FLASH
[25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Nancy Verdier le 3 février 2016

Aid to palos

L’assistance humanitaire occidentale est-elle complice de l’essor du terrorisme contre Israël ?

Les gouvernements européens n’ont pas fait grand-chose pour empêcher les incitations au terrorisme exercées contre Israël par l’Autorité palestinienne, en dépit des explications fournies par les Israéliens, démontrant que l’aide humanitaire de l’UE aux « palestiniens » sert à financer le terrorisme.

Le Congrès américain a fait pression sur l’administration Obama pour réduire de $80 millions l’aide économique aux arabes « palestiniens », la faisant passer de $370 millions à $290 millions à l’automne 2015, suite à l’épidémie d’attaques au couteau contre les Israéliens.

Le gouvernement américain fournissait encore à lui seul aux « palestiniens » $408,751,396 en 2014.

La contribution de l’UE en 2014 était de $139,402,221.

  • Le Royaume Uni $95,328,127
  • la Suède $79,975,260
  • l’Allemagne $54,838,742
  • et la Norvège $35,911,782.

En tout, avec d’autres gouvernements occidentaux, y compris le Japon, la Suisse, l’Australie, les Pays-Bas, le Danemark, la France, l’Italie, la Belgique, la Finlande, et l’Irlande, on arrivait à un total de plus de $1 milliard.

Cette somme reflète seulement les contributions gouvernementales et ne tient pas compte des agences non–gouvernementales (ONG).

L’Assistance Humanitaire Mondiale évalue le montant total de l’aide fournie entre 2002 et 2011 aux arabes de l’Autorité palestinienne et de Gaza à $ 6,7 milliards.

En terme d’aide per capita, les « palestiniens » sont de loin les premiers bénéficiaires au monde

Il y a peu de populations au monde ou de territoires qui ont reçu une aide aussi généreuse et autant d’attention de la part de la communauté internationale que les palestiniens ; certainement pas les kurdes, ni les tibétains, qui ont subi des persécutions et se sont vu refuser l’autonomie.

En terme d’aide per capita, les « palestiniens » sont en tête de liste.

Selon un rapport de l’Assistance Humanitaire Mondiale, en 2013, les « palestiniens » ont reçu $849 millions d’aide internationale. Ce qui revenait à $176 pour chaque « palestinien », de loin le plus haut taux per capita au monde. En Syrie, où plus de 250.000 personnes ont été tuées et 6,5 millions de réfugiés ont été déplacés depuis 2011, l’aide par capita est de $106.

Le New York Times rapportait que le 18 décembre 2007, “quatre-vingt sept pays et organisations internationales avaient promis $7.4 milliards d’aide au ‘palestiniens’ lors d’une levée de fonds exceptionnelle pour aider les ‘palestiniens’ à créer un état viable, pacifique et sûr pour eux-mêmes.”

Pour soutenir Dreuz financièrement, cliquez sur Paypal.Dreuz et choisissez le montant de votre don.

En soi, l’aide humanitaire aux « palestiniens » est un geste positif, bienvenu, à condition qu’elle soit affectée à la construction d’infrastructures économiques, d’un programme social et politique, ainsi qu’au respect des lois.

Si les fonds fournis par les américains, les gouvernements européens et les ONG devaient servir à la création d’une société civile faisant la promotion de la démocratie, de la tolérance religieuse, et de la coexistence pacifique avec Israël, chaque centime en vaudrait la peine.

Mais il est regrettable que ce ne soit pas le cas.

Les fonds des donateurs occidentaux subventionnent le Hamas

Palestinian Media Watch (PMW) dans sa traduction du quotidien officiel de l’Autorité palestinienne Al-Hayat Al-Jadida du 6 janvier 2016 titrait : 47% du budget de l’AP va aux fonctionnaires et aux prisonniers (qui se trouvent dans les prisons israéliennes pour avoir commis des attaques terroristes mortelles), et à leurs familles.”

Le récit d’Al-Hayat Al-Jadida se poursuit ainsi :

“Le ministre des finances de l’AP a publié une déclaration de clarification à la presse hier soir, dans laquelle il réagit aux déclarations attribuées au chef adjoint du Bureau politique du Hamas, Ismail Haniyeh » [qui niait bénéficier de ces fonds.]

“Concernant la déclaration d’Ismaïl Haniyeh ‘qu’il est faux d’affirmer que l’AP dépense 55% de son budget pour Gaza’, nous, au ministère des finances, pensons qu’il est nécessaire de clarifier qu’en pratique, nous ne transférons pas moins de 47% de notre budget au profit de nos frères des districts du sud (la Bande de Gaza).

Ces dépenses comprennent les salaires de plus de 63.000 employés civils et militaires ainsi que les salaires des prisonniers (des terroristes emprisonnés en Israël), les salaires des prisonniers libérés (libérés par Israël comme geste de bonne volonté pour reprendre les négociations avec l’AP et pour souscrire aux exigences de l’administration Obama), et les salaires aux familles des martyrs (Shahid en arabe) et aux blessés (dans des affrontements terroristes avec Israël).”

Il n’y a absolument aucune ambiguïté sur le fait que les fonds des donateurs occidentaux subventionnent le Hamas, une organisation terroriste identifiée comme telle par les Etats-Unis et les Occidentaux.

Ce faisant, la communauté internationale confie le bien-être des « palestiniens » de Gaza à une organisation terroriste.

En outre, les fonds des donateurs servent à payer les salaires des terroristes « palestiniens » condamnés pour avoir tué et blessé des Israéliens. Les terroristes tués en commettant des actes terroristes sont considérés comme des martyrs par l’AP, et leurs familles reçoivent des allocations.

Ce n’est certainement pas l’intention des pays donateurs. Et cependant, malgré l’usage néfaste qui est fait de l’argent des contribuables occidentaux, des milliards continuent d’affluer depuis l’occident jusque dans les coffres de l’AP et du Hamas.

Ces appels au meurtre à vous glacer le sang sont diffusés à la télévision de l’Autorité palestinienne

Palestinian Media Watch a enregistré le 17 septembre 2015 la déclaration de Mahmoud Abbas, président de l’AP, sur Al-Hayat Al-Jadida :

“Chaque goutte de sang versé à Jérusalem est sacrée du moment que c’est pour Allah. Chaque martyr ira au paradis, et chaque blessé sera récompensé par la grâce d’Allah.”

L’incitation au meurtre des juifs d’Israël vient directement des dirigeants de l’Autorité palestinienne et ces appels au meurtre à vous glacer le sang sont diffusés à la télévision de l’Etat palestinien.

Selon Tzipi Hotovely, vice-ministre israélien des Affaires étrangères,

« les rapports de juin 2014 compilés par le ministère israélien des Affaires étrangères indiquent que le budget annuel de l’Autorité palestinienne pour soutenir les terroristes palestiniens est d’environ $75 millions.

Cela représente 16% des dons de l’étranger reçus chaque année par l’AP.

Globalement, en 2012, l’aide étrangère représentait environ un quart des $3,1 milliards de budget de l’Autorité palestinienne. Des chiffres plus récents sont inaccessibles étant donné que l’AP n’est plus transparente sur les transferts d’allocation. Depuis les révélations de détournement des fonds de l’aide étrangère à des terroristes et à leurs familles, l’Autorité palestinienne a simplement confié la distribution des allocations à l’OLP de Mahmoud Abbas. Cependant, le premier ministre de l’AP, Rami Hamdallah, a annoncé en septembre 2015 que l’Autorité continuera à fournir « l’assistance nécessaire » aux terroristes. « 

L’Autorité palestinienne n’a rien fait pour réhabiliter les camps de réfugiés malgré les milliards de dollars reçus

Hotovely a également souligné que, selon la Banque mondiale, entre 1993 et 2013, les Palestiniens ont reçu $21,7 milliards d’aide au développement.

Au lieu d’utiliser ces fonds pour le développement économique et social, le pouvoir « palestinien » a utilisé cet argent pour le financement des activités terroristes du Hamas, le renforcement de l’infrastructure terroriste, et l’acquisition d’armes. Le Hamas pour sa part a utilisé les fonds pour faciliter des attaques transfrontalières contre Israël, creuser des tunnels vers le territoire israélien, et tirer des milliers de missiles sur Israël.

L’Autorité palestinienne basée à Ramallah n’a rien fait pour réhabiliter les camps de réfugiés, malgré les milliards de dollars reçus, choisissant plutôt de garder délibérément les « réfugiés » dans un état de dépendance et de sous-développement comme «chair à canon» contre Israël. En outre, l’Autorité palestinienne dépense d’énormes ressources pour promouvoir la lutte contre Israël et une propagande haineuse.

L’aide occidentale aux « Palestiniens » a été fondée sur la réalisation d’une coexistence pacifique entre les « Palestiniens » et Israël. Mais des milliards de dollars ont disparu sans contrôle et sans directives strictes.

Le résultat est qu’au lieu de remplir l’objectif de la coexistence pacifique, une grande partie de l’aide humanitaire a contribué à faire l’inverse – et à vilipender Israël, les juifs, les chrétiens, l’Amérique et l’Occident.

En outre, ces millions de dollars occidentaux ont financé les médias, les mosquées, et le système scolaire palestinien qui incite les arabes « palestiniens » à la violence et au terrorisme contre les Juifs israéliens.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Nancy Verdier pour Dreuz.info.

Image à la Une : “aide aux palestiniens”

Source : Frontpage Magazine Joseph Puder

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz