Publié par Manuel Gomez le 19 novembre 2015

Vrai ou faux ?

Bernard Squarcini (ancien chef du renseignement français – DST) aurait confié à Yves de Kerdrel, directeur de « Valeurs Actuelles » une information extrêmement grave, qui devrait être publiée dès demain, jeudi, dans son magazine papier :

« Les services secrets syriens ont proposé à la France, il y a deux ans, une liste complète des combattants djihadistes français présents en Syrie »

Le premier ministre, Manuel Valls, aurait refusé, prétextant qu’il n’échangeait aucune information avec le régime de Bachar El-Assad.

Il est difficile de croire une seule seconde que cela puisse être vrai. Mais, si c’était le cas, Manuel Valls doit être poursuivi pour non assistance à personnes en danger.

Supposons que des terroristes figurant sur cette liste soient rentrés en France, d’une manière ou d’une autre (migrants ou filière turque) et aient participé, peut-être, au massacre qui vient de plonger le pays dans l’horreur ?

Dans un pareil cas, le premier ministre serait responsable directement et volontairement des évènements tragiques qui viennent de se dérouler et même, de ceux qui, malheureusement, risquent de se produire demain ou dans un proche avenir.

Comment peut-on penser une seule seconde qu’il n’ait pas dirigé cette information vers nos services de renseignement, plutôt que de lui donner une fin de non recevoir ?

Je ne peux pas le croire, ce serait trop stupide, impardonnable.

Un responsable d’Etat n’a pas le droit, au nom d’une idéologie simpliste, ou de principes surannés (car ce serait ajouter un crime à d’autres crimes) qui ne concernent pas directement la France, de refuser de tels renseignements vitaux – c’est le cas de le dire.

On souhaite connaître la vérité, très vite, tout en espérant qu’il s’agisse d’une fausse information. Le contraire serait condamnable.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous