Publié par Guy Millière le 16 septembre 2015

hollande

Il faudrait parler de bien davantage que la France seulement, car les destructions infligées par la gauche sont planétaires : peu de pays ne les ont pas subies à un degré ou à un autre.

Il faudrait, pour ce qui concerne la France, ne pas en rester aux récentes années, et remonter loin en arrière, car les destructions que la gauche a infligées à la France sont anciennes, et remontent pour le moins au temps de la Révolution Française. Il faudrait tout un livre pour traiter du premier sujet, les destructions infligées par la gauche à l’échelle planétaire, et tout un livre pour traiter du deuxième, les destructions infligées par la gauche à la France depuis plus de deux siècles.

Restons en à la période récente. Tout n’a pas commencé avec François Hollande, mais, depuis que François Hollande est arrivé à l’Elysée, se sont produites des accélérations.

Prétendant rassembler les Français, François Hollande s’est acharné à les diviser aux fins de faire avancer ses dogmes et ses lubies. Au nom de la lutte contre la discrimination sexuelle, il a choisi de s’en prendre à la famille et d’institutionnaliser le mariage homosexuel, ce qui a fait descendre dans les rues des millions de personnes, et permis au Ministère de l’intérieur de matraquer et d’envoyer (avec un mépris visible) des gaz lacrymogènes sur des gens de droite.

Prétendant faire preuve de davantage de justice vis-à-vis des criminels, François Hollande a lancé une réforme de la justice destinée entre autres à supprimer les peines plancher. Dans un contexte où l’insécurité était une préoccupation croissante de la population, le message avait des allures de provocation et venait rappeler que pour la gauche, tout criminel est une victime qu’il faut traiter avec la compassion requise.

Prétendant remédier aux problèmes de chômage et de pauvreté, François Hollande a fait prendre tout un ensemble de mesures contradictoires qui ont les réultats qu’on discerne et que le toilettage des chiffres et autres subterfuges ne peuvent dissimuler : le nombre des pauvres et des chômeurs s’accroit sans cesse, les investissements sont aux abonnés absents.

Prétendant lutter contre le racisme, Hollande et ses ministres ont affirmé vouloir être « impitoyables » face à l’antisémitisme et à l’islamophobie : ils ont vite montré qu’en réalité, il s’agissait, sous prétexte de lutter contre l’antisémitisme, de s’en prendre à l’extrême droite, qui pour l’essentiel, n’est plus la source de l’antisémitisme en France, et de défendre l’islam, d’où émane l’essentiel de l’antisémitisme aujourd’hui en France, ce tout en faisant de toute critique de l’islam un propos « raciste ».

Aux fins de satisfaire les écologistes délirants dont il espère tirer un électorat d’appoint, François Hollande va réunir à Paris bientôt un sommet destiné à sauver la planète d’un réchauffement qui n’existe que dans sa tête enfièvrée, et celle de quelques autres hurluberlus et de « scientifiques » rémunérés par le GIEC, qui sont à la climatologie ce que Lysenko était à la génétique, et quand bien même ne sortira de ce sommet aucune mesure susceptible de changer le climat planétaire, il en résultera à coup sûr des réglementations plus asphyxiantes qui vont transformer davantage les rues en parcours d’obstacle et la vie quotidienne de millions de gens en enfer.

[box type= »info » icon= »none »]

Promotion été 2015 :
Abonnez-vous pour 3 € par mois au lieu de 7 €
et participez aux commentaires




[/box]

unnamed-1

Je n’ai accordé aucun intérêt au récent congrès des socialistes à La Rochelle. J’ai entendu, d’une oreille distraite, des propos ineptes sur les trente cinq heures. J’ai entendu d’une oreille tout aussi distraite une phrase de Manuel Valls parlant de la lutte contre les discriminations sexuelles, religieuses, ethniques, et je ne sais quoi encore.

Pendant ce temps là, l’islam radical prépare les prochains attentats terroristes qui vont faire à nouveau couler le sang, le flot sans cesse croissant d’immigrants illégaux se poursuit et s’intensifie (et François Hollande veut un « mécanisme d’accueil permanent et obligatoire » !), l’économie continue à s’effondrer.

Y a-t-il quelqu’un pour sauver ce pauvre pays ?  Il y a vraiment urgence.

Les plus récents sondages montrent que le candidat de gauche serait éliminé dès le premier tour de la prochaine élection présidentielle : cela fait, au moins, une bonne nouvelle. La mauvaise nouvelle est que ce candidat rassemblerait encore vingt pour cent des suffrages, ce qui, dans le contexte que je viens de décrire, est absolument consternant.

© Guy Millière. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Texte publié sur les4vérités.com

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

13
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz