Publié par Hildegard von Hessen am Rhein le 12 avril 2015

3379-100232275

Avant 1905, la France était un Etat confessionnel. En 2015, 110 ans après la loi de la séparation de l’église et de l’état de 1905, où l’islam est totalement absent, nous sommes en train de régresser pour redevenir un état confessionnel islamisé.

La laïcité couvre la lâcheté face à la conquête islamique et devient une infamie institutionnalisée.

Jean-Jaurès, tout comme Ferdinand Buisson et accessoirement Aristide Briand, doivent se retourner dans leurs tombes. Pourquoi, 110 ans après la loi de 1905 régressons nous à ce point et avec la rapidité de l’éclair ?

Tout simplement, à cause de l’islam qui s’est installé brutalement en France à travers l’immigration extra – européenne massive, en majorité musulmane.

L’islam a inauguré sa visibilité revendicatrice lorsque des jeunes lycéennes revendiquèrent de vêtir le voile à l’école. Je rappelle que c’était sous l’ère Jospin, en 1989, avant la chute du mur de Berlin et 12 ans avant le 11 septembre 2001.

L’islam, qui se propageait sournoisement en France, sentait parfaitement bien, à ce moment là, qu’il fallait dégainer pour tester les réactions de la France de souche chrétienne, juive et laïque. Philippe Tesson disait en d’autres termes récemment, mais très observateur : « c’est l’islam qui fout la merde ». Oups, les cris d’orfraies se déchainaient contre l’infâme qui osa nommer « la chose ». Et, ne pas nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde, disait Albert Camus. Direct devant les tribunaux, le pauvre Tesson qui rejoint la cohorte des malpensants poursuivit par les associations, politbüro du régime UMPS.

Depuis dix ans, en Europe, en prise à la conquête islamique, l’on observe partout le même phénomène, lié exclusivement à l’islam.

[unordered_list style= »green-dot »]

  • Transformation du paysage traditionnel Européen par des mosquées de style mauresque, qui en rien ne respectent les cultures traditionnelles des pays Européens.
  • Les femmes se voilent de plus en plus et sont plus fécondes que les « de souche ».
  • Les barbes se fournissent dans le style salafiste et les kamis sont de sortis.
  • Les regards sont sombres, les revendications sont de plus en plus pressantes.

[/unordered_list]

Abattage rituel, prières dans la rue pour contraindre les autorités à laisser faire la construction de mosquées sur tout le territoire. Revendication sur revendication.

C’est ainsi que l’avait prévu Houari Boumédienne du haut de la tribune de l’ONU en 1974 et c’est seulement maintenant que nous comprenons son funeste message, ignoré par les caciques et les mondialistes d’extrême gauche :

« Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère sud pour aller dans l’hémisphère nord. Et, ils n’iront pas là-bas en tant qu’amis. Parce qu’ils iront là-bas pour le conquérir. Et, ils le conquerront avec leurs fils. Le ventre de nos femmes nous donnera la victoire. »

Nous-y sommes.

Le recteur de la grande mosquée de Paris vient d’annoncer qu’il fallait le double de mosquées en France. C’est une stratégie d’invasion d’un culte politico-religieux incompatible avec l’occident.

Nous observons les médias, valets, éviter soigneusement les mots qui désignent la conquête islamique. Le mot islam est presque effacé de leur vocabulaire. Ce en quoi le Président Hollande excelle de manière ignoble. Le clergé catholique et protestant n’est pas en reste. Outre leur allégeance visible à l’islam et leur mépris pour la chrétienté. Pour eux, tout ce vaut, juifs, chrétiens, musulmans, shintoïstes, bouddhistes et ainsi de suite. C’est bien ce que l’on peut comprendre des dernières déclarations du clerc Ving-Trois sur le plateau de LCI :

[quote]Si l’on parle quasi quotidiennement de laïcité, c’est bien parce qu’une religion nous y contraint[/quote]

Sauf que, si l’on parle maintenant quasi quotidiennement de laïcité, c’est bien parce qu’une religion nous y contraint. L’islam. Les autres vivent leur foi sans agitation de l’espace public. Les violences et crimes au nom d’Allah ou Akbar sont récurrents. Agressions sur tout le territoire contre les « face de craie », les jeunes filles en jupes, ceux qui n’observent pas le ramadan, les homosexuels, les juifs parce qu’ils portent la kippa, et finalement, les actes terroristes depuis Kelkal, en passant par Merah, Nemmouche, Coulibaly et consorts.

Cela n’a rien à voir avec l’islam insiste-t-on ! Il se trouve que tous ces actes sont perpétrés par des musulmans. Certes, tous les musulmans ne sont pas des terroristes. Cependant, la masse musulmane se tait devant les violences meurtrières de leur minorité agissante. Ce qui équivaut à les valider.

Lorsque leur nombre sera devenu plus important encore, il se pourrait bien que la minorité, par intimidation et autres violences, incite les « silencieux » à les rejoindre. C’est à ce point culminant que la guerre totale se tiendra. Pire est qu’il y a une communauté d’objectifs entre le laïcisme idéologique et l’idéologie politico-religieuse de l’islam. Et c’est bien là que la « laicité » devient une infâmie institutionnalisée et idéologisée.

Pour l’instant, jour après jour, les dirigeants font allégeance à l’islam. Par peur. Ce sont les maires qui courtisent l’islam et facilitent les constructions de mosquées, dans un intérêt purement clientéliste. Ensuite, ce sont les ministres qui y font allégeance en se rendant à la rupture du jeûne. Les présidents successifs, Sarkozy et Hollande, souhaitent de bonnes fêtes aux musulmans, tout en méprisant celles des chrétiens.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Et puis voilà que viennent s’importer dans la vie quotidienne française les événements géopolitiques internationaux.

La Palestine, pour laquelle l’immigration musulmane manifeste sa solidarité, appuyée par les antifa mondialistes, laïcistes, tout aussi antisémites que ces immigrés islamisés. Ils revendiquent leur amour de leurs pays d’origine en brandissant leurs drapeaux respectifs. Algérie, Maroc, Tunisie, Liban et l’on observe des drapeaux Égyptiens, Palestiniens, du Hamas groupe terroriste idéalisé. Le drapeau Français est piétiné, on se torche même le cul avec.

Les églises sont profanées sans que les autorités ne s’en émeuvent, alors qu’une tranche de jambon jetée contre une mosquée, on crie à l’attentat.

Sur les plateaux de télévision défilent les affidés de l’islam, tenants de la « réconciliation »: Marek Halter, Claude Askolovitch, Edwy Plenel, Edgar Morin, Joffrin, Mélanchon et consorts. Soral n’est pas en reste sur le net, massivement suivi par les masses islamisées des banlieues. Jamais ils ne sont mis face à des contradicteurs qui connaissent le dossier islam à fond. Une société islamique parallèle s’est créée sans que personne n’y prenne garde. Pas d’amalgames ! La justice rend l’injustice. Le peuple français, intimidé, menacé, manipulé est sommé de se taire, « ignorant qu’il est des choses de la cité ». Le mensonge est roi et, plus le mensonge est gros, plus ça passe.

L’ignoble est atteint, lorsque le président de la République condamne avec la plus grande fermeté l’assassinat sauvage de 21 ressortissants égyptiens, otages de l’Etat islamique en Libye. Il dénonce l’appel au meurtre et à la haine religieuse des terroristes. Il exprime sa préoccupation face à l’extension des opérations de l’Ei en Libye et rappelle la détermination de la France et de ses alliés à lutter contre ce groupe. Le président de la République présente ses sincères condoléances au peuple égyptien et s’associe au deuil national que le président Sissi a décrété en République Arabe d’Egypte. Pas un mot sur le mal des maux ; l’islam. Pas un mot sur le statut confessionnel des victimes : des chrétiens.

Le pire arrive à Izieux, lorsque le Président de la République déclare, sur le lieu même de ce que fut le mal absolu, les persécutions nazis, pour évoquer notre époque : « Les juifs sont tués parce qu’ils sont juifs, les chrétiens, parce qu’ils sont chrétiens, les musulmans, parce qu’ils sont musulmans. » Cette phrase fait horreur, car ce furent bien les musulmans qui étaient associés à Hitler, à travers le Grand Mufti de Jérusalem, Hussein Husseini, dans le projet d’extermination des juifs. Il a tout de même osé cet amalgame là, sur ce lieu là ! Et Serge Klarsfeld de déclarer sa satisfaction sur le discours « inspiré » du Président. Je n’hésite plus à illustrer l’infâme par ces citations d’Hitler sur l’islam, pour qu’enfin les yeux s’ouvrent sur cette période dont il est tant question ces jours-ci. Hollande aurait put faire l’économie de mettre les musulmans dans le même sac que les chrétiens et les juifs.

« La civilisation a été l’un des éléments constitutifs de la puissance de l’Empire romain. Ce fut aussi le cas en Espagne, sous la domination des Arabes. La civilisation atteignit là un degré qu’elle a rarement atteint. Vraiment une époque d’humanisme intégral, où régna le plus pur esprit chevaleresque. L’intrusion du christianisme a amené le triomphe de la barbarie. L’esprit chevaleresque des Castillans est en réalité un héritage des Arabes. »

(Libres propos sur la guerre et la paix recueillis sur l’ordre de Martin Bormann, Adolf Hitler, éd. Flammarion, 1954, t. 2, 28 août 1942, p. 297 )

« Je pourrais encore m’enflammer pour le paradis des musulmans, mais que dire du fade paradis des chrétiens. »

(Hitler cet inconnu (Hitlers Tischgesprache im Führerhauptquartier), Adolf Hitler, notes de Henry Picker, éd. Presses de la cité, 1969, 13 décembre 1941, p. 168 )

« Je suis sur le point de devenir une figure religieuse […] les Arabes et les Marocains évoquent déjà mon nom dans leurs prières. »

(Libres propos sur la guerre et la paix recueillis sur l’ordre de Martin Bormann, Adolf Hitler, éd. Flammarion, 1952, t. 1, 13 janvier 1942, p. 198 )

« Si à Poitiers Charles Martel avait été battu, la face du monde eût changé. Puisque le monde était déjà voué à l’influence judaïque (et son produit, le christianisme, est une chose si fade!) il eût beaucoup mieux valu que le mahométisme triomphât. Cette religion récompense l’héroïsme, elle promet aux guerriers les joies du septième ciel… Animés par un tel esprit, les Germains eussent conquis le monde. C’est le christianisme qui les en a empêchés. »

(Libres propos sur la guerre et la paix recueillis sur l’ordre de Martin Bormann, Adolf Hitler, éd. Flammarion, 1954, t. 2, 28 août 1942, p. 297 )

« Notre racisme n’est agressif qu’à l’égard de la race juive. Nous parlons de race juive par commodité de langage, car il n’y a pas, à proprement parler, et du point de vue de la génétique, de race juive […] La race juive est avant tout une race mentale […] Une race mentale, c’est quelque chose de plus solide, de plus durable qu’une race tout court. Transplantez un Allemand aux Etats Unis, vous en faites un américain. Le Juif, où qu’il aille, demeure un juif. C’est un être par nature inassimilable. Et c’est ce caractère même qui le rend impropre à l’assimilation, qui définit sa race. Voilà une preuve de la supériorité de l’esprit sur la chair ! »

(Testament politique d’Hitler, Adolf Hitler, notes de Martin Bormann, préface de Trevor-Roper, éd. Fayard, 1959, 13 février 1945, p. 83)

« Les peuples régis par l’Islam seront toujours plus proches de nous que la France, par exemple, en dépit de la parenté du sang qui coule dans nos veines. Le malheur veut que la France ait dégénéré au cours des siècles et que ses élites aient été subverties par l’esprit juif. Cela a pris de telles proportions que cela est irréparable. La France est condamnée à faire une politique juive. »

(Testament politique d’Hitler, Adolf Hitler, notes de Martin Bormann, préface de Trevor-Roper, éd. Fayard, 1959, 2 avril 1945, p. 180 )

« Si les Arabes avaient gagné cette bataille (Poitiers), le monde entier serait aujourd’hui musulman. Ils auraient en effet imposé aux peuples germaniques une religion dont le dogme, propager la foi par l’épée et soumettre tous les peuples à cette foi, était comme fait pour les Germains […] pour finir, ce ne sont pas les Arabes mais les Germains, convertis à la foi musulmane, qui auraient été à la tête de cet empire mondial islamique […] Nous avons la malchance de ne pas posséder la bonne religion. Pourquoi n’avons nous pas la religion des Japonais, pour qui se sacrifier à sa patrie est le bien suprême ? La religion musulmane aussi serait bien plus appropriée que ce christianisme, avec sa tolérance amollissante. »

(Au coeur du troisième Reich, Albert Speer, propos d’Adolf Hitler, éd. Fayard, 1971, p. 138 )

« On doit garantir à tous les membres musulmans des Waffen-SS et de la police le droit indiscutable, prévu par leur religion, à ne pas manger de la viande de porc et à ne pas boire de boissons alcooliques. Il faudra leur garantir des menus équivalents. […] Je ne veux pas que, par la stupidité et l’étroitesse d’esprit de quelques individus isolés, un seul de ces héroïques volontaires eut à ressentir une gêne et à se croire privé des droits qui leurs ont été assurés. […] J’ordonne que chaque infraction à ces dispositions soit punie sans la moindre hésitation et qu’on m’en rende compte. »

(Uniform Organisation and History of the Waffen-SS, Roger James Bender et Hugh Page Taylor, propos d’Adolf Hitler, éd. Bender publ, 1971, p. 144-145 )

« L’allié italien nous a gênés presque partout. C’est ce qui nous a empêchés, en Afrique du Nord, par exemple, de faire une politique révolutionnaire […] Seuls, nous aurions pu émanciper les pays musulmans dominés par la France. Cela aurait eu un retentissement énorme en Égypte et dans le Proche-Orient asservis par les Anglais. D’avoir notre sort lié à celui des Italiens, cela rendait une telle politique impossible. Tout l’Islam vibrait à l’annonce de nos victoires. Les Égyptiens, les Irakiens et le Proche-Orient tout entier étaient prêts à se soulever. Que pouvions-nous faire pour les aider, pour les pousser même, comme c’eût été notre intérêt et notre devoir. La présence à nos côtés des Italiens nous paralysait, et elle créait un malaise chez nos amis de l’Islam, car ils voyaient en nous des complices, volontaires ou non, de leurs oppresseurs […] Le souvenir des barbares représailles exercées contre les Senoussis y est toujours vivant. Et d’autre part la ridicule prétention du Duce d’être considéré comme le « Glaive de l’Islam » entretient encore le long ricanement qu’elle suscita avant la guerre. Ce titre qui convient à Mahomet et à un grand conquérant comme Omar, Mussolini se l’était fait donner par quelques pauvres bougres, qu’il avait payés ou terrorisés. Il y avait une grande politique à faire à l’égard de l’Islam. C’est raté – comme tant d’autres choses que nous avons ratées par fidélité à l’alliance italienne! Les Italiens, sur ce théâtre d’opérations, nous ont donc empêchés de jouer l’une de nos meilleures cartes: qui consistait à émanciper tous les protégés français et à soulever les pays opprimés par les Britanniques. Cette politique aurait suscité l’enthousiasme dans tout l’Islam. C’est en effet une particularité du monde musulman que ce qui touche les uns, en bien ou en mal, y est ressenti par tous les autres, des rives de l’Atlantique à celles du Pacifique. »

(Testament politique d’Hitler, Adolf Hitler, notes de Martin Bormann, préface de Trevor-Roper, éd. Fayard, 1959, 17 février 1945, p. 100)

Oui, ce sont bien les chrétiens jadis haïs par Hitler, aujourd’hui haïs par les musulmans, qui sont persécutés, génocidés par ceux qui appliquent le coran à la lettre. N’en déplaise à Monseigneur Ving-Trois, qui estime que c’est un « simple dévoiement » de la religion. Il prône pardon et réconciliation.

Oui, ce sont tous ceux qui ne sont pas musulmans, qui sont massacrés par ces barbares.

Oui, ce sont les chiites qui sont exterminés par les sunnites, les sunnites par les chiites, les Yasidis, et toujours les juifs, que l’on projette d’exterminer, s’il n’y avait pas le puissant Israël qui veille à se défendre. C’est pourquoi les chiites rêvent d’éradiquer Israël.

L’islam fait peur jusque dans les couloirs du métro Parisien où l’on a voulu effacer le mot « chrétien » des affiches pour un concert en faveur des génocidés chrétiens du Moyen Orient.

Pensez donc, les masses musulmanes qui passent dans les tentacules du métro … Leur sensibilité risquait d’être choquée. Pas faire de vagues. Depuis Charlie Hebdo, ils pètent tous de trouille. Fonctionnaires, édiles, journalistes, jusqu’au plus haut sommet de l’Etat. La peur. C’est la peur qui les tétanise à prendre enfin les bonnes décisions contre une idéologie totalitaire en pleine conquête. La bonne décision serait d’interdire ce dogme politico-religieux, ou au minimum de le contraindre à l’exercice privé, et détruire les mosquées, non en rajouter.

J’en terminerai avec une citation du général de Gaulle, pour lequel je n’ai qu’une admiration modérée :

« C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une petite minorité. Sinon, la France ne serait plus la France. Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne.

Qu’on ne se raconte pas d’histoire ! Les musulmans, vous êtes allés les voir ? Vous les avez regardés avec leurs turbans et leurs djellabas ? Vous voyez bien que ce ne sont pas des Français. Ceux qui prônent l’intégration ont une cervelle de colibri, même s’ils sont très savants. Essayez d’intégrer de l’huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d’un moment, ils se sépareront de nouveau. Les Arabes sont des Arabes, les Français sont des Français. Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans, qui demain seront vingt millions et après-demain quarante ? Si nous faisions l’intégration, si tous les Arabes et les Berbères d’Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcherez-vous de venir s’installer en métropole, alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé ? Mon village ne s’appellerait plus Colombey-les-Deux-Églises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées.. »

Réveillez vous Révoltez vous, votre destin est entre vos mains.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hildegard von Hessen am Rhein pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

19
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz