Publié par Magali Marc le 11 octobre 2015

imgres

Trudeau et Mulcair se sont dit horrifiés et dégoûtés du fait que le Premier Ministre canadien ait voulu choisir des réfugiés syriens issus des minorités persécutées plutôt que les Sunnites et les Chiites référés par l’UNHCR.

Un article paru dans le Globe and Mail, le 8 octobre faisait état du fait que le Bureau du Premier Ministre a donné ce printemps une directive aux agents d’immigration canadiens selon laquelle les réfugiés syriens référés par l’ONU devraient être approuvés par le Premier Ministre avant d’être acceptés.

Certains réfugiés syriens pouvaient constituer une menace pour la sécurité

D’autres reportages ont suivi alléguant que le gouvernement conservateur aurait ordonné, cet été, un examen de certains cas après avoir reçu des rapports des Services de Renseignement à l’effet que certains réfugiés syriens pouvaient constituer une menace pour la sécurité.

Le canal CTV Nouvelles, citant des sources anonymes, a indiqué dans un reportage que le cabinet du premier ministre avait cherché à empêcher l’acceptation de musulmans sunnites ou chiites par les fonctionnaires du Ministère de la Citoyenneté et de l’Immigration en leur demandant de concentrer leurs efforts sur les groupes identifiés comme particulièrement vulnérables à la persécution, comme les chrétiens arabes.

Cette nouvelle a scandalisé le chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau qui s’est dit dégoûté de cette sélection de réfugiés qui, selon lui, « sert les projets politiques » du Premier Ministre.

Pour sa part, le chef du Parti néo-démocrate, Thomas Mulcair a accusé Stephen Harper d’intervenir pour empêcher que les plus démunis sur Terre, ces réfugiés syriens, ne soient autorisés à venir au Canada.

En pleine campagne électorale à une semaine de la tenue du scrutin, Stephen Harper a du se défendre d’avoir usé d’influence lorsque des réfugiés dont les cas avaient été jugés prioritaires par l’ONU ont dû attendre plus longtemps que prévu avant d’être acceptés au Canada.

Le chef conservateur a précisé que ce processus s’explique par la volonté de prioriser les minorités les plus vulnérables, ce pourquoi il faut, par exemple, connaître la religion des personnes qui demandent l’asile au Canada.

«Les minorités ethniques et religieuses sont souvent des cibles du groupe État islamique, mais la sélection des réfugiés de l’Irak et de la Syrie n’est jamais faite par du personnel politique», a plaidé M. Harper.

Comme pour la question du niqab, les chefs des partis de l’opposition se mettent le doigt dans l’œil.

Il est de notoriété publique (pour ceux qui se donnent la peine de se renseigner) que Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) choisit les réfugiés syriens à partir de camps qui sont sous le contrôle de musulmans sunnites.

Or les pays occidentaux doivent, en principe, accepter les réfugiés qui lui sont référés par l’UNHCR.

Les réfugiés chrétiens de Syrie exclus des 20,000 réfugiés accueillis par le Royaume Uni

En septembre dernier, l’Archevêque de Canterbury, Justin Welby, a protesté auprès de David Cameron du fait que les réfugiés chrétiens de Syrie seront exclus des 20,000 réfugiés qui seront reçus par le Royaume Uni durant les cinq prochaines années.

En effet, les chrétiens ne se trouvent pas dans les camps de l’ONU, parce qu’ils y sont attaqués et persécutés par les islamistes. Ils ont donc fui ces camps et ont trouvé refuge dans des maisons privées et des églises.

Une coalition de groupes religieux a publié une déclaration accusant les gouvernements américain et britannique d’ignorer le sort des chrétiens et d’autres groupes ethniques minoritaires en refusant de discriminer positivement à leur égard.

Selon cette coalition :

« De nombreux gouvernements, y compris les États-Unis et le Royaume-Uni, se sont révélés peu enclins à prendre des dispositions pour les minorités religieuses menacées d’être évacuées, en dépit des particuliers, des organismes de bienfaisance et des églises qui proposent de couvrir les coûts de leur réinstallation.»

Stephen Harper a donc parfaitement raison de ne pas se fier à l’UNHCR !

Il ne fait pas bon affirmer cela devant les gauchistes de la presse

Mais il ne fait pas bon affirmer cela tout de go devant les gauchistes de la presse nationale et internationale.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Mulcair et Trudeau font le pari que les Canadiens seront d’accord avec leur inconscience déguisée en générosité et en ouverture aux autres.

Qui vivra verra.

Victoire de Mme Ishaq

Vendredi le 9 octobre, le jour où commence le vote par anticipation, l’immigrante pakistanaise, Zunera Ishaq a pu finalement prêter serment à visage couvert.

La Cour d’appel fédérale qui avait conclu que la directive ministérielle du gouvernement Harper ne pouvait avoir préséance sur la Loi canadienne sur la citoyenneté, a refusé de retarder l’assermentation, cherchant au contraire à faire en sorte que Mme Ishaq obtienne sa citoyenneté à temps pour pouvoir exercer son droit de vote lors des élections fédérales.

La CBC s’est précipité pour interviewer la dame, sans doute inconsciente du fait que cette «victoire» de Mme Ishaq, toujours accompagnée par son barbu de mari, va surtout apporter des votes à Stephen Harper !

En effet, les femmes portant niqab ont beau être peu nombreuses au Canada, la portée symbolique de cette assermentation à visage couvert est énorme.

Je crois que la majorité des Canadiens qui ont appuyés Harper sur cette question de niqab, risquent fort de se souvenir de ce reportage au moment de voter le 19 octobre.

Mme Ishaq était probablement émue en montrant son certificat de citoyenneté aux médias mais c’était difficile à percevoir.

Je vous laisse deviner pourquoi.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous