Publié par Michael Katz le 10 juillet 2015

La Présidente du Front National Marine Le Pen a dénoncé l’antisémitisme ainsi que le mouvement raciste BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanction), dont plusieurs membres de son parti sont de fervent partisans.

Marine Le Pen participe, avec des élus du groupe ENL, à une réunion avec la délégation du Parlement juif européen.
Marine Le Pen participe, avec des élus du groupe ENL, à une réunion avec la délégation du Parlement juif européen.

Selon Tomer Orni du Parlement Juif Européen, lors d’une rencontre tenue cette semaine avec le fondateur du Parlement, Marine Le Pen « reconfirmé que l’antisémitisme n’a pas sa place au Front National » et elle « n’acceptera pas au sein du FN des membres qui ont des opinions antisémites » ou « qui soutiennent le boycott contre Israël. »

La réunion entre Le Pen et l’oligarque ukrainien qui a fondé le parlement a été la cible de nombreuses critiques venues de nombreuses organisations juives et sionistes à travers le monde.

Plusieurs représentants français du Parlement, comme Jean-Marc Moskowicz (d’Europe-Israël), ont d’ailleurs démissionnés du Parlement après l’annonce de la rencontre avec Marine Le Pen.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Michael Katz pour Dreuz.info.

Promotion été 2015 :
Abonnez-vous pour 3 € par mois au lieu de 7 €
et participez aux commentaires

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

4
0
Merci de nous apporter votre commentairex