Publié par Frank Khalifa le 26 janvier 2016

Flickr_-_Israel_Defense_Forces_-_Pleasant_Surprise

L’occident est atteint du syndrome de la cécité universaliste depuis que la couverture médiatique, à l’instar de l’escobarderie de Pujadas à l’endroit du valeureux Finkielkraut, désormais armé de l’épée des académiciens, considère Israël comme le « juif responsable de tous les maux du monde ».

Jusque-là, pas de scoop.

Mais quand on tend l’oreille vers l’Université, dont l’un des épicentres affabulateurs se trouve à Glasgow, là je tire la sonnette d’alarme contre l’une des plus viles contre-vérités, véhiculées par des reporters « pas glop pas glop-trotters» qui ont déshonoré le journalisme : je veux évoquer le sujet de Tsahal, littéralement, « Armée de Défense d’Israël ».

Eh oui ! Tsahal est une armée de défense qui ne riposte ou agit que si l’Etat d’Israël est attaqué ou menacé. Et Dieu bénisse, Israël doit se défendre contre des ennemis au sol, dans les airs et sur mer, sur sa propre terre, des confins du Liban au désert d’Egypte et de la Méditerranée à l’Arava, le long de la frontière avec la Jordanie.

Cette armée, je l’ai personnellement observée de près à Ashkelon lorsqu’Israël recevait sur la tronche plus de 2000 missiles.

Je n’étais pas un spécialiste de missiles mais je le suis devenu « grâce » au Hamas : les Kassam de fabrication artisanale et de petite portée, environ douze kilomètres, qui atteignaient les villes d’Ashkelon et de Sderot ; les Grad russes, d’une portée de vingt kilomètres, fournis par l’Iran pour atteindre les villes d’Ashdod et de Beer-Shev’a ; les Fadr5 iraniens et les M-75 de fabrication artisanale d’une portée de quatre-vingt kilomètres et donc capables de frapper Tel-Aviv et Jérusalem ; enfin, les M-302 chinois capables de parcourir cent cinquante kilomètres et dont un aurait frappé la ville de H’adera juste en dessous de Haïfa.

Israël, c’est la superficie de deux départements français ; Deux ! Nom de Dieu !

Le silence de la communauté internationale et la supercherie dans le traitement de l’information constituent un quitus pour le terrorisme.

Cette peste est arrivée en France.

Homme d’honneur et de paix, mes seules armes sont mes stylos et mes plumes. Au sujet de Gaza, l’exploitation médiatique de la mort de pauvres enfants gazaouis ayant servi de boucliers humains au Hamas face aux frappes chirurgicales de Tsahal constitue délibérément un mensonge sur les soldats de Tsahal.

Jordan n’avait que dix-neuf ans. Il était venu de Lyon à l’âge de seize ans pour réaliser ce rêve de redevenir un hébreu sur la terre de ces ancêtres. Le destin ou plutôt la guerre en a décidé autrement.

Pour soutenir Dreuz financièrement, cliquez sur Paypal.Dreuz et choisissez le montant de votre don.

Tsouk Etane (opération « bordure protectrice ») n’était pas une guerre mais une guérilla contre des terroristes qui surgissaient traitreusement de tunnels construits depuis cinq ans grâce au financement en partie du Qatar pour semer le chaos en Israël.

Je fus interloqué, lors des obsèques de Jordan, sous un ciel menaçant, par ces filles et garçons aux visages d’enfants : Ils sont là, les gardiens d’Israël qui défendent « le sable d’Israël » comme l’a chanté si bien notre Gainsbarre international.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Frank Khalifa pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

6
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz