Publié par Christian Larnet le 28 novembre 2015
Image d'archive
Image d’archive

« Vous n’êtes plus en sécurité, nous pouvons vous atteindre partout », c’est ce qu’il faut comprendre des inscriptions en arabe découvertes sur les réservoirs de carburant de 4 avions d’Easy Jet, auxquels seuls des personnels techniques autorisés et triés sur le volet ont accès.

Le texte des graffitis n’a pas été révélé pour des raisons de sécurité

Une enquête est en cours pour déterminer qui sont les auteurs islamistes qui ont pu avoir accès aux avions et écrire ces inscriptions – ce qui est écrit n’a pas été révélé par l’aéroport pour des questions de sécurité – faites sur 4 avions d’Easy Jet, rapporte The Telegraph.

Lisa King, responsable sécurité d’EasyJet, a alerté la compagnie de la présence des graffitis dans un email :

« Aujourd’hui, nous avons eu quatre avions en France avec des inscriptions en arabe à l’intérieur des portes des réservoirs de carburant, dans les portes des toilettes. »

Philip Baum, l’éditeur de la revue Aviation Security International, a déclaré au quotidien britannique The Sun :

« Des gens qui travaillent dans les zones réservées des aéroports ont des sympathies extrémistes. »

« en soi, les graffitis ne feront aucun mal à personne. C’est le fait que quelqu’un puisse mettre un objet interdit près des réservoirs de carburant qui pose problème, évidemment. »

« Nous savons qu’il y a des gens qui travaillent dans les zones réservées des aéroports qui ont des sympathies extrémistes. »

“Des gens veulent créer une petite explosion pour utiliser les réservoirs de carburant comme charge principale et créer une très grosse explosion. »

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

En Egypte, il y a trois semaines, un avion russe a explosé en vol, tuant la totalité des 225 passagers, et les soupçons se sont rapidement portés sur la complicité de personnels de l’aéroport affiliés à l’Etat islamique.

C’est ce scénario que les auteurs des graffitis ont voulu rappeler.

Le message est que s’ils ont pu inscrire ces graffitis sans être ni dérangés ni observés, ils peuvent aussi facilement placer un engin explosif – et ce, même si les grands médias s’empressent de minimiser l’incident : il est gravissime.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

7
0
Merci de nous apporter votre commentairex