Publié par Manuel Gomez le 8 mai 2015

Tiab-Arlette-300x180

A Béjaïa (ex Bougie) en Algérie, une française, la femme de Boualem Tiab l’ex-président du club de football JSM Béjaïa, a été égorgée par des inconnus, rapporte El Watan.

D’origine française, mère de quatre enfants, Arlette Tiab, septuagénaire, était présidente d’une association caritative d’aide aux enfants abandonnés.

Le corps d’Arlette a été découvert vers midi baignant dans une mare de sang, alors que son mari rentrait pour déjeuner au domicile familial, dans le quartier Bouaouina situé dans l’ancienne ville.

S’agit-il d’un crime crapuleux ? Rien n’a été volé dans sa maison.

Selon une autre source citée par TSA, la femme de ménage serait considérée comme la principale suspecte. Interpellée elle aurait reconnu les faits.

Les autorités judiciaires se posent cependant des questions sur les mobiles du crime.

Il est cependant étrange qu’à 17 heures (soit cinq heures après la découverte du meurtre) la sureté de wilaya n’ait pas encore été informée, alors que la protection civile s’était rendue sur place peu après 13 heures pour évacuer le corps de la malheureuse.

Une marche de soutien, de solidarité et de protestation devrait se dérouler prochainement à Bejaïa.

L’inquiétude gagne toute la population algérienne, devant la recrudescence de la délinquance et des actes de barbarie bien que la police est présente partout.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

En l’espace de 48 heures toute une série d’évènements dramatiques a frappé la population de Bejaïa :

[unordered_list style= »bullet »]

  • Une femme de 30 ans a décapité sa belle-mère à l’aide d’une hache et après avoir enveloppé son cadavre dans un sac poubelle, l’a jété dans un fût.
  • Une jeune fille de 15 ans a été retrouvée noyée au fond d’un puits.
  • Le cadavre d’un SDF a été découvert mort depuis plusieurs jours.
  • Une femme de 35 ans a mis fin à ses jours en se jetant du haut de la place du 1er novembre (ex place Gueydon)

[/unordered_list]

Honorée et appréciée par toute la communauté de Bejaïa, Arlette se dévouait à aider des enfants qui vont se sentir un peu plus abandonnés à présent.

Il serait souhaitable que nos gouvernants, et en particulier le ministre des Affaires Etrangères, Laurent Fabius, ainsi que les médias si prompts à s’exprimer sur le sort de compatriotes considérés comme délinquants et condamnés, au Mexique ou en Indonésie, s’intéressent à l’enquête pour déterminer les causes de cet odieux assassinat contre l’une de nos ressortissante, qui faisait le bien.

Des condoléances, une phrase, un mot, seraient appréciés !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

1
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz