FLASH
[17/08/2018] Jérusalem : attentat au couteau, un policier blessé par un terroriste musulman palestinien, qui a été neutralisé  |  Dreuz lance un appel aux lecteurs: aidez-nous à passer au crible pendant 24 h les Fake News des radios du service public français  |  Laurent Ruquier défend son ami Gilbert Rozon, accusé d’agressions sexuelles: « Il n’a tué personne » (non, il a juste violé plusieurs femmes)  |  Suisse : à Genève 5 jeunes femmes sauvagement tabassées, 2 blessées graves, par « des Maghrébins de cités venus de France »  |  Automobiliste tué par balle à Paris: le policier mis en examen et interdit d’exercer  |  Une ex-esclave sexuelle yézidi aurait fui l’Allemagne après y avoir revu son bourreau, infiltré parmi les réfugiés  |  Grenoble : 2 migrants Albanais tirent des coups de feu sur un groupe de personnes et sont interpellés après une course-poursuite  |  Primes en liquide : Claude Guéant condamné en appel à la prison ferme  |  Effet Trump : l’emploi des jeunes est au plus bas depuis 50 ans – quel horrible président ce Trump  |  « Nous ne voulons pas de migrants africains, ils ne viennent pas pour travailler pour les aides sociales » Andrej Babiš, premier ministre tchèque  |  Un engin explosif a détoné en Italie, près d’un siège du parti La Ligue  |  Israël : durant la nuit, l’armée a arrêté en Judée Samarie un terroriste musulman palestinien recherché  |  [16/08/2018] La ‘Reine du soul’ Aretha Franklin est décédée d’un cancer du pancréas à l’âge de 76 ans  |  1 terroriste du FPLP d’un camp de réfugiés palestiniens du sud Liban a été arrêté alors qu’il entrait en Israël avec un passeport belge  |  Tsahal a arrêté 8 terroristes musulmans pendant la nuit en Judée et en Samarie, dans le cadre des opérations de lutte contre le terrorisme  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Hildegard von Hessen am Rhein le 18 octobre 2015

Screen Shot 2015-10-18 at 10.30.50

Courte biographie des calamités sorties du cerveau malade de George (Satan) Soros, juif qui travailla pour les Nazis.

Soros se qualifie lui-même de chef d’Etat, sans Etat. Il vit le jour en 1930, sous le nom de György Schwartz, dans une famille juive non pratiquante. Son père changeât le nom de famille pour Soros afin de se protéger des nazis.

En 1993, le multimillionnaire inaugure l’Open Society Institute afin d’imposer ses « fantaisies messianiques » dans le but de « rendre le monde meilleur ».

« Mon but est de devenir la conscience du monde » avance-t-il à son biographe Michael Kaufman, sans que la mégalomanie l’étouffe.

Afin de réaliser son projet utopique, il doit démanteler l’indépendance Américaine.

« L’obstacle principal à un monde plus juste et stable sont les Etats Unis » lance-t-il sans mettre de gants, désignant l’ennemi. Le choix des armes : l’argent et l’agitation.

Les auteurs du livre The Shadow Party* (Le parti de l’ombre), David Horowitz et Richard Poe, comparent Soros à Lénine, qui fait la guerre « par manipulation des forces économiques et politiques aux plus hauts niveaux. »

Le numéro de décembre 2010 du magazine Whistleblower liste plus de 150 organisations appartenant à Soros, destinées à influencer les politiques publiques et manipuler l’opinion.

Par exemple l’«Institute for New Economic Thinking» subventionne des conférences sur le besoin d’un gouvernement central qui doit contrôler l’économie.

« Satan Soros » finance également des médias web, dont l’un au nom très orwellien : «Free Press».

Le plus troublant chez Soros est son passé nazi, qu’il confesse avec bonne conscience – et qui ne dérange absolument personne, dans son camp à gauche :

« 1944 était l’année la plus heureuse de ma vie, c’était l’aventure la plus excitante que quelqu’un puisse vivre » écrit-il en 1995.

Selon un grand nombre de médias internationaux, que vous pouvez consulter sur Google, George Soros était un traitre aux juifs. Il a participé à leur pillage, les a envoyé à la mort pour se préserver lui-même.

Vidéo « les plus beaux jours de ma vie » :

Nous n’oublions pas non plus son incroyable « exploit » contre la Livre Sterling, quand il a fait sauter la Banque d’Angleterre « mercredi noir » 16 septembre 1992, tout en se remplissant les poches.

Lorsque je déclare souvent que la gauche est le mal absolu, Georges Soros en est son flamboyant représentant psychopathe. On se passerait bien de Georges Soros le satanique sur cette terre.

Voici sa dernière « pensée » de psychopathe, écrite de sa plume venimeuse pour détruire l’Europe, qui vient de paraître dans Project Syndicate.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Quand un Georges Soros veut utiliser les Nations Unies pour ses funestes projets d’extrême gauche, l’on peut dire que les affaires du monde sont en danger.

Pour l’accueil des « réfugiés », Soros ne propose jamais que les pays du Golfe en acceptent. Il dit que c’est à l’Europe de payer les « erreurs » cruelles des USA auxquels, grand prince, il demande tout de même une contribution. Pire, il estime que les envahisseurs sont les victimes, sans jamais évoquer les peuples qui doivent subir cette massive invasion. Comme les Européens sont les victimes majeures de cette crise sans précédent depuis la seconde guerre mondiale, et que plus il y a de victimes, plus la gauche pense imposer son idéologie, Soros garde ses critiques virulentes pour Viktor Orban, celui qui mène la fronde anti UE sur les questions de l’invasion migratoire.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hildegard von Hessen am Rhein pour Dreuz.info.

Sources :

george-soros-says-he-feels-no-remorse-for-collaborating-with-nazis

project-syndicate.org

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz