Publié par Magali Marc le 27 janvier 2016

15342380743_f0fcf82df9_o

D’après les médias libanais, les citoyens de la ville de Bint Jbeil, dans le sud du Liban, ont été surpris de découvrir mardi matin un vautour qui transportait ce qu’ils estimaient être de l’équipement d’espionnage israélien.

Selon les rapports, le vautour, qui est arrivé au Liban en provenance de Tel Aviv, selon une étiquette sur une de ses pattes, a été immédiatement capturé afin de l’empêcher d’attaquer les citoyens de Bint Jbeil.

Après que le personnel de sécurité de la ville se soit assuré que le vautour ne transportait pas d’équipement dangereux, le vautour a été libéré.

Les médias libanais ont rapporté que ce n’est pas la première fois que des «vautours espions d’Israël » tentent d’infiltrer le Liban.

Pour soutenir Dreuz financièrement, cliquez sur Paypal.Dreuz et choisissez le montant de votre don.

Il y a trois mois, un «vautour israélien» similaire a été capturé dans le village de Kfar Kila, également dans le sud du Liban.

Les voisins d’Israël ont déjà accusé l’État juif d’utiliser des animaux d’espionnage à de multiples occasions.

Le Times of Israel mentionne que l’ornithologue vétéran professeur Yossi Leshem a déclaré, lors de la capture d’un aigle accusé d’espionnage pour Israël en 2013, qu’il craignait que le phénomène croissant de la capture de ces animaux «d’espionnage» ne nuise à la préservation de la faune du pays.

Personne n’a pris la peine de lui demander son avis, mais le vautour a du s’envoler de très mauvaise humeur.

Au moins, il n’a pas fini en dinde de Thanksgiving.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

12
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz