Publié par Jean-Patrick Grumberg le 13 mars 2015

marine_le_pen_MPI

Un an après les élections municipales, les habitants qui ont élu un maire FN à la tête de leurs villes ne regrettent rien. C’est même l’inverse : 74% d’entre eux ont déclaré lors d’une enquête de l’IFOP être satisfaits du travail accompli par leur Maire, soit 10% de mieux que les villes dirigées par un maire d’un autre parti, une vraie gifle.

Je suis quelqu’un de pragmatique. J’attache une grande valeur à la réalité, à l’expérience qui fait ses preuves, et très peu aux hypothèses intellectuelles artificielles basées sur des dogmes, des rêves ou des peurs.

N’étant pas un sympathisant des idées déféndues par le Front national, j’attendais de voir quel retour d’expérience réservait les villes qui ont basculé FN.

C’est précisément ce qu’a étudié l’enquête Ifop/ Fiducial/ iTELE/ Sud radio/ Paris-Match : ils ont interrogé des Français habitant des communes administrées par un Maire Front National, et ont comparé les résultats avec un échantillon de 1000 personnes vivant dans des communes gérées par les autres partis, PS, UMP, communistes etc.

Dans les villes gérées par le FN, même les sympathisants socialistes ont été forcés par la réalité, pour la moitié d’entre eux (49%), de reconnaitre que l’équipe FN a bien fait son travail, satisfaction qui monte sans grosse surprise à 94% chez les sympathisants du FN, et à 79% pour ceux de l’UMP, ce qui est plus intéressant encore.

Ce qui revient le plus souvent parmi les qualités reconnues au Maire FN sont l’autorité (82%) et le dynamisme (81%), mais les autres aspects sont tout aussi intéressants :

[unordered_list style= »green-dot »]

  • 72% considèrent que leur municipalité FN utilise bien l’argent des impôts locaux, contre 59% pour les villes qui ont voté pour un maire d’un autre parti.
  • 71% des interviewés jugent que les engagements pris pendant la campagne électorale ont été tenus par la municipalité FN, alors qu’ils ne sont que 64% a en dire autant dans les villes tenues par les autres partis.
  • 54% estiment que leur ville a changé en bien depuis un an, contre 42% dans les villes non FN.

[/unordered_list]

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Un choix de société

La ligne de démarcation entre les villes aux maires FN et les autres se polarise autour de choix de vie différents. La sécurité, la propreté, le commerce local et la démocratie, vs la culture et les associations.

Les jugements les plus positifs à l’égard de l’action municipale FN concernent la sécurité, la propreté et la lutte contre les agressions, où les habitants jugent que les Maires FN ont le plus tenu leurs engagements, ainsi que sur le soutien au développement économique local, au commerce de proximité et surprise pour un parti étiqueté « idées totalitaires », la démocratie locale.

A l’inverse, là où les habitants donnent de moins bonnes notes à leurs municipalités FN que les autres villes, c’est sur la vie associative, l’aménagement du centre-ville ou l’offre culturelle…

Un choix de société disais-je…

Résultat de cette dualité, les Maires FN sont considérés comme sectaires par 58% des habitants, contre 38% sur l’ensemble des autres communes.

Et là où je ne comprends plus les Français, et où je me demande s’il n’y a pas, comme pour le président élu et rejeté par une majorité écrasante un an plus tard alors qu’il s’en tenait rigoureusement à son programme, c’est qu’avec un taux de satisfaction aussi fort, 60% souhaitent réélection un Maire FN (60%) contre 57% dans les villes où le Maire satisfait beaucoup moins. Girouettes, vous avez dit girouettes ?

A noter aussi, 34% des habitants des villes Front National déclarent avoir été choqués par des mesures prises par leur municipalité…

Un premier bilan avant les départementales ?

Un an de test en taille réelle, à l’échelon municipal, montre que les habitants des villes FN sont très satisfaits, mais qu’ils ne voteront pas forcément plus pour réélire le Maire que dans les villes où les gens sont moins satisfaits. Les promesses ont été tenues, la démocratie locale et le petit commerce n’ont pas été méprisés, la sécurité est mieux assurée, la culture est délaissée, certaines décisions choquent, et les Maires sont considérés comme sectaires…

Pour un bilan, c’est un bilan.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

6
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz