Quantcast
Publié par Jean Vercors le 16 septembre 2015

Screen-Shot-2015-09-14-at-10.19.03-PM-800x517

Alexander Levlovitz, 64 ans est décédé après que des musulmans ont jeté des pierres sur sa voiture, à Jérusalem, en fin de journée le 13 Septembre dernier.

Levlovitz est mort lundi matin 14 septembre, le premier jour de Roch Hachana, le nouvel an juif.

Son fils, qui n’est actuellement pas en Israël, a écrit sur ​​Facebook : « une pierre qui change mon chemin de New York en Israël, qui change le chemin de ma vie. »

«Je suis en état de choc, mon père a été assassiné hier à la veille de la fête à son domicile par des lanceurs de pierres, dans le quartier Arnona à Jérusalem. Papa, Je t’aime. Que ta mémoire soit un bénédiction « , a écrit son fils endeuillé.

Les médias se concentrent toujours sur l’indignation musulmane parce que la police israélienne a fait irruption sur le mont du temple pour neutraliser toute attaque terroriste, et ils ignorent avec dédain et indifférence, voire dégoût, les victimes juives de la terreur musulmane, pour ne jamais les montrer sous un mauvais jour.

Des colons nazis musulmans attaquent les juifs à Roch Hachana, et l’on nous dit que nous devons les respecter ? Le monde n’a rien appris de l’Holocauste, ni de leurs rejetons hitlériens musulmans. Rien.

Les médias parlent d' »affrontements » entre palestiniens et israéliens. Affrontements ? Alexander Levlovitz rentrait d’une soirée où il avait célébré le soir de Rosh Hashana, quand il a été caillassé par une horde de sauvages, de colons musulmans, de voleurs de la terre des juifs.

Le terrorisme musulman en Israël se nourrit du suprémacisme islamique, qui est fondamentalement raciste, et veut affirmer son pouvoir sur une minorité juive régionale.

Cela inclue les jets de pierres, les bombes incendiaires, les coups de couteau dans le dos, les attentats, les voitures bélier. Leur intolérance est au cœur de l’islam.

Ce n’est pas une coïncidence si cette escalade de la violence se passe en général autour des fêtes juives.

Pour les musulmans, il ne s’agit pas de la «Palestine», ce pays imaginaire qui n’a jamais existé qu’à l’ONU pour fournir un prétexte à la terreur, à leur guerre de religion.

Des heurts avaient éclaté lundi matin entre colons musulmans et policiers israéliens, pour le deuxième jour consécutif, sur le Mont du Temple ainsi que dans les ruelles de la vieille ville de Jérusalem. La racaille islamiste et des photographes occidentaux qui collaborent activement en passant commande d’images de propagande pallywoodienne où l’on voit des juifs en train de commettre des fautes, même s’ils répondent à des agressions qui ne sont jamais filmées, ont été dispersés par les forces de l’ordre.

12006231_10153204470572689_7196096142329187113_n

Une trentaine d’excités radicalisés qui ressemblent à ceux que vous avez en France dans les banlieues, armés de pierres, de barres de fer et de bombes incendiaires se sont retranchés dans la mosquée al-Aqsa. C’est donc cela, un lieu saint pour eux : une base de retranchement pour se regrouper et repartir en guerre ?

La vérité sur le Mont du Temple et les affrontements d’Al-Aqsa

Depuis 3 jours, les colons arabes y stockaient des pierres, des objets métalliques et des cocktails Molotov dans le but de harceler et d’attaquer les non musulmans.

12009609_10156011291100392_4024590049811794780_n

Le journaliste Khaled Abu Toameh a révélé que le Hamas travaille activement avec le Mouvement islamique (une organisation israélienne qui fait du prosélytisme pour l’islam guerrier parmi les citoyens arabes d’Israël) afin d’empêcher les juifs d’entrer sur leur lieu saint, le Mont du Temple : le premier qui me parle d’un islam religion tolérante, je le traine par le collet sur le Mont du Temple pour l’affronter de face, la religion tolérante.

Ce regain de tension s’est produit alors que débute la période des fêtes juives, qui s’est ouverte lundi dernier par la célébration de Rosh Hashana et se poursuivra d’ici la fin septembre, par celles de Yom Kippour et de Sukkot.

[box type= »info » icon= »none »]

Promotion été 2015 :
Abonnez-vous pour 3 € par mois au lieu de 7 €
et participez aux commentaires




[/box]

Comme les jours précédents, la police israélienne était déployée lundi matin sur l’Esplanade et avait sécurisé les lieux avant l’ouverture aux touristes et aux fidèles juifs.

Des heurts ont aussitôt éclaté entre les forces de l’ordre et plusieurs dizaines de colons palestiniens masqués. Ces hommes recoivent un salaire mensuel de 1.400 dollars pour mener à bien leurs activités terroristes, selon le Shin Bet. Et comme ils manquent de tout et n’ont aucune ressources, l’argent ne peut venir que de l’aide internationale et européenne supposée être consacrée à sortir la population arabe de la misère et apporter la paix.

Les grenades lacrymogènes et assourdissantes ont répondu aux jets de pierres, de boulons, et de bombes incendiaires des enragés islamistes qui se sont retranchés à l’intérieur de la mosquée. Ils y sont restés enfermés pour attirer les caméras du monde occupées avec la crise des refugiés en Europe.

Suite à cela, le premier ministre israélien Netanyahu a demandé des peines sévères contre les terroristes jeteurs de pierres. Le président israélien Rivlin et le maire de Jérusalem ont également demandé au gouvernement qu’il prenne des mesures pour rétablir l’ordre.

«Nous allons opérer une sérieuse modification de la politique contre les jeteurs de pierres et de bombes incendiaires», a déclaré le Premier ministre. «Aucune mesure ou action ne sera épargnée pour rétablir le calme à Jérusalem et ses environs.»

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean Vercors pour Dreuz.info.

 

 

 

 

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz