FLASH
[22/02/2019] Fusillade mortelle à Colomiers, dans la banlieue ouest de Toulouse : 1 mort  |  [21/02/2019] L’administration dépense trop ? Pas grave, qu’ils payent : Île-de-France, nouvelle taxe sur les parkings  |  Excellente nouvelle : le jihadiste français Fabien Clain a été tué mercredi en Syrie  |  Jussie Smollett, l’acteur de Empire et proche d’Obama qui a fabriqué son attaque raciste par des pro-Trump, dort ce soir au poste  |  [20/02/2019] L’aviation israélienne a bombardé une position terroriste de Gaza en riposte à l’attaque avec explosifs attachés à un ballon plus tôt aujourd’hui  |  L’ado catho de Covington accusé à tort de propos racistes contre un natif indien, poursuit le Washington Post pour 250 millions de dollars pour avoir menti sur l’incident viral  |  [19/02/2019] Seulement quelques heures après avoir annoncé sa candidature, le socialiste Démocrate Bernie Sanders récole 1 million $ de dons – le gros pognon, il est chez les socialos  |  Trump lance une campagne mondiale pour mettre fin à la criminalisation de l’homosexualité dans des dizaines de pays, dirigée par l’ambassadeur des États-Unis en Allemagne, Richard Grenell (homosexuel)  |  #Marseille : l’homme a tiré sur la police qui a répliqué le blessant grièvement  |  #Marseille : un homme a attaqué au couteau 4 personnes  |  Val de Marne : des inscriptions « mort aux juifs » ont été retrouvées devant l’école juive et la synagogue de Bry-sur-Marne  |  [18/02/2019] @MikeGapes: « Quand j’ai rejoint le parti travailliste en 1968, j’ai rejoint un parti politique et non une secte stalinienne »  |  Félicitations au Sénégal pour son élection à la présidence du « Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien »  |  Les antisémites de BDS vont manifester à Ménilmontant mardi contre l’antisémitisme pour tenter de faire croire qu’ils ne sont pas antisémites. Qui pensent-ils tromper ?  |  A l’instant : en Syrie, deux explosions dans la province d’Idlib détenue par les rebelles ont tué au moins 15 personnes  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Magali Marc le 22 mars 2015

gq150129_caroline_tnb_1

La nouvelle est tombée jeudi 19 mars. Revenant sur la décision de suspension, le Collège de Maisonneuve a confirmé que l’École des compagnons d’Adil Charkaoui pourra reprendre ses cours coraniques dans les locaux qu’il loue à l’établissement, à condition d’y admettre un observateur arabophone.

[quote]Sur sept jeunes partis faire le djihad, cinq étaient étudiants au Collège de Maisonneuve[/quote]

Cette annonce en a fait bondir plusieurs, dont Richard Martineau du Journal de Montréal qui trouve cette décision d’autant plus aberrante que sur sept jeunes Québécois partis faire le djihad, cinq étaient étudiants au Collège de Maisonneuve et au moins deux ont fréquenté les cours de Charkaoui.

Aux dernières nouvelles, le Collège Rosemont maintient sa suspension et refuse de commenter.

Refus aussi de commenter de la part du maire de Montréal, Denis Coderre qui était ministre canadien de l’Immigration à l’époque où il a signé le certificat de sécurité, une procédure judiciaire exceptionnelle et controversée, qui a conduit Adil Charkaoui en prison en 2003. Depuis ce temps-là, Charkaoui réclame 26 millions de dollars au gouvernement canadien pour arrestation injustifiée – c’est fou comme les islamistes apprennent rapidement à utiliser des tribunaux impartiaux qu’ils n’avaient pas dans leurs pays d’origine.

La pas très courageuse direction du Collège de Maisonneuve a sans doute craint que faute de preuves suffisantes du radicalisme de Charkaoui, elle finirait par lui devoir plus que quelques mois de location.

[quote]Le cours Djihad 101 de l’Imam Charkaoui sera donné hors les murs du Collège[/quote]

En conférence de presse jeudi, le Collège a fait savoir qu’il serait vigilant. Avis aux islamistes en herbe, le cours Djihad 101 de l’Imam Charkaoui sera donné hors les murs et loin des oreilles indiscrètes du chaperon institutionnel.

Thomas Mulcair, quant à lui, a eu le bon goût de visiter un centre islamique dont une organisation affiliée a vu son statut charitable révoqué en raison de son implication dans le financement du terrorisme. Il en a profité pour faire l’éloge de la contribution des musulmans au Canada, dénonçant dans la foulée le projet de loi antiterroriste de Stephen Harper.

D’après Point de Bascule, le 27 février dernier, le leader de l’opposition à Ottawa et chef du NPD, Thomas Mulcair, a visité la mosquée de l’Islamic Society of North America (ISNA) à Mississauga, en Ontario. Après la prière et le sermon du vendredi, Mulcair a été invité à s’adresser aux musulmans rassemblés. Dans son discours, il a déclaré être inspiré par le message d’unité de Muhammad qu’il a désigné comme «le prophète Muhammad, que la paix soit avec lui». Le chef du NPD a sévèrement critiqué le projet de loi anti-terroriste C-51 et accusé le premier ministre Harper d’islamophobie et de cibler la communauté musulmane.

Mulcair a refusé de se référer aux attentats d’Ottawa et de Saint-Jean-sur-Richelieu comme à des attaques terroristes et s’est limité à les décrire comme «d’horribles attaques lâches» et de la «violence».

Or, le 21 septembre 2013, l’Agence du revenu du Canada (ARC) a révoqué le statut charitable d’une organisation affiliée à l’ISNA, l’ISNA Development Foundation, ayant découvert que celle-ci a pris part à un stratagème de financement avec le Kashmiri Canadian Council/Kashmiri Relief Fund of Canada (KCC/KRFC), des donataires non reconnus selon la loi, avec l’unique but de faire parvenir les fonds recueillis à une organisation non gouvernementale établie au Pakistan, et portant le nom de Relief Organization for Kashmiri Muslims (ROKM).

Les recherches de l’ARC révèlent que le ROKM constitue l’organe de bienfaisance de Jamaat-e-Islami, une organisation politique qui conteste la légitimité de la gouvernance de l’Inde sur l’État de Jammu-et-Cachemire et se manifeste par les activités de son aile armée Hizbul Mujahideen.

Hizbul Mujahideen figure sur la liste des groupes terroristes du Conseil de l’Union européenne et a été déclarée comme étant une organisation terroriste bannie par le gouvernement de l’Inde.

L’ARC estime donc qu’étant donné les liens de direction entre le ROKM et Jamaat-e-Islami, il y a lieu de croire que les ressources de l’organisme pourraient avoir été utilisées pour appuyer les revendications politiques de Jamaat-e-Islami ou de son aile armée, Hizbul Mujahideen.

Parions que Mulcair n’a pas vérifié à qui il serrait la pince lors de son passage à la mosquée de l’ISNA, et que son éloge des musulmans canadiens ne visait pas leur aimable contribution au financement des Moudjahidins pakistanais.

Il est vrai que quand on est à plat-ventre, on ne peut pas avoir l’œil à tout!

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Des amis de Philippe Couillard ?

Mais une autre mémorable contribution de nos concitoyens musulmans vient se rajouter: celle de Mohamed El Khayat et Abdelaziz Younsi, deux membres du bureau des gouverneurs du Congrès maghrébin au Québec (CMQ) l’organisme choisi par le premier ministre québécois Philippe Couillard soi-même en personne pour «combattre la radicalisation».

Il semble que ces deux «gouverneurs», aient été arrêtés pour la deuxième fois par l’Unité permanente anti-corruption (UPAC), pour fraude!

En effet, le 11 mars dernier, l’UPAC a de nouveau arrêté Mohamed El Khayat et Abdelaziz Younsi en rapport avec l’octroi frauduleux d’un contrat informatique.

Déjà, en juin 2014, les deux hommes avaient été arrêtés et accusés de fraude pour avoir mis en place un stratagème comprenant le versement de pots-de-vin pour l’octroi d’autres contrats publics.

L’UPAC a donc arrêté mercredi le 11 mars sept personnes qui auraient participé à un stratagème de fraude dans l’octroi d’un contrat informatique de 24 millions de dollars à Revenu Québec. Selon la police, les deux fonctionnaires de Revenu Québec, Mohamed El Khayat et Abdelaziz Younsi, auraient fourni de l’information privilégiée aux firmes informatiques IBM et EBR pour aider celles-ci à décrocher frauduleusement ce contrat.

Ce lucratif contrat public visait l’acquisition d’une plate-forme technologique spécifique à la gestion des données d’un environnement informationnel de Revenu Québec. Le consortium IBM-EBR aurait ainsi été avantagé par rapport aux autres firmes au moment de répondre à l’appel d’offres. Cinq employés des deux firmes font face à des accusations criminelles.

[quote]Quand on se met à genoux devant les Islamistes, on n’a pas une bonne vue d’ensemble de leurs activités[/quote]

Même commentaire que pour Mulcair: quand on se met à genoux devant les Islamistes, on n’a pas une bonne vue d’ensemble de leurs activités.

Je ne doute pas que Mohamed El Khayat et Abdelaziz Younsi feront leur possible, du fond de leurs cellules, pour contrer la radicalisation comme le voudrait Couillard. Mettre fin à la corruption, par contre, c’est une autre paire de manches….

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Magali Marc pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :