Publié par Hildegard von Hessen am Rhein le 4 avril 2015

Je veux revenir sur le « dossier » Dutilleux, grand compositeur français et résistant, transformé de toutes pièces en collabo par la gauche, les khmers verts en particulier, et qui ne cesse de me scandaliser.

url

C’est avec colère que j’y pense, d’autant plus qu’à Dreuz, avec Ivry Gitlis, Georges Prêtre et Renaud Camus, nous avons été parmi les premiers à lui rendre hommage, aux tous premiers jours de sa disparition.

70 ans après que Henri Dutilleux ait composé une oeuvre de jeunesse, à une époque qui était ce qu’elle était, la dépouille mortelle du grand homme fut « courageusement » outragée, lynchée même. Insulter un tel totem international de la musique contemporaine confine à la crasse bêtise et déculturation des coupables.

Voilà Dutilleux réduit à la bouillie collaborationniste gauchiste, alors qu’il avait adhéré, pendant la guerre, au Front National des Musiciens, un organe de la résistance. Il compose clandestinement, en 1944, à la gloire du poète-résistant incarcéré Jean Cassou : « La Geôle ».

[quote]Dutilleux a participé physiquement à la libération de Paris[/quote]

Inutile de souligner ce que tout le monde désormais sait, Dutilleux a participé physiquement à la libération de Paris.

Voilà le « suppôt des nazis » que présente un comité Théodule, qui vit de subventions publiques, dont je tairai le nom, afin de ne pas lui faire de publicité. Subventions que l’on devrait manu militari retirer.

Et, dans son immense stupidité, c’est Christophe Girard, maire khmer vert du 4ème arrondissement de Paris, dont on pourra définitivement douter du discernement, qui se fie sans aucune vérification au « verdict » de ce comité Théodule, en créant ainsi la polémique infame autour de l’immense compositeur. Surtout que Dutilleux fut irréprochable durant la seconde guerre mondiale, comme évoqué plus haut.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Christophe Girard, la caricature parfaite sortie de « Festivus Festivus » de Philippe Murray. L’initiateur de la ridicule « nuit blanche », « œuvre majeure » d’un état festif de gauche, sous le règne du très dispendieux Delanoë.

Et de quoi est accusé le Maître ?

D’avoir composé en 1942 une œuvre accompagnant un film destiné à promouvoir le sport. Le voilà, 70 ans après, rangé dans la catégorie « collabo », part ces nervis dont les prédécesseurs ont amené Pétain aux manettes.

Si le ridicule et la bêtise pouvaient tuer … Je me sens pour la énième fois obligée de citer le grand Albert Einstein : « Deux choses sont infinies. L’univers et la bêtise humaine. En ce qui concerne l’univers, je n’en ai pas encore aquis la certitude absolue. »

« Courageux », comme ils savent l’être, ces gens de gauche à la dérive lynchent injustement une dépouille mortelle qui n’est plus là pour répliquer à l’immensité de leur bêtise.

Affiche censurée parce qu'en soutien aux Chrétiens massacrés
Affiche censurée par la RATP parce qu’en soutien aux Chrétiens massacrés

C’est la même attitude qu’à la RATP – vous allez me dire, je mélange tout mais tout se tient – où l’on pête de trouille face à l’islam, jusqu’à en censurer une affiche de concert pour le soutien aux chrétiens d’orient, tout en autorisant l’islam à s’afficher pour le halal et le ramadan.

Affiche autorisée par la RATP parce qu'en soutient aux musulmans
Affiche autorisée par la RATP parce qu’en soutien aux musulmans

Islamophiles, mais christianophobes.

Ils ont fait leur choix, ce sera l’état islamique génocidaire.

Ce sera la collaboration avec l’idéologie totalitaire, sous couvert hypocrite de la laïcité ou du laïcisme. Comme en 40 !

La gauche se caractérise encore une fois, si bien dans le cas Dutilleux qu’à la RATP, comme bête, déculturée et collaborationniste. Outre que le sieur Girard fait parti du club, Pierre Bergé, LGBT, ceux, minoritaires, qui dictent leur loi à la majorité de tout un peuple.

Quand Roland Dumas et Jean-Marie le Pen sont qualifiés de vieux gâteux qui prennent des libertés avec leurs pensées exprimées, Pierre Bergé, lui, s’auto-promeut dans les médias complaisants qui boivent ses paroles de haine contre ses adversaires, qui sont sommés de se taire. Peu importe que l’on soit d’accord ou non avec les propos de Dumas ou le Pen, Bergé lui, a tous les droits.

C’est le deux poids deux mesures.

Je rappellerai que Bergé a tout de même souhaité, dans un tweet, qu’une bombe éclata dans une manifestation contre le mariage pour tous ! Comme hier Cazeneuve, qui profite des actes terroristes islamiques, pour pointer du doigt les identitaires qui « seraient source de déstabilisation du pays », en oubliant les violences antifa, violences dont les identitaires ne sont jamais rendus coupables. Antifas, les nouveaux SA du régime socialiste !

Voilà ceux qui profanent la mémoire d’Henri Dutilleux.

Des robespierristes, qui ne peuvent certes plus décapiter leurs adversaires, mais font tout pour les réduires au silence.

Enfin, celle qui siège aux manettes de la ville de Paris enfonce le clou de la bêtise en déclarant que : « ce sont des polémiques propagées de manière injustifiée. » Ah bon ? On aurait dû se taire et laisser faire l’infâmie ?

Encore une déclaration de copains destinée à protéger les coquins. C’est ainsi que ça fonctionne, en politique, à « droite » comme à gauche.

C’est à vous dégouter d’être démocrate.

Réveillez vous, Révoltez vous !

« La transcendance me paraît la meilleure manière de refuser la société actuelle et de se désolidariser radicalement de ses pitoyables valeurs comme de ses pitreries optimistes les plus blafardes. » – Philippe Murray.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hildegard von Hessen am Rhein pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

7
0
Merci de nous apporter votre commentairex