Quantcast
FLASH
[21/03/2019] En réponse aux explosifs déclenchés par le Hamas à la frontière, Tsahal a détruit des postes de contrôle du Hamas  |  Golan : réponse de Netanyahou à Trump : « vous venez d’écrire l’Histoire »  |  Trump à l’instant : « Après 52 ans, il est temps que les États-Unis reconnaissent pleinement la souveraineté d’Israël sur le plateau du Golan, qui revêt une importance stratégique et sécuritaire cruciale pour l’État d’Israël et la stabilité régionale ! »  |  [20/03/2019] #CNN n’a pas annoncé à ses téléspectateurs que l’étudiant catholique injustement accusé par la chaîne les poursuit en justice à hauteur de 275 millions  |  Attentat terroriste à Milan : 1 migrant a détourné un bus scolaire avec 51 enfants et a mis le feu au bus. La police a rapidement secouru tous les enfants  |  AFP : Mahan Air Iran annule les vols pour Paris à partir du 1er avril. Le Trésor américain a sanctionné la compagnie aérienne en 2011  |  Nice : 2 frères, suspectés d’avoir poignardé 1 homme puis d’avoir tenté de l’écraser alors qu’il était secouru par des sapeurs-pompiers, sont en garde à vue  |  #Acte19 vers la grosse castagne ? Militaires de Sentinelle mobilisés. Macron : « Nous ne pouvons pas laisser une infime minorité violente abîmer notre pays et détériorer l’image de la France à l’étranger. Les prochains jours seront donc décisifs»  |  La police néo-zélandaise a arrêté le tireur de Christchurch alors qu’il était en route pour une 3e attaque  |  « Vous savez que la fête juive de Pourim a commencé quand vous voyez des girafes dans les synagogues »  |  #Israël : 3 colons arabes #palestiniens coupables de crimes terroristes ont été éliminés durant la nuit dans la province juive de Judée, illégalement occupée par les Palestiniens  |  [19/03/2019] Le parlement de Nouvelle-Zélande a ouvert sa session d’hier avec un texte de la sourate al-Baqarah, en arabe et en anglais – pourquoi il n’y a jamais ça pour les chrétiens massacrés par les islamistes ?  |  Bisounours : à Bordeaux, un homme avec un brassard « jihad » a attaqué un policier dans un commissariat  |  [18/03/2019] Tsahal vient d’appréhender plusieurs Palestiniens qui se sont infiltrés en Israël depuis Gaza – ce qui n’est jamais bon signe pour la sécurité des innocents  |  Le terroriste islamique d’#Utrecht a été arrêté par la police  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Hildegard von Hessen am Rhein le 18 octobre 2015

Screen Shot 2015-10-18 at 10.30.50

Courte biographie des calamités sorties du cerveau malade de George (Satan) Soros, juif qui travailla pour les Nazis.

Soros se qualifie lui-même de chef d’Etat, sans Etat. Il vit le jour en 1930, sous le nom de György Schwartz, dans une famille juive non pratiquante. Son père changeât le nom de famille pour Soros afin de se protéger des nazis.

En 1993, le multimillionnaire inaugure l’Open Society Institute afin d’imposer ses « fantaisies messianiques » dans le but de « rendre le monde meilleur ».

« Mon but est de devenir la conscience du monde » avance-t-il à son biographe Michael Kaufman, sans que la mégalomanie l’étouffe.

Afin de réaliser son projet utopique, il doit démanteler l’indépendance Américaine.

« L’obstacle principal à un monde plus juste et stable sont les Etats Unis » lance-t-il sans mettre de gants, désignant l’ennemi. Le choix des armes : l’argent et l’agitation.

Les auteurs du livre The Shadow Party* (Le parti de l’ombre), David Horowitz et Richard Poe, comparent Soros à Lénine, qui fait la guerre « par manipulation des forces économiques et politiques aux plus hauts niveaux. »

Le numéro de décembre 2010 du magazine Whistleblower liste plus de 150 organisations appartenant à Soros, destinées à influencer les politiques publiques et manipuler l’opinion.

Par exemple l’«Institute for New Economic Thinking» subventionne des conférences sur le besoin d’un gouvernement central qui doit contrôler l’économie.

« Satan Soros » finance également des médias web, dont l’un au nom très orwellien : «Free Press».

Le plus troublant chez Soros est son passé nazi, qu’il confesse avec bonne conscience – et qui ne dérange absolument personne, dans son camp à gauche :

« 1944 était l’année la plus heureuse de ma vie, c’était l’aventure la plus excitante que quelqu’un puisse vivre » écrit-il en 1995.

Selon un grand nombre de médias internationaux, que vous pouvez consulter sur Google, George Soros était un traitre aux juifs. Il a participé à leur pillage, les a envoyé à la mort pour se préserver lui-même.

Vidéo « les plus beaux jours de ma vie » :

Nous n’oublions pas non plus son incroyable « exploit » contre la Livre Sterling, quand il a fait sauter la Banque d’Angleterre « mercredi noir » 16 septembre 1992, tout en se remplissant les poches.

Lorsque je déclare souvent que la gauche est le mal absolu, Georges Soros en est son flamboyant représentant psychopathe. On se passerait bien de Georges Soros le satanique sur cette terre.

Voici sa dernière « pensée » de psychopathe, écrite de sa plume venimeuse pour détruire l’Europe, qui vient de paraître dans Project Syndicate.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Quand un Georges Soros veut utiliser les Nations Unies pour ses funestes projets d’extrême gauche, l’on peut dire que les affaires du monde sont en danger.

Pour l’accueil des « réfugiés », Soros ne propose jamais que les pays du Golfe en acceptent. Il dit que c’est à l’Europe de payer les « erreurs » cruelles des USA auxquels, grand prince, il demande tout de même une contribution. Pire, il estime que les envahisseurs sont les victimes, sans jamais évoquer les peuples qui doivent subir cette massive invasion. Comme les Européens sont les victimes majeures de cette crise sans précédent depuis la seconde guerre mondiale, et que plus il y a de victimes, plus la gauche pense imposer son idéologie, Soros garde ses critiques virulentes pour Viktor Orban, celui qui mène la fronde anti UE sur les questions de l’invasion migratoire.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hildegard von Hessen am Rhein pour Dreuz.info.

Sources :

george-soros-says-he-feels-no-remorse-for-collaborating-with-nazis

project-syndicate.org

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :