Publié par Jean-Patrick Grumberg le 31 mai 2015

2015-04-29-jewgida

« JewGida » ou Pegida juive, est un petit groupe d’activistes juifs anti-islam et anti-nazis, aux drapeaux israéliens fièrement brandis dans les manifestations Pegida.

Voilà de quoi surprendre. D’autant que Pegida a été qualifié de néo-nazi – certes par le mensonge habituel des médias qui diabolisent toute critique de l’immigration, et non par l’opinion publique allemande.

Le principal initiateur de JewGida, pour l’instant limité à Berlin, est Sam, un juif américain qui porte une kippa et vit en Allemagne depuis 26 ans.

« Nous sommes essentiellement contre l’antisémitisme et contre l’islamisation progressive [de l’Allemagne] » explique Sam à la journaliste Simone Rafael sur Netz-Gegen-Nazis.de, un partenaire de Zeit Online. « Nous voulons discuter avec le Conseil central des Juifs d’Allemagne car de nombreux juifs soutiennent clairement Pegida, mais ils n’osent pas s’exprimer. »

Pour Sam, ce ne sont pas les nazis mais l’islam, le responsable de l’antisémitisme en Allemagne, une similitude avec la France où les agressions antisémites sont commises par des musulmans, et depuis quelques temps par des fascistes d’extrême gauche, mais jamais par des extrémistes de droite, parmi lesquels les antisémites ne sont pourtant pas difficile à trouver.

Israel_flag_pegida

Résultat du manichéisme médiatique, la noble profession n’arrive pas absorber la réalité factuelle que l’islam radical est violemment antisémite, que l’extrême droite antisémite est non violente, et que les antisémites de l’extrême gauche chouchoutée par les journalistes sont de plus en plus agressifs envers les Juifs. En raison d’une vision simpliste, donc, JewGida est présenté comme un groupe maudit parce que les médias ne parviennent pas à le faire entrer dans leurs petites cases.

La droite, la gauche, les Musulmans, la communauté juive, et les nazis, tous dénoncent et se méfient donc de JewGida.

“Notre vraie motivation est la protection de la vie des Juifs en Allemagne”, explique un membre de Pegida juive, contraint de se justifier, comme d’ailleurs ceux de Pegida, à Polina Garaev, correspondante de i24news à Berlin dont nous citons les témoins.

Certains journalistes parlent pourtant de « judéo-nazis ». “C’est exactement le contraire, nous sommes les gardiens contre les Nazis, au détriment de notre propre sécurité”, explique Sam.

JewGida, groupuscule d’environ 150 militants, y compris des non-Juifs pro-israéliens, soutient que l’antisémitisme et l’islamisation “marchent main dans la main” : sauf à ignorer les agressions antisémites, il sera difficile de leur donner tort.

“En Allemagne il y a une nouvelle vague d’antisémitisme importée en grande partie par les immigrants musulmans”, confirme Michael, un juif allemand.

“Nous ne sommes pas opposés aux Musulmans ou à leurs droits”, précise Michael, “c’est seulement que nous ne voulons pas que l’Islam fasse partie de notre système judiciaire et social. Les Musulmans sont la seule minorité à exiger de plus en plus de droits, et ce n’est parce qu’ils parlent plus fort qu’on devrait les autoriser à importuner les autres avec leur foi. Ils sont libres de pratiquer leur religion chez eux dans leurs foyers, mais on ne peut pas s’expatrier et attendre de la société qu’elle s’adapte à vous. Le nombre de concessions déjà faites à leur égard est effrayant”.

[quote]“L’islamophobie est une peur irrationnelle, or je ne tremble pas, je suis inquiet »[/quote]

“Nous ne sommes pas islamophobes”, explique Sam Inayat-Chisti, un autre militant : “l’islamophobie est une peur irrationnelle, or je ne tremble pas, je suis inquiet. Ce qui me préoccupe c’est le désir musulman affirmé de conquête, soit par l’épée, ce qui ne fonctionnera pas en Europe, soit par le gain des cœurs et des esprits. Ainsi, ils trompent intentionnellement et aveuglent les Européens sur leur programme déguisé. Nous voulons libérer l’Allemagne des politiques d’apaisement vis-à-vis de l’Islam et retrouver la souveraineté allemande telle qu’accordée par les Etats-Unis”.

[quote]L’ennemi de mon ennemi n’est pas mon ami : Jewgida est contre l’islam et contre les nazis eux-mêmes contre l’islam[/quote]

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

“Les Juifs peuvent dire des choses que les Allemands ne peuvent pas se permettre. Si un Allemand s’exprimait de cette manière, on le qualifierait de nazi. Mais lorsque c’est un Juif, on peut l’entendre”. indique Sam, qui déplore que des vrais nazis sont en train de prendre le contrôle de Pegida. “La radicalisation de Bergida est déjà en marche, les nazis en font partie et ils vont probablement prendre le relais”, explique-t-il. “Les responsables de Bergida ont participé à plusieurs évènements du NPD (Parti national-démocrate d’Allemagne, néo-nazi, ndlr) et se sentent parfaitement à l’aise parmi les nazis. Cependant, il existe encore des personnes qui tentent de les combattre et nous nous tiendrons à leurs côtés aussi longtemps que nous pouvons”.

CGRBi3aUYAAct1D

“Tandis que les vrais nazis souhaitent nous voir hors du mouvement, il y a des nazis modérés préférent nous utiliser et dire ‘voyez, nous ne sommes pas extrémistes, nous avons même des Juifs parmi nous’ et cela est écœurant”, ajoute Michael, ajoutant “C’était ridicule de penser que nous pouvions les arrêter [les nazis] uniquement par notre présence, mais pendant un certain temps, nous pensions que cela fonctionnait, les nazis avaient soit disparu, soit restaient silencieux”.

Michael : “Nous sommes la majorité. La plupart des gens voudraient soulever les mêmes questions que nous, mais ils ont trop peur. Il n’y a pas de place en Allemagne pour ceux qui ne sont ni gauchiste, ni d’extrême-droite. Tous ceux qui ne sont pas totalement pro-Islam ou en faveur de l’immigration sont maintenant considérés comme des nazis. Comment une personne normale en faveur de la paix peut être comparée à un nazi uniquement parce qu’il se veut critique ? Ce mot est bien trop galvaudé et ridiculise les victimes”.

Michael : “Je n’attends absolument rien de la droite ni de la gauche, mais je pensais que la communauté juive essaierait au moins de comprendre nos motivations, et c’est ce qui me déçoit le plus. Nous tentons de les protéger et nous payons le prix fort pour cela”.

[quote] »le Conseil central des Juifs d’Allemagne amadoue les Musulmans et leur lèche les bottes »[/quote]

Michael : “Je ne pense pas qu’il y ait davantage de risques que les Juifs soient visés maintenant à cause de Pegida. Néanmoins, je n’attendais pas de soutien de la part des représentants officiels de la communauté juive. C’est honteux de voir comment le Conseil central des Juifs d’Allemagne amadoue les Musulmans et leur lèche les bottes. Je ne pense pas qu’ils devraient dire “tuez-les tous”, mais s’acoquiner avec eux en refusant de voir la vraie nature de l’Islam, ce n’est pas kasher”.

Compte tenu de leur taille microscopique, Jewgida est-il un mouvement anecdotique ou la point d’un iceberg ? L’Europe va-t-elle se laisser islamiser par engourdissement ou des groupuscules vont-ils mettre le feu aux poudres ? A moins que l’explosion soit déclenchée par des radicaux musulmans qui réclament toujours plus …

Il est à la fois surprenant et intéressant de constater que les mêmes attitudes caricaturales et soumises vis à vis de l’islam se rencontrent, à quelques nuances près, chez les médias et élites dans tous les pays européens. Les médias ont fasconné l’opinion pour faire croire que rejeter l’immigration est une forme de racisme, et l’opinion a marché un temps. Mais les rétifs se crispent. L’Éternel ne dit-il pas à Moïse : « Je vois que ce peuple est un peuple rétif. » ? (Exode 32:9).

L’Europe dont on pouvait croire que l’attachement aux droits de l’homme aurait permis le débat a refusé à ses peuples le droit de disposer d’eux-mêmes, en lui imposant une islamisation un temps niée qui confisque son identité.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous