Publié par Abbé Alain Arbez le 24 octobre 2015

Armenia22hamidian

« Wer redet heute noch von der Vernichtung der Armenier ? » ainsi parle Adolf Hitler en septembre 1939 dans un discours ne laissant aucun doute sur son projet de solution finale envers les Juifs d’Europe (Endlösung entérinée plus tard à la conférence de Wannsee).

Cela signifie, historiquement, que les exactions génocidaires de 1915 menées contre les habitants légitimes de l’Arménie par les musulmans ottomans, une fois occultées par le silence, ont totalement laissé le champ libre aux horreurs innommables qui ont suivi avec la Shoah.

Cela veut dire que ne pas reconnaître le génocide arménien aujourd’hui, c’est à la fois insulter les victimes de la barbarie et banaliser ce genre de pratiques infernales. C’est pourtant ce qu’a osé faire – parmi d’autres  – un nationaliste turc nommé Perinçek lors d’un passage en Suisse où il a qualifié le génocide arménien de « mensonge international ».

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Le gouvernement turc actuel lui-même s’obstine toujours à ne pas reconnaître la planification ottomane de l’anéantissement du peuple arménien sur ses terres ancestrales. Or la plainte portée à juste titre à l’égard de ce négationniste par la Confédération helvétique vient contre toute attente d’être dénoncée par la Cour européenne des Droits de l’Homme, qui la qualifie étrangement d’ « atteinte à la liberté d’expression » ! Nier le génocide massif des Arméniens ne serait donc qu’une opinion acceptable parmi d’autres… Il s’agit pourtant d’une évidence établie par les témoins contemporains et reconnue par les historiens au même titre que la Shoah qui s’en est suivie sur cette lancée criminelle.

Un tel massacre à grande échelle doit être officiellement condamné par tous les gouvernements dignes de ce nom, et par les défenseurs des droits humains. Sans quoi le risque s’amplifie de voir minimisé ou nié l’anéantissement en cours de foules considérables de chrétiens d’Orient autochtones par les fanatiques islamistes. Le silence tue et permet de tuer, comme Hitler l’avait compris.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Abbé Alain René Arbez pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

11
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz