Publié par Jean-Patrick Grumberg le 25 mars 2015

Non au voile dans les écoles, non au voile à l’université, non au menu halal dans les cantines, disent massivement les Français sondés par l’Ifop pour Valeurs actuelles cette semaine.

72 % des Français sont “favorables à l’interdiction du port du foulard islamique dans les salles de cours des universités”, mais pour Manuel Valls, « la question n’est pas d’actualité ».

68 % sont « contre le port du voile lors des sorties scolaires », donc Najat Vallaud-Belkacem s’est prononcée pour.

55 % sont “pour la suppression des plats de substitution halal dans les cantines scolaires”.

« Même si les Français se gardent de tout “amalgame”, ce sondage montre que l’installation de l’islam dans notre société continue de poser des problèmes majeurs à une large majorité de nos concitoyens », analyse Jérôme Fourquet, directeur du département opinion de l’Ifop.

Point négatif du sondage : « la mondialisation génère un fort sentiment d’insécurité culturelle, qui se traduit principalement, à tort ou à raison, par la peur de l’islamisation de la société.»

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Il est tragique que dans un monde où les seules entreprises françaises de renommée mondiales sont celles qui profitent largement de la mondialisation, le terme soit encore détourné de son sens réel et diabolisé.

La mondialisation n’est pas une tare, une malédiction ou une chance mais une banale réalité, et certainement pas l’immigration.

C’est pouvoir téléphoner à sa tante d’Amérique depuis son téléphone portable, jouer en ligne avec des joueurs du monde entier, regarder des séries télé américaines, acheter un Manga place de la République, une Pizza à Sarcelles, un Mac Do à Lyon, ou un stylo Bic à New York. La mondialisation permet à un italiens d’acheter des objets chinois à un vendeur français sur Ebay américain en version française avec son compte Paypal américain relié à sa carte Visa américaine proposée par sa banque HSBC internationale. Et c’est à peu près pareil pour l’entreprise. Combien faudra-t-il de temps pour que les Français le comprennent ?

Mais pour revenir au sujet de cette étude, notons que la gauche (62 %) comme la droite (UMP 84 % et Front national 86 %) refusent l’islamisation.

Et notons que, puisque les Français de tous bords politiques confondus ne veulent pas de cette islamisation, le gouvernement va l’accélérer dans le respect de la démocratie bien entendu.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

sondage_voile

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous