Publié par Jean-Patrick Grumberg le 9 mai 2015

bill-gates-ap

Alors que les propagandistes marxistes dénoncent l’enrichissement insolent des plus riches, annoncent que le patrimoine des 1% est égal au patrimoine des 99% restants, et nous cassent les oreilles avec les inégalités “qui laissent de coté les intérêts des gens ordinaires”, la Banque mondiale estime que la pauvreté n’a jamais été aussi faible qu’aujourd’hui dans le monde, et qu’elle serait six fois moins importante qu’en 1820.

[quote]Grâce au capitalisme et à l’industrialisation[/quote]

Selon l’économiste anglais Max Roser, de l’Université d’Oxford, le déclin de la pauvreté, qui est flagrant est à mettre au bénéfiche de l’industrialisation, donc du capitalisme.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

« La baisse qu’on voit aujourd’hui peut toujours être attribuable à cette transformation structurelle qui a d’abord eu lieu dans les pays industrialisés et dans les pays où plus récemment la pauvreté a diminué, comme la Chine », explique Claire Harasty, spécialiste de la politique de l’emploi au Bureau international du travail (BIT), citée par RTS Info.

[quote]De 36% de pauves en 1990 à 12% aujourd’hui[/quote]

Selon la Banque mondiale, le pourcentage de gens vivant dans l’extrême pauvreté est passé de 36% en 1990 à 12% aujourd’hui. Un magnifique accomplissement, qui ne réconciliera pas pour autant la gauche avec le monde de l’entreprise.

« On voit que les inégalités entre les plus riches et les plus pauvres ont augmenté », souligne Harasty, ce qui démontre ce que je ne cesse de défendre : dénoncer les écarts de richesse est un leurre, les inégalités de revenus un écran de fumée gauchiste, destiné à faire croire que l’enrichissement des plus riches est immoral, qu’il se fait sur le dos des plus pauvres, ce qui n’est rien d’autre que le recyclage d’une idéologie nauséabonde, qui a semé la misère partout où les peuples se sont laissés duper.

La finance mondiale s’est fixé pour objectif que l’extrême pauvreté disparaisse totalement de la surface du globe d’ici 2030. Et elle y travaille activement.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

1
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz