Publié par Jean Vercors le 30 août 2015
shirley-temper-biting-1-550x386
Shirley Temper en train de mordre un soldat israélien piégé par des journalistes

Le clan Tamimi est bien connu des forces de défense d’israël. Cette famille d’activistes/terroristes est soutenue dans ses actions violentes par l’ISM, BTselem et d’autres ONG antisionistes.

[unordered_list style= »green-dot »]

  • Le père, Naji Muhammad ‘Abd al Latif al Tamimi, 53 ans, est le cousin de Bassem Naji, son bras droit dans les manifestations violentes qu’il organise avec le comité de coordination de lutte populaire.
  • Bushara al Tamimi, femme de Naji, mère de 5 enfants, est une participante active aux violentes manifestions anti israéliennes. Elle a été arrêtée plusieurs fois par la police des frontières.
  • Wa’d Bassem al Tamimi, 19 ans, est le plus agé des enfants de Bassem Naji. Comme son père et de nombreux autres, il est membre des brigades al Aqsa, une organisation terroriste. Il détient un nombre record d’arrestations.
  • Salim Bassem Muhammad al Tamimi, 9 ans , est le plus jeune enfant de Bassem et Nariman. Ce « jeune» aux yeux bleux est la coqueluche de cette affaire de famille. Lui et sa sœur, plus connue sous le nom de Shirley Temper, sont les membres aux visages les plus européens.Manipulés par les parents, ils sont mis en première ligne pour provoquer par des insultes et jets de pierres les forces de défense d’Israël. Ils sont devenus en peu de temps la mascotte des médias occidentaux dans la guerre des images qu’ils livrent contre Israël – sous couvert de neutralité médiatique bien entendu…
  • Mustafa Abdul Razzaq al Tamimi , tué le 9 novembre 2011 par le Magav. Lui et un de ses collaborateurs, Moustapha, membre du FDLP, avaient attaqué une Jeep de l’armée. Il s’est pris une grenade lacrymogène en pleine face alors qu’il s’échappait.
  • Hussam Abu al Tamimi est le troisième homme sur le totem, lui aussi est membre de l’organisation terroriste des martyrs des brigades el Aqsa. Avec son cousin Nariman, il est très actif dans les activités anti Israéliennes d’Amnesty International.
  • Son frère Jumeau, Uday Abdul Razzaq al Tamimi, lui aussi membre du FDPL, a été neutralisé par une grenade lacrymogène alors qu’il attaquait une jeep du Magav en 2012.
  • Muhmmad Bassem Muhammad « Abu Yazan » al Tamimi, fils de Bassem et Nariman, frère de Shirley et Salim.
  • Bilal al Tamimi, mari de Manal, est le chef propagandiste du clan. Btselem lui a offert une vidéo haut de gamme en 2010 pour produire du Pallywood dans les violentes manifestations de Nabi Saleh. Des proches ont reçu le même cadeau et sont devenus des reporters dignes des médias occidentaux (AFP, REUTERS) qui vomissent leur haine sur Israël.

[/unordered_list]

Les arabes palestiniens et les dupes, affirment qu’ils sont non violents. Pourtant, les Tamimi sont bien connus. En 1993, le chef de clan, Bassam, et deux autres membres de la famille, ont tué Chaim Mizrachi, un juif qui bêtement avait pensé pouvoir être ami avec eux. Ce dernier avait servi d’intermédiaire pour la vente d’œufs au delà de la ligne verte, et il l’a payé de sa vie.

Un matin, Bassam est arrivé derrière lui et lui a éclaté le crâne avec une pioche.

Le village de Neveh Tzuf a été construit en 1977. Le clan Tamimi affirme qu’il possédait la terre sur laquelle il a été construit.

Bien-sûr, ils ne possèdent pas un seul mètre carré… Dans le dernier recensement ottoman du 19ème siècle, le village est répertorié comme ayant seulement cinq maisons. Il faudra attendre le début des années 5o et les migrations chaotiques provoquées par la guerre de 1948 pour que cette branche des Tamimi quitte Hébron et s’installe dans la région : sans aucun titre de propriété, on appelle ça l’occupation illégale par des colons, d’où l’expression colons arabes de Palestine.

Près de Neveh Tzuf, Ein al Qawz, (le printemps en arabe), ou Ein Me’ir (le printemps en hébreu) ainsi que la quasi-totalité des terres de Nabi Saleh, n’appartiennent à personne. Les colons Tamimi prétendent en être les propriétaires.

Lorsque des femmes juives ont commencé à utiliser un Mikvé (bain rituel) en 2008, celui-ci est soudainement devenu problématique pour les Tamimi, des judéophobes avérés. En 2011, des vestiges archéologiques ont été trouvés tout autour. À ce point, Israël est intervenu et l’a déclaré zone militaire fermée.

[box type= »info » icon= »none »]

Promotion été 2015 :
Abonnez-vous pour 3 € par mois au lieu de 7 €
et participez aux commentaires




[/box]

PALLYWOOD 8-15

Les jeunes membres du clan Tamimi sont vêtus à l’occidentale. C’est une stratégie de propagande développée par ISM, afin que les occidentaux s’identifient mieux avec ces jeunes qui ressemblent à leurs propres enfants.

Aucune nation au monde ne permettrait à un jeune de 12 ans de lancer des pierres à ses soldats. La blonde palestinienne (mariée à l’age de 13 ans puis à divorcée) et sa clique jouent les pauvres victimes à la demande des journalistes. Et la comédienne n’en est pas à son premier coup.

Il y a sans doute un énorme fiasco des relations publiques israéliennes. Mais les dés sont pipés par les journalistes, qui commandent des images de propagande aux palestiniens, diffusent leur narratif sans le vérifier, censurent les discours arabes d’appel à exterminer les juifs afin de les présenter comme victime et non comme des êtres maléfiques, et rejettent toutes les tentatives d’information israéliennes – sauf celles venant de l’extrême gauche post-sioniste.

Les images ci-dessous, fabriquées, ont été publiés dans les médias traditionnels :

pallywood - avant apres

Vous avez sans doute reconnu la jeune blonde en train de mordre le soldat…

La star de Pallywood « Shirley Temper », dont les exploits ont été révélés et documentés par Dreuz, provoque les soldats de Tsahal sous l’œil attentif et encourageant de ses parents afin de produire de belles images de la propagande palestinienne.

Le soldat est ainsi filmé, photographié sous toutes les coutures par la horde de journalistes. La suite est connue : communiqué de l’AFP, Reuters, reprises par les journaux (certains comme The Telegraph ont ensuite supprimé l’article, sans jamais s’excuser évidement) et pour finir la vidéo a été diffusée lors du journal télévisé de la RTBF ! La perversion n’en finit plus, le seul européen est très friand de juifs commettant des « atrocités ». Elles permettent d’accuser les juifs l’air de rien.

[quote] »Nos soldats envoyés en mission ne peuvent avoir leurs mains attachées derrière le dos, c’est une honte ! « [/quote]

La ministre Miri Regev a souligné que toute personne qui tente de nuire à des citoyens israéliens ou des soldats de Tsahal « a besoin de savoir qu’il est responsable » de ses actes.

« Un soldat sous attaque doit immédiatement être en mesure de retourner le feu ». Elle a appelé le ministre de la Défense, Moshe Ya’alon (Likoud) à mettre fin à l’humiliation et « à changer la politique [militaire] afin de répondre à ce type d’attaques. »

Elle a martelé : « Nos soldats envoyés en mission ne peuvent avoir leurs mains attachées derrière le dos, c’est une honte ! »

PALLYWOOD 6

A gauche, un jeune lance des pierres – les rapaces journalistes le suivent de près.

A droite un soldat arrête l’enfant et tombe dans une embuscade, où l’attendaient les photographes.

pallywood

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean Vercors pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

4
0
Merci de nous apporter votre commentairex