Publié par Dreuz Info le 4 avril 2015
Image d'illustration
Image d’illustration

Dalil Boubakeur, le président du CFCM va doubler le nombre de mosquées d’ici deux ans.

« Nous avons 2.200 mosquées. Il en faut le double d’ici deux ans », a expliqué Boubakeur lors du Rassemblement annuel des musulmans de France sous le patronage de l’UOIF, représentant en France des Frères musulmans dont la seule et unique mission est que l’islam règne sur le monde.

Et comme vos médias hurlent au facho lorsque les identitaires considèrent que la France s’islamise, cette déclaration sera accueillie par les journalistes avec leur traditionnelle bienveillance enver le fait religieux – non chrétien.

Pour les « 7 millions de musulmans » de France, le nombre actuel « ne suffit pas », a ajouté le président du CFCM, alors que les estimations basses varient de 4 à 5 millions depuis 40 ans (George Marchais annonçait déjà ce nombre), et 15 millions.

« Il y a beaucoup de salles de prières, de mosquées inachevées, et il y a beaucoup de mosquées qui ne sont pas construites, je pense qu’il faut le double de mosquées », a-t-il précisé.

Le président du CFCM n’a pas précisé comment ces constructions pourraient être financées, car il est de notoriété publique que sous couvert de lieux culturels, de baux emphytéotiques à 1 euro, et de financement par des pays étrangers rarement au tableau d’honneur des droits de l’homme et qui interdisent la construction d’églises sur leur sol, l’argent trouve toujours son chemin.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

« Il faut que le nombre de mosquées reflète le nombre de musulmans (…) Nous avons le droit de construire des mosquées, (le droit) que les maires ne s’y opposent pas », a ajouté le président de l’UOIF, Amar Lasfar, un grand démocrate.

« Il y a de moins en moins de maires qui s’opposent systématiquement à la construction de mosquées », a ajouté l’islamiste.

Et comme la France est très attachée à la laïcité, M. Boubakeur a indiqué que bientôt la formation des imams sera assuré par « certaines universités parisiennes » pour le volet non religieux de la formation (sic) ?

Et pour ajouter le ridicule à l’absurde et l’hypocrisie au foutage de gueule, Boubakeur ajoute que « les cours auraient pour objectif de transmettre des connaissances de la France, de la loi, des traditions françaises à nos imams, pour qu’ils aient une formation complète, religieuse et républicaine », ce qui laisse entendre – dans l’indifférence totale, que les candidats n’ont acquis rien de tout cela. De quelle planète viennent-ils ?

« Nous avons besoin d’une formation religieuse soutenue, acceptée et reconnue et nous devons faire tout pour que nos imams soient des modèles de paix et soient des modèles qui animent nos mosquées, qui sont des lieux de paix », a ajouté le religieux, rappelant que l’islamisation avance mieux dans la douceur que par le terrorisme, au regret des islamistes dont le jihad guerrier est un devoir suprême.

Heureusement que le peuple français a donné son accord pour cette immigration, on pourrait s’étonner.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Source : Yahoo

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

11
0
Merci de nous apporter votre commentairex