Publié par Pierre Rehov le 18 janvier 2016

Censure Youtube

Les amateurs de « sensations fortes », souvent morbides, le savent bien. Il suffit d’entrer quelques mots clés bien sentis sur le moteur de recherche Youtube, pour trouver à peu près tout ce qu’il existe d’images abominables, de clips appelant à la haine, de reportages à la gloire du terrorisme, ou, évidemment, d’images truquées mettant en cause Israël et l’occident, hors de tout contexte, ou encore, tout simplement, les productions Pallywood.

La question reste posée depuis bien longtemps : comment de telles abominations peuvent-elles être mises à la disposition du public le plus large, souvent même des enfants ? La réponse est affligeante.

Youtube a basé son système de censure sur la délation

Dépassé par son succès et les millions d’heures de vidéo ajoutées chaque jour, Youtube a basé son système de censure sur la délation. Autrement dit, c’est le nombre de protestations reçues par un clip, avant d’être validée par l’équipe appropriée, qui détermine son sort.

Il est ensuite toujours possible de faire appel. C’est long, fastidieux, pas forcément à la portée de tous, et aboutit le plus souvent à un rejet.

Au final, donc, la censure dépend du plus grand nombre. Et, dans ce domaine, les pro-Palestiniens, pro-terrorisme et autres gauchistes nourris de la haine des valeurs judéo-chrétiennes et occidentales n’ont aucune peine à garder la main haute. Les réseaux sociaux sont leur terrain de prédilection. Normal : c’est le territoire des lâches. Il est tellement facile d’ouvrir un compte sous un faux nom et de passer ensuite ses journées à sévir sur le net.

Le résultat de cet état de fait, je l’ai ressenti récemment à deux reprises.

Tout d’abord après mon passage sur certaines chaines de télévisions françaises, que j’ai eu l’audace d’enregistrer et de poster sur Youtube, comme le font régulièrement les exégétes de l’islamisme, de Tariq Ramadan à Dieudonné. Dans l’heure qui a suivi, Youtube m’a envoyé un avertissement et a supprimé mon passage chez Thierry Ardisson, au pretexte d’un détournement de droits d’auteurs. Appel interjeté, j’ai obtenu gain de cause.

Mais voici bien pire…

Un scoop inoui : le lavage de cerveau et le recrutement d’un terroriste par son Imam, à Gaza

En 2008, avec mon équipe, nous avons ont été capables de filmer un scoop inoui. Le lavage de cerveau et le recrutement d’un terroriste par son Imam, à Gaza. En quelques années, le clip en question, qui sert de bande annonce à l’un de mes documentaires (The Path to Darkness) a été vu pas près de 90.000 visiteurs. Mais voici quelques jours, suite à une ou plusieurs plaintes, les images ont été supprimées, et mon compte sur Youtube a été restreint dans ses fonctions. Motif : « après vérification, ces images ne correspondent pas aux standards de Youtube ».

6fb0f76e-d2c3-466b-a07a-42f75b388343

Pour soutenir Dreuz financièrement, cliquez sur Paypal.Dreuz et choisissez le montant de votre don.

Des animaux torturés en Syrie ou dans les Territoires Palestiniens, passe encore. Des appels à la haine ou à l’extermination des juifs en arabe, fermons les yeux. Des tortures diverses, surtout sur des femmes, des lapidations… On peut trouver absolument de tout sur Youtube.

Mais qu’un réalisateur parvienne à démontrer, par l’image, que le terrorisme islamiste (surtout palestinien) est, de fait, en relation avec l’Islam… Voici la limite à ne pas dépasser.

Evidemment, dans les deux cas de censure, il s’agit de clips en français.

En attendant le resultat de mon appel contre Youtube, j’ai remis en ligne mon clip…

Cette fois sur FaceBook (ici : facebook.com)

Et vous pouvez également continuer de le visionner sur Youtube dans sa version anglaise. Elle n’a pas été censurée :

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Pierre Rehov pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

4
0
Merci de nous apporter votre commentairex