Publié par Manuel Gomez le 22 juillet 2015

img-0381_1843777

42 condamnations à mort ont été prononcées en Algérie durant les 5 premiers mois de 2015 à l’encontre de terroristes impliqués dans des attentats meurtriers contre des civils et des éléments de l’ANP (Armée Nationale populaire) pour des assassinats et des kidnappings entre 1995 et 2014.

Monsieur le Premier ministre, si cet exemple pouvait vous inspirer au cours du présent débat.

[unordered_list style= »bullet »]

  • 26 terroristes condamnés à mort le 27 février 2015, dont le chef de l’organisation terroriste AQMI, Abdelmalek Droukdel.
  • 16 condamnés le 30 mai 2015 pour formation d’organisation terroriste, kidnapping, homicide et attentat à l’explosif dans des lieux publics.

[/unordered_list]

Il est bien plus agréable d’être terroriste en France qu’en Algérie !

En France, pour le moment, nous en sommes encore aux mesures verbales.

Le premier ministre Manuel Valls vient de faire peur à tous les terroristes, ou futurs terroristes, en prononçant de terribles paroles et en fronçant les sourcils, comme lui seul sait le faire :

« Nous fermerons des mosquées, (si nécessaire). Nous dissoudrons des associations suspectes de sympathies ou de complicités avec l’islamisme radical et jihadisme. [Il ne va plus en rester beaucoup]. Notamment celles qui font appel à la violence [Messieurs les rappeurs, vous pouvez commencer à trembler].

S’il faut les dissoudre nous le ferons. [Mais le faudra-t-il ?]. Le ministre de l’intérieur agit et agira. [S’il agira comme il agit et a agit nous ne sommes pas prêts d’en voir les résultats]

Nous fermerons les mosquées quand il faut les fermer. [Ne sont-elles pas toutes pour un islam de paix ?]
Nous nous attaquerons aux commerces qui alimentent financièrement le terrorisme. [Vous les connaissez ? Et ils sont toujours en activités ? L’association française CBSP, qui finance le Hamas, n’a jamais été inquiétée]

Manuel Valls poursuit :

Outre les poursuites judiciaires nous procèderons : à des expulsions du territoire. A des déchéances de nationalité française. A des interdictions d’entrée et de sortie du territoire. A des blocages de sites internet. A des suppressions de prestations sociales.

Allons, M. le Premier Ministre, trop c’est trop.

Vous savez, et nous savons, que vous n’ordonnerez jamais de telles mesures. Nous ne les espérons même pas.

[box type= »info » icon= »none »]

Promotion été 2015 :
Abonnez-vous pour 3 € par mois au lieu de 7 €
et participez aux commentaires




[/box]

Vous n’avez pas « les pilotés » pour même commencer à les mettre à exécution. Quant à votre ministre de l’Intérieur, n’en parlons pas : il a besoin d’un « islam en France ». Vous n’allez certainement pas lui faire de la peine !

Et Christiane Taubira, la Garde des Sceaux, y avez-vous pensé ? Vous allez très certainement la facher, la mettre dans une colère noire.

Cela fait des mois, des années, que nous réclamons ces déchéances, ces interdictions, ces suppressions, ces fermetures, ces mises en isolement, ces expulsions. Et comme sœur Anne nous ne voyons rien venir… et ne verrons rien venir à part d’autres attentats, d’autres terroristes et d’autres décisions tonitruantes, inapliquées jusqu’à votre remplacement.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz