Publié par Frank Khalifa le 11 décembre 2015

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Plus d’an après l’assassinat de Eyal, Naftali et Gilad et le sacrifice des jeunes soldats de Tsahal tombés durant l’opération Tsouk Etane, les atrocités commises par l’Etat islamique ont finalement atteint leur objectif de rompre le pacte social des démocraties européennes avec les attentats particulièrement sanglants du Bataclan à Paris, qui a tristement rejoint la liste des nominés des capitales victimes de la peste nazi-islamiste.

L’Europe, aveuglée par son antiracisme et son universalisme massificateur, a continué à se fourvoyer, au travers de sa pitoyable gestion de la « crise des migrants » et de sa « dérive du cœur » qui l’a inexorablement conduit à ses antipodes : la négation de l’autre qui, cette fois-ci, n’est pas l’ennemi, mais l’ami lui-même.

J’avais déjà dénoncé la scolastique du silence des agneaux et cette vox populi totalement aveuglée par l’ensanglantement de son quotidien.

Pour soutenir Dreuz financièrement, cliquez sur Paypal.Dreuz et choisissez le montant de votre don.

Est-ce que les nazi-islamistes auraient réussi leur coup d’introduire leur plus ténébreux troyen au plus profond de la mémoire des hommes ?

Sortir de l’obscurité n’est pas une affaire d’amateurs.

Victimes du syndrome de Stockholm, il faut dépasser ses peurs lâches et désigner les véritables égorgeurs de la Liberté, je veux dire les nazi-islamistes, semeurs du chaos planétaire, qui exultent de voir le terrain de leur déterminisme barbare déblayé par les arrangements et magouilles politico-médiatiques.

Les discours se veulent soudainement théologico-politiques et tentent une nouvelle fois de capter à leur profit les délices du pouvoir.

L’obscurité, c’est finalement : « Je suis dans le camp de l’antiracisme et tout le reste n’est que fascisme ! »

Mais, pendant ce temps, le nazi-islamisme nage en aux troubles et ricane de la niaiserie angélique des jouisseurs de nos belles nuits parisiennes.

Daniel Pearl ? Qui se souviendra de Kenji Goto ?

<Maintenant, c’est Madonna qui fredonne la Marseillaise !

<Aujourd’hui, on met dans le même sac les islamistes et le FN.

Maccabims, de cette poignée de résistants à l’assimilationnisme gréco-syrien. L’histoire se répète merveilleusement bien.

seulement ces lumières de H’anouka » ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Frank Khalifa pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz