Publié par Jean-Patrick Grumberg le 12 juin 2015

picture-16

Selon une étude menée par 160 scientifiques allemands dans 6 pays européens sur 9 000 personnes, 85% des musulmans sont homophobes, 55% n’aiment pas les juifs, 45% souhaitent la sharia.

On nous serine que l’islam est compatible avec les valeurs démocratiques, ce n’est pas vrai…

On nous assène que l’écrasante majorité des musulmans sont modérés, et n’aspirent qu’à s’intégrer dans la société occidentale, ce n’est pas la réalité…

On nous promet que l’islam du djihad qui égorge et commet des attentats n’est pas l’islam, on nous ment…

Seriner n’est pas démontrer. Asséner n’est pas prouver, et promettre n’est pas établir.

Et l’étude allemande conduite par le Centre scientifique et social de Berlin WZB fait voler en éclat les contes destinés à endormir les populations européennes.

160 chercheurs en sciences humaines – plus de 9 000 immigrants et personnes issues de l’immigration interrogées par téléphone en Allemagne, en France, en Hollande, en Autriche, en Belgique et en Suède. Cette étude est la première qui permet de voir l’impact du fondamentalisme sur la population musulmane européenne.

Dreuz l’a déjà publiée en 2013 et 2014. Nous la republions aujourd’hui

[toggle title_open= »Fermer » title_closed= »Leçon numéro un : les musulmans radicaux sont majoritaires, et non une infime minorité » hide= »yes » border= »yes » style= »default » excerpt_length= »0″ read_more_text= »Read More » read_less_text= »Read Less » include_excerpt_html= »no »]

Leçon numéro un : les musulmans radicaux sont majoritaires, et non une infime minorité

Le fondamentalisme religieux, l’islamisme, n’est pas, en Europe de l’ouest, un phénomène marginal.

Ruud Koopmans membre du WZB Berlin, et auteur du rapport détaille :

  • 60% considèrent que les musulmans doivent revenir aux racines de l’islam ;
  • 65% déclarent que les lois religieuses sont plus importantes pour eux que les lois du pays où ils vivent ;
  • 75% affirment qu’il n’existe qu’une seule interprétation légitime du coran, et que tout musulman doit s’y conformer ;

[/toggle]

[toggle title_open= »Fermer » title_closed= »Leçon numéro deux : le fondamentalisme génère l’antisémitisme et l’homophobie » hide= »yes » border= »yes » style= »default » excerpt_length= »0″ read_more_text= »Read More » read_less_text= »Read Less » include_excerpt_html= »no »]

Leçon numéro deux : le radicalisme encourage antisémitisme et homophobie

“Le fondamentalisme n’est pas une forme innocente de strict respect religieux. Il existe une forte corrélation entre le fondamentalisme et l’hostilité contre des groupes comme les homosexuels et les juifs”, explique Koopmans.

  • Près de 60% des musulmans refusent d’être amis avec des homosexuels ;
  • 45% pensent qu’on ne peut pas faire confiance aux juifs ;
  • 45% pensent que l’occident veut détruire l’islam.

[/toggle]

[toggle title_open= »Fermer » title_closed= »Leçon numéro trois : le fondamentalisme n’est pas le résultat de l’islamophobie et du rejet » hide= »yes » border= »yes » style= »default » excerpt_length= »0″ read_more_text= »Read More » read_less_text= »Read Less » include_excerpt_html= »no »]

Leçon numéro trois : le fondamentalisme n’est pas le résultat de l’islamophobie et du rejet

Pour innocenter, déresponsabiliser les musulmans radicalisés qui partent faire le Jihad en Syrie, les élites affirment que c’est par réaction à l’islamophobie, à l’exclusion et au rejet social. Pure supposition : ils n’en savent strictement rien, et l’étude démontre le contraire. Les moins radicaux sont les Allemands, alors que c’est le pays avec le plus de restrictions religieuses des six pays examinés.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Ce qui n’empêche pas qu’en Allemagne, 30% des répondants ont de l’islam une vision fondamentaliste.

[/toggle]

[toggle title_open= »Fermer » title_closed= »Leçon numéro quatre : ce sont les chrétiens fondamentalistes, qui sont ultra minoritaires, pas les musulmans » hide= »yes » border= »yes » style= »default » excerpt_length= »0″ read_more_text= »Read More » read_less_text= »Read Less » include_excerpt_html= »no »]

Leçon numéro quatre : ce sont les chrétiens fondamentalistes, qui sont ultra minoritaires, pas les musulmans

Les mêmes questions posées à des chrétiens, démontrent que le fondamentalisme chrétien est infiniment plus tolérant, et largement minoritaire.

  • 9% des chrétiens sont ouvertement antisémites (45% chez les musulmans) ;
  • 13 % ne veulent pas être amis avec des homosexuels (musulmans : 60%);
  • 13% placent la bible au dessus des lois de leur pays (65% des musulmans placent le coran au dessus des lois);
  • 23% sont islamophobes (contre 45% de musulmans christianophobes qui pensent qu’on veut détruire l’islam.)
  • Moins de 20% refusent d’accepter différentes interprétations de la bible (75% des musulmans refusent toute interprétation du coran);

Même parmi les sous groupes chrétiens fondamentalistes comme les Adventistes du 7e jour, les Témoins de Jéhova, et les Pentecôtistes, seuls 12% d’entre eux ont des idées extrémistes, soit bien moins que les musulmans sunnites.

Mais le plus grave : la tentation ultra radicale est rare chez les jeunes chrétiens, alors que les attitudes radicales sont très fréquentes chez les jeunes musulmans.

[/toggle]

[toggle title_open= »Fermer » title_closed= »Leçon numéro cinq : les radicaux ne viennent pas des milieux sociaux défavorisés » hide= »yes » border= »yes » style= »default » excerpt_length= »0″ read_more_text= »Read More » read_less_text= »Read Less » include_excerpt_html= »no »]

Leçon numéro cinq : les radicaux ne viennent pas des milieux sociaux défavorisés

Les milieux socio-économiques défavorisés, les classes ouvrières, sont généralement plus attirés par les idées d’extrême droite et d’extrême gauche.

Le niveau de vie des musulmans étant généralement inférieur à celui des chrétiens, ont peut penser que le fondamentalisme musulman est causé par les inégalités sociales.

Là encore, l’étude prouve le contraire. Comparant statut social et salarial favorisé contre défavorisé, le taux de radicalisme dans chacun des deux groupes est identique. La théorie selon laquelle le milieu social défavorisé et les inégalités poussent vers le fondamentalisme vole en éclat.

[/toggle]

[toggle title_open= »Fermer » title_closed= »Leçon numéro six : le racisme anti-blanc pendant de l’islamophobie, est fortement développé chez les musulmans » hide= »yes » border= »yes » style= »default » excerpt_length= »0″ read_more_text= »Read More » read_less_text= »Read Less » include_excerpt_html= »no »]

Leçon numéro six : le racisme anti-blanc pendant de l’islamophobie, est fortement développé chez les musulmans

Bien sûr que la gauche auto-baptisée morale et antiraciste n’a rien à gagner, idéologiquement, à blâmer les immigrés et leurs descendants. Ils sont forcément innocents car minoritaires et victimes, même quand ils jettent des chrétiens à la mer dans leur traversée migratoire de fortune. Le réflexe mécanique de la gauche, c’est de titiller la culpabilité post coloniale du blanc. Là encore, ils manipulent et inversent la réalité. La haine de l’autre, elle ne vient pas des blancs :

23% des Européens sont islamophobes, selon l’étude. En revanche, une majorité de 54% de musulmans ont la haine des blancs européens et pensent que l’occident veut détruire l’islam.

A rapprocher d’une étude de 2006 menée par l’institut de recherche Pew, qui montrait qu’environ la moitié des musulmans de France, d’Allemagne et de Grande Bretagne croient que les attentats du 11 septembre n’ont pas été provoqués par des musulmans, mais par des occidentaux et/ ou des juifs.

[/toggle]

Autre aspect inquiétant : les jeunes européens de souche sont moins islamophobes que leurs ainés. Chez les musulmans, c’est l’inverse : l’hostilité contre les Européens natifs est plus forte chez les jeunes musulmans.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Source de l’étude : wzb.eu

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

22
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz