Quantcast
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 26 décembre 2015

i

En Corse à Ajaccio, une salle de prière musulmane, dont on ne sait pas si elle est autorisée ou pas, a été saccagée dans la nuit de jeudi à vendredi.

Selon Corse matin, un petit groupe aurait fracturé la porte vitrée d’une salle de prière musulmane et l’a saccagée. Ils ont sorti des livres, dont des exemplaires du Coran, dans la rue, et leur ont mis le feu. «Un début d’incendie a détruit une partie des livres», a précisé le quotidien.

Selon l’AFP, il semble que les manifestants refusent l’invasion en cours de l’ile par l’islam, car ils criaient «On est chez nous!» ou encore «Arabi fora (les Arabes dehors)».

En réaction, Esther Benbassa a tweeté : « Une salle de prière #musulmane saccagée par des manifestants à #Ajaccio. Ce à quoi mène la #stigmatisation. »

J’admire Esther Benbassa : elle doit avoir une boule de cristal, pour connaître, elle, sans qu’aucune enquête n’ait révélé les causes de cet incident, les motivations des manifestants.

Pour soutenir Dreuz financièrement, cliquez sur Paypal.Dreuz et choisissez le montant de votre don.

Mais je vais, pour le raisonnement, supposer qu’elle a raison.

CXJZeL-WwAABulR

Et donc, si la stigmatisation des musulmans est la cause du saccage de la salle de prière, les 206 cimetières chrétiens profanés en 2014 en France démontre que ce sont les chrétiens, qui sont les plus stigmatisés.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz