Quantcast
FLASH
[23/05/2019] En Ile-de-France majoritairement immigrée, 10 200 hommes et femmes sont séropositifs sans le savoir, selon les estimations de l’Institut national de la santé  |  Inde : victoire historique du parti conservateur de Modi aux législatives  |  Le président du directoire du journal Le Monde, Louis Dreyfus, convoqué le 29 mai par la DGSI  |  Marine Le Pen devra rembourser 300 000 € au Parlement européen, dans l’affaire des assistants parlementaires des députés européens FN  |  Hérault : Une dizaine de tombes du cimetière de Bédarieux dégradées et vandalisées  |  [22/05/2019] Centrafrique : une religieuse franco-espagnole, âgée de 77 ans, a été égorgée  |  [21/05/2019] Effet Trump. Nouveau sondage : la confiance du public dans le marché de l’emploi atteint 71% – plus haut de toute l’histoire des Etats-Unis (Gallup)  |  La poupée Barbie a eu 60 ans cette année (elle ne les fait pas)  |  L’Europe ne succombera pas aux ultimatums de l’#Iran, déclare le ministre français des Finances Bruno Le Maire  |  Il semble que #Trump va changer son slogan. #MAGA devient Keep America Great  |  [20/05/2019] Israël : les militaires de rang officiers et supérieurs ne doivent plus utiliser que des iPhone car ils ont un meilleur niveau de sécurité que tous les concurrents  |  mardi 21 mai, manifestation pro-Israël devant l’Ambassade d’Islande (52 avenue Victor-Hugo, 16e) à 19 heures. N’hésitez pas à venir nombreux avec des drapeaux Israéliens  |  Suisse : plus de 63 % des électeurs ont accepté de durcir et aligner les lois du pays sur les règles de l’UE en matière d’armes à feu  |  [19/05/2019] Egypte : attentat terroriste, nombreuses victimes suite à l’explosion d’un bus de touristes près des pyramides en plein ramadan  |  [18/05/2019] Effet Trump : la confiance des ménages a atteint son plus haut depuis 15 ans  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Philippe Karsenty le 3 février 2015

unnamed

Interview de Marc Touati avec Philippe Karsenty

Après ses trois derniers best-sellers (Krach, boom… et demain ?*, Quand la zone euro explosera* et Le dictionnaire terrifiant de la dette*), l’économiste Marc Touati monte une nouvelle fois au créneau afin de présenter ses remèdes énergiques pour guérir la France de la crise actuelle. Guérir la France, la thérapie de choc* est un ouvrage engagé, pédagogique et plein d’espoir. Voici l’interview qu’il a accordé à Philippe Karsenty

unnamed

Quelles peuvent être les conséquences économiques des attentats intervenus à Paris début janvier ?

Les horribles attentats de Charlie Hebdo et de l’hypercacher de la porte de Vincennes ont tristement rappelé deux évidences comportementales. La première est que, lorsque la sécurité des citoyens est menacée et a fortiori si elle ne paraît plus assurée, tout s’arrête. A commencer par l’activité économique. Ainsi, à côté du drame humain, ces évènements tragiques ont eu comme conséquence collatérale, l’effondrement de la consommation. Et ce, dès le premier jour des soldes d’hiver. Le pire est que la grande majorité des commerçants français comptaient justement sur cette période de promotions pour rattraper la faiblesse des dépenses enregistrées depuis l’été dernier. Dans ce cadre, après avoir stagné, voire légèrement reculé au quatrième trimestre 2014, le PIB français est bien parti pour en faire de même au premier trimestre 2015.

La deuxième évidence est a priori plus optimiste puisqu’elle réside dans le fait que, devant le danger et l’adversité, les citoyens ont la capacité de se surpasser et de se serrer les coudes. C’est notamment ce qui a transparu lors de la formidable marche républicaine du 11 janvier. Mais attention, cet élan national pourrait déboucher sur deux effets pervers. D’une part, devant l’impératif sécuritaire, il pourrait être tentant pour les dirigeants du pays d’oublier la nécessité de moderniser l’économie française et de la rendre plus féconde en croissance et en emplois.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

D’autre part, comme on ne cesse de l’entendre, ce triste contexte et la psychose qui en a suivi pourraient être utilisés pour encore augmenter la dépense publique. D’ores et déjà, la Commission européenne a promis à la France de ne plus lui mettre la pression en la matière. Il s’agit là d’un piège bien pernicieux. Car si la France ne parvient pas à augmenter sa croissance structurelle, son chômage et ses difficultés sociales deviendront encore plus criants, faisant le lit à tous les types d’extrémismes et ouvrant par là même la voie à une crise sociétale inextricable.

Dans votre nouveau livre, vous proposez une thérapie de choc pour guérir la France. Est-ce vraiment nécessaire ?

Complétement. Ne nous voilons pas la face : La France est malade. Malade de son économie, malade de sa politique, malade de ses valeurs. Au point que de plus en plus de nos compatriotes et entreprises quittent le pays, favorisant un authentique phénomène d’exil ! Surfant sur cette crise, appelant à la fermeture des frontières, au retour au franc, à la rupture avec une Union européenne dont beaucoup ne comprennent plus ni le sens ni l’utilité, Marine Le Pen ne cesse de monter dans les sondages. Elle est assurée d’être au second tour des Présidentielles de 2017 et la probabilité de son élection ne cesse de croître.

Fort heureusement, la France continue de produire de la richesse. Une richesse cependant gâchée par nos gouvernants qui demandent aux citoyens de se serrer la ceinture, mais augmentent la dépense publique sans vergogne et en toute inefficacité économique. Pour autant, il n’y a aucune fatalité à ce que la France reste à la traîne, avec une croissance en berne et une dette devenue impossible à rembourser.

Voilà pourquoi, plutôt que de se contenter de décrire les maux de la France, comme le font trop d’économistes et autres depuis des années, j’ai préféré consacrer mon nouveau livre à l’élaboration d’un programme de mesures économiques concrètes pour sauver notre « douce France ».

Que répondez-vous à ceux qui vous trouvent trop libéral ?

Les mesures que je propose ne sont pas ultra-libérales. Loin s’en faut. Ni de gauche ni de droite, elles sont avant tout pragmatiques et réalisables sans heurts, pour peu qu’elles soient expliquées et mises en place avec déontologie et transparence. Elles sont au nombre de dix :

[ordered_list style= »decimal »]

  1. Baisser les impôts pour tous.
  2. Réduire les dépenses publiques.
  3. Diminuer le coût du travail.
  4. Moderniser le marché du travail et supprimer les 35 heures.
  5. Innover massivement et abolir le principe de précaution.
  6. Faciliter le financement de l’économie.
  7. Actionner la « planche à billets » à l’échelle européenne.
  8. Faire de l’euro une arme pour la croissance.
  9. Créer un budget fédéral européen et des eurobonds.
  10. Développer la culture économique des Français.

[/ordered_list]

[quote]Ce sera soit la thérapie de choc que nous préconisons, soit Le Pen et in fine le chaos[/quote]

Des mesures qui favoriseront à la fois la croissance, l’emploi, l’investissement, le pouvoir d’achat des ménages, tout en modernisant l’économie française. Soyons clair : pour la France de demain, ce sera soit la thérapie de choc que nous préconisons, soit Le Pen et in fine le chaos.

Comment voyez-vous la France en 2018 ?

Si la France guérit grâce à l’application de notre thérapie, alors, à l’horizon 2018, la croissance structurelle de l’économie hexagonale pourra retrouver la barre des 2,5 %. Dès lors, le solde des comptes publics se rapprochera de l’équilibre, se dirigeant même vers un léger excédent pour 2019. Le premier excédent depuis 1974 ! Parallèlement, le ratio dette publique/PIB reculera significativement sous les 80 %. Les taux d’intérêt des obligations d’État demeureront faibles, soutenant par là même la croissance et l’investissement.

Mieux, compte tenu de la baisse de la pression fiscale, les exilés fiscaux d’hier reviendront sur leur terre d’origine et la France deviendra l’une des premières terres d’accueil des investissements étrangers. À tel point qu’elle se permettra de refuser des fonds jugés insuffisamment éthiques.

De par ce retour en grâce de la croissance et de l’investissement, les créations d’emploi repartiront à la hausse et le chômage chutera, glissant progressivement vers son niveau de plein-emploi, en l’occurrence 6,5 %. Une augmentation massive des revenus et du pouvoir d’achat s’ensuivra, permettant à la consommation de retrouver son rôle de moteur puissant et inébranlable de l’économie nationale.

La cote de popularité des dirigeants du pays flambera et les partis extrémistes s’effondreront progressivement. Sur la scène internationale, l’image de la France sera redorée. Elle apparaîtra effectivement comme un pays courageux, capable d’engager des réformes structurelles difficiles, tout en reprenant rapidement la voie de la croissance forte et du chômage faible. Elle retrouvera alors son rôle de locomotive économique et politique au sein de l’Europe, reléguant les Allemands et les Anglais au rang de spectateurs admiratifs…

Si, pour le moment, il ne s’agit là que d’un rêve, espérons que les dirigeants du pays auront enfin le courage d’engager la France sur la voie de la rédemption. Mais attention, notre thérapie de choc doit être appliquée rapidement. En 2017, il sera effectivement trop tard. Et le pire sera inévitable.

Marc Touati

Président du cabinet ACDEFI

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Philippe Karsenty pour Dreuz.info.

* En achetant le livre avec ce lien, vous soutenez Dreuz qui reçoit une commission de 5%. Cette information est fournie suivant la recommandation 16 CFR § 255.5 de la Federal Trade Commission.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz