Publié par Christian Larnet le 29 janvier 2016
Chef de la police de Kiel Thomas Bauchrowitz
Chef de la police de Kiel Thomas Bauchrowitz

La police de Kiel, en Allemagne, a cessé d’arrêter les réfugiés surpris en train de voler dans les magasins, car leur nombre est si élevé qu’ils ne peuvent pas suivre et les trainer devant la justice, rapporte le Kieler Nachrichten.

Selon l’édition du quotidien local Kieler Nachrichten de jeudi, la police de la ville a reçu instruction, en octobre dernier de la part du procureur de Kiel Peter Schwab, de ne plus poursuivre les réfugiés qui volent à l’étalage, dans les magasins et les appartements. Poursuivre les réfugiés est d’autant plus difficile qu’ils n’ont la plupart du temps aucun papier.

Pour soutenir Dreuz financièrement, cliquez sur Paypal.Dreuz et choisissez le montant de votre don.

Selon le document que s’est procuré le quotidien allemand, la police doit cependant continuer à arrêter les auteurs « de vols sérieux et de violence » quelque soit l’origine des coupables. La décision a été prise en octobre parce que les arrestations menaient à une impasse.

Le chef de la police de Kiel, Thomas Bauchrowitz a nié les allégations des journalistes du quotidien allemand, lors d’une conférence de presse, et a déclaré : “une plainte est déposée pour chaque cas.”

Les journalistes Bastian Modrow et Christian Longardt auteurs des révélations, ont tenté de contacter le chef de la police qui n’a pas souhaité répondre à leurs questions.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Source : kn-online.de

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous