Publié par Guy Millière le 28 janvier 2016

be01fd55-23dc-49c9-a8ee-4cc71f8813e1

Le 27 janvier était la journée internationale à la mémoire des victimes de la Shoah. A l’évidence, la mémoire en Europe est en train de s’effacer.

Aucun des grands médias de la plupart des pays d’Europe n’a mentionné la journée internationale. Et aucun dirigeant européen n’a parlé des victimes de la shoah, sinon de façon très brève.

L’Europe, à l’évidence, est passée à autre chose.

Ses dirigeants veulent bien se souvenir, mais pas trop. Ils acceptent de dire que la Shoah fut une abomination, mais à condition qu’il soit stipulé que cette abomination a eu un début une fin, qui coïncident avec la naissance et la chute du Troisième Reich. Ils préfèrent ne pas trop insister sur le fait que l’Allemagne de l’époque a été coupable, car l’Allemagne est désormais une « nouvelle Allemagne» et est au cœur de l’Europe qui est censée se construire.

Ils veulent bien condamner l’antisémitisme dans la mesure où cela reste une condamnation générique et abstraite, et en ce cas, ils condamnent l’antisémitisme d’extrême droite, largement en voie de disparition, mais ils ne condamnent pas l’antisémitisme islamique, car ils ont des intérêts à protéger et des amis à ne pas froisser : quand on entretient des liens avec des régimes islamiques antisémites, on ne peut pas tout se permettre.

Ils veulent bien dire qu’ils aiment les Juifs, à de strictes conditions : les Juifs concernés doivent être morts dans les camps d’extermination, ou être dociles, silencieux, et se conduire en dhimmi. Ils aiment beaucoup moins les Juifs vivants et à même de parler de l’antisémitisme tel qu’il est aujourd’hui. Ils aiment encore moins les Juifs vivant dans le pays juif. Ils s’accommoderaient même très bien de la disparition du pays juif, pour peu qu’ils puissent donner l’impression qu’ils n’y sont pour rien.

Il n’y a rien d’étonnant à ce qu’ils préfèrent les Juifs morts, puisque les morts ne parlent pas, et il n’y a rien d’étonnant à ce qu’ils veuillent que les Juifs se conduisent en dhimmi : ils se conduisent eux-mêmes en dhimmi depuis plusieurs décennies.

Il n’y a rien d’étonnant à ce qu’ils aiment moins les Juifs vivants et à même de parler de l’antisémitisme tel qu’il est aujourd’hui : ces Juifs là ne se conduisent pas en dhimmi et sont susceptibles de froisser les amis à ne pas froisser et de déplaire aux Musulmans antisémites, de plus en plus nombreux en Europe.

397b418c-623d-4ffe-a884-6f1c510d78ce

Il n’y a rien d’étonnant à ce qu’ils n’aiment particulièrement pas les Juifs vivant dans le pays juif et à ce qu’ils soient prêts à s’accommoder de la disparition du pays juif : leurs amis à ne pas froisser apprécient qu’on tue des Juifs vivant dans le pays juif et veulent la disparition du pays juif.

Pour soutenir Dreuz financièrement, cliquez sur Paypal.Dreuz et choisissez le montant de votre don.

Aux fins de donner l’impression qu’ils n’y sont pour rien, ils soutiennent la « cause palestinienne », traitent le chef terroriste antisémite Mahmoud Abbas comme un homme respectable et pas comme un criminel contre l’humanité, ce qu’il est pourtant.

8d541874-687d-4620-8770-d2540db060e8

Ils frétillent d’impatience à l’idée de signer des contrats avec un régime antisémite aux buts génocidaires. Et ils reçoivent celui que j’ai appelé le pantin de ce régime, Hassan Rouhani comme ils traitent Mahmoud Abbas.

A Rome, les statues ont été couvertes pour qu’Hassan Rouhani ne soit pas confronté à l’impudeur occidentale : il a vu que les dirigeants italiens ont l’esprit du dhimmi. Il a été reçu par le pape, qui a lui-même montré qu’il avait l’esprit du dhimmi. Il a été reçu à Paris par François Hollande le 27 janvier. C’était sans doute la façon pour les dirigeants français de commémorer la journée internationale à la mémoire des victimes de la Shoah.

Si des Juifs français se demandent encore ce que sont les dirigeants français, ils ont là de quoi méditer.

Si des gens qui, comme moi, ne sont pas juifs, mais ont des valeurs éthiques se demandent si les dirigeants français ont des valeurs éthiques, ils ont, là, une fois de plus, de quoi répondre à leurs questions.

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

9
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz