Publié par Hildegard von Hessen am Rhein le 20 avril 2015

Monarchy_Of_Denmark_April_2010

Appel à Sa Majesté la Reine Margareth II du Danemark. Paris, le 19 avril 2015

[box size= »large » style= »rounded » border= »full »]

Majesté,
Avec vos déclarations, que j’ai découvertes dans The local dk, je constate avec bonheur que vous gardez les yeux ouverts sur votre royaume et vos sujets, afin de les couvrir de votre bienveillance et de votre courage, contre cette vague de déculturation qui submerge nos pays respectifs en Europe et au Danemark en particulier.
Cette déculturation, comme après un tremblement de terre, est la réplique funeste au nazisme vaincu.
Les Européens, les Allemands bien sûr, nous, Français, régicides, nous auto-flagellons au point de ne plus voir un nouveau totalitarisme se développer sur ces mêmes terres tant martyrisées par deux guerres mondiales.
Vous, Madame, vous le voyez et vous le dites.
Oui, nous pouvons être accueillants, à condition que le pays d’accueil et ses valeurs soient respectés, strictement respectés.
Vous êtes critiquée par ceux-là mêmes qui s’auto-flagellent, et avant et surtout, par ceux qui se constituent en société parallèle, dont le dessein est de conquérir la terre du Danemark et toute l’Europe.
L’Europe est terre chrétienne, elle s’est construite sur la chrétienté, pas toujours dans la paix, mais c’est autour des valeurs chrétiennes que la culture Européenne, jadis universelle, s’est constituée. Que les plus belles musiques furent composées, que le romantisme a pu naitre, que les plus beaux textes furent écrits, que la science critique a pu se développer, que des courants philosophiques se sont développés, que les plus beaux tableaux furent peints, sans parler des cathédrales, merveilles d’architecture que le monde entier admire. Même la laïcité fut inspirée par la chrétienté, ne fut-ce qu’en opposition à la religion.
La liberté d’expression est notre bien le plus précieux, celle qui tente de plus en plus à se fondre dans un magma influencé par l’islam totalitaire, qui ne supporte pas d’être critiqué, blasphémé, satirisé. Un islam qui se victimise constamment et qui a inventé le mot destiné à intimider l’occident : « islamophobie ». Mot devant lequel tout un chacun est censé trembler et se taire.
Vous, Madame, vous ne vous êtes pas tue.
Avant vous, c’est le Président Poutine qui a fait des déclarations sur la préservation de nos valeurs culturelles communes. Nous l’avons entendu, comme nous vous entendons.
Quoi que vous pensiez de ce Président des Russes, il est le Président d’un grand peuple avec une grande culture, proche de l’Europe et de ses peuples.
C’est la raison pour laquelle je fais appel à votre Majesté, afin qu’elle mobilise les autres familles régnantes d’Europe, qu’elles fassent passer le même message que vous. Le Prince Charles serait intervenu pour le bloggeur Bardawi, lors de sa dernière visite en Arabie. C’est un signe que nous devons exploiter pour lui demander son soutien.
Nous, citoyens Européens, nous ne pouvons plus faire confiance en nos politiques, responsables de ce tsunami migratoire islamisé, en provenance d’Afrique et du Moyen Orient, plongés dans d’affreuses guerres, au nom de l’islam.
Le Président Nicolas Sarkozy et ses funestes conseils sont tout aussi responsables, pour avoir ainsi déstabilisé la Libye, qui nous envoie par chaloupes entières ses émigrants islamisés, lesquels tuent d’autres compagnons d’infortune, parce qu’ils sont chrétiens.
Ces immigrants vont provoquer la pire des crises en Europe.
D’un côté, ces guerres sont financées par l’Iran, le Qatar et l’Arabie Saoudite, de l’autre, ces riches pays refusent d’accueillir cette immigration massive qui aborde nos côtes et qui s’étend jusqu’à chez vous, dans le nord de l’Europe.
Dès que les citoyens Européens, effarés, apeurés, critiquent et exigent de leurs dirigeants d’arrêter cette folie, ils sont immédiatement réduits au silence et insultés. Ils se font traiter de nazis.
Pourtant, il y a une solution ! L’intervention des maisons Royales d’Europe, pour faire arrêter cette démence destructrice de nos pays, nos nations et de vos royaumes millénaires.
La Belgique, le Danemark, l’Espagne, le Grand Duché du Luxembourg, la Principauté de Lichtenstein, la Principauté de Monaco, la Norvège, les Pays-Bas, la Suède et enfin la Grande Bretagne.
Bien que les familles régnantes soient priées de ne pas se mêler de politique, le moment est devenu si crépusculaire, qu’il faut désormais résister à la conquête islamique et contre ceux qui la favorisent.
En ce quoi, les familles régnantes doivent aujourd’hui prendre leurs responsabilités, contre cette UERSS devenue totalitaire, elle aussi. Elles doivent s’exprimer, comme vous l’avez fait.
Il suffirait que chaque pays change de gouvernement, ferme les frontières pour que l’Europe redevienne l’Europe et non cette pseudo union, où l’on veut mélanger à marche forcée des peuples différents qui ne parlent pas la même langue, mais qui ont tous un socle commun, les racines gréco-chrétiennes et juives, dont la Russie fait partie.
Même ceux qui ne sont pas royalistes, en Europe, pourraient trouver que vous êtes devenues, vous, les familles royales, les seuls et derniers remparts qui peuvent encore nous sauver du désastre annoncé.
Sauvez nos cultures, nos racines et nos valeurs !
Un communiqué commun de toutes les familles régnantes serait une bombe mondiale derrière laquelle, j’en suis certaine, tous les citoyens des démocraties, tous les sujets de vos royaumes et principautés viendraient se rassembler.
Le destin de l’Europe est entre vos mains, accompagnés de nous, citoyens, et de vos sujets.
Je ne représente que moi-même et ma conscience, ainsi que des citoyens de la France qui ont bien voulu m’accompagner en signant cet appel à votre adresse, afin que l’Europe bouge, que l’Europe enfin réagisse.
Qui mieux que les maisons Royales représentent notre histoire, nos conflits, nos guerres, nos paix, nos échanges intellectuels, spirituels, artistiques, musicaux, littéraires, scientifiques, philosophiques… et cette Europe qu’il nous faut préserver d’une nouvelle conquête qui fut arrêtée jadis à Poitiers comme à Vienne.
Cette conquête est de nouveau en marche.
Les temps ont changés, ils usent de la complicité et des moyens inventés par l’Occident pour mieux le combattre et le dominer. Sa démocratie et sa science.
Espérant que vous donnerez suite à mon appel,
Je vous prie de croire, Majesté, à l’expression de ma haute considération.

[/box]

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hildegard von Hessen am Rhein pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

8
0
Merci de nous apporter votre commentairex