Publié par Christian Larnet le 14 avril 2015

unger-gerard2

Pourquoi le socialiste Gérard Unger, président de Metrobus, la régie de publicité du Métro parisien, a-t-il fait supprimer les mots « Chrétiens d’Orient » de l’affiche ?

[dropcap]G[/dropcap]érard Unger est membre du Parti socialiste, dont l’idéologie a été normalisée pour faire oublier ses racines totalitaires communistes. La censure est au socialisme ce que la guillotine était à la Révolution française.

648x415_affiche-fait-polemique-monseigneur-di-falco-regrette-apparaisse-annonce-concert-mention-benefice-chretiens-orient

Les socialistes sont en mode opération séduction de l’électorat musulman. Eux ont droit à leurs affiches communautaires et religieuses dans les couloirs du Métro, et comme leur religion rejette le christianisme et le judaïsme, il n’est pas question d’égalité de traitement.

Et puis le gros contrat de 2.1 milliards de dollars dont la France a éperdument besoin a été signé par la RATP avec un pays qui interdit la chrétienté : l’Arabie saoudite, qu’il serait maladroit d’indisposer.

L’autre raison tient aux engagements de Gérard Unger.

[quote]Un militant pro-palestinien ne veut jamais le bien des chrétiens, ou alors c’est un imbécile[/quote]

[dropcap]I[/dropcap]l est le président de l’association pro-palestinienne et anti-israélienne JCALL, qui milite pour qu’Israël se « retire au delà de la ligne verte d’avant 1967 », y compris des lieux saints du christianisme à Jérusalem dont Israël garanti l’accès aux Chrétiens, que les arabes palestiniens, comme dans le reste du Moyen-Orient, maltraitent.

Regardez les affiliations politiques : un militant pro-palestinien ne veut jamais le bien des chrétiens, (ou alors c’est un imbécile). Pro-palestinien = anti-chrétien.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

[dropcap]C[/dropcap]omme le reste de la gauche engagée, Unger est un bouffe-curé. Ils détournent la laïcité pour détruire ce qui reste des racines judéo-chrétiennes de la France, et créer « l’homme nouveau » conceptualisé par Martine Aubry dans son livre « Pour changer de civilisation ».

Ensuite, il est chargé de communication de la LICRA, dont l’engagement dans la lutte contre le racisme anti-blanc et la christianophobie pourrait bénéficier… d’encouragements.

Enfin, il est membre du bureau exécutif du CRIF, que son maladroit président a laissé aux mains d’officines de gauche, dont l’UEJF, qui ont opéré un glissement islamophile et post-sioniste de l’institution juive auquel Unger n’est pas étranger.

Comme dit ce beau proverbe arabe : suivez le voleur jusqu’à sa porte…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz