Publié par Salem Ben Ammar le 3 juin 2015

mediterranean-migrants

C’est bien beau de s’apitoyer sur les clandestins – issus majoritairement des pays de l’OCI – qui arrivent tous les mois en Europe occidentale par dizaines de milliers, et dont certains laissent leur vie pour fuir la misère chez eux. Un article récent va jusqu’à dire l’ânerie qu’ils sont autant victimes que les passeurs, eux aussi les laissés pour compte du système.

Simple question : s’ils fuient la misère, comment les boat-peoples financent-ils leur droit de passage, ils sont supposés être totalement démunis. En d’autres termes, qui payent pour eux ? Qui est le maître d’oeuvre de ces opérations qui cachent assurément de sombres desseins idéologiques et bellicistes ?

Je me demande si nous ne sommes pas en train d’assister à une réédition de la prise de Byzance avec pour cheval de Troie les faux naufragés de la Méditerrannée.

Conquérants affublés du masque de rescapés ?

Les pays du Golfe et l’Algérie ont très bien pu décider de déserrer l’étau de ces vagues d’émigration clandestine massive, indédite dans l’histoire de l’Europe. Rarement on a observé de tels flux migratoires du Sud vers le Nord, sans que les pays d’origine dont l’islam est la religion d’Etat, ne prenne des mesures draconiennes pour enrayer le raz-de-marrée. Quelle aubaine pour eux et pour les réseaux mafieux religieux.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Boumedienne disait que l’Occident sera conquis par le ventre des femmes arabes. Sa prédiction se vérifie, avec l’intensification des mouvements de population venus par la mer, et qui profitent de son angélisme humanitaire, et la croissance démographique galopante de la communauté musulmane qui vit en son sein. L’Occident entre le marteau et l’enclume…

Il est illusoire d’imaginer un quelconque effort de coopération de la part des pays riverains du sud du bassin méditerranéen qui ont tout à gagner à envahir l’Europe en y lâchant leur exédent démographique qui s’inscrit dans la stratégie de l’OCI d’annexer un jour l’Occident. Créer des emplois, ce n’est pas musulman.

L’immigration, qu’elle soit contrôlée ou illégale, est un pain béni pour les Etats musulmans et c’est le malheur des peuples occidentaux.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

7
0
Merci de nous apporter votre commentairex