas [de l’image]. Sinon, mon mari et les cinq autres étaient morts, parce qu’il descendait et il les mitraillait tous, parce qu’il était persuadé qu’il n’y avait plus personne en bas. Et BFMTV a marqué ’Cinq personnes en bas + un bébé’. Trop d’informations tue l’information », a-t-elle ajouté.

En l’occurence, trop d’information tue.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

4
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz