Quantcast
FLASH
[15/11/2019] Cette nuit #Israël a bombardé les cibles terroristes du Jihad islamique en réponse aux dernières attaques de roquettes de #Gaza  |  [13/11/2019] Les partisans de Quaido envahissent l’ambassade du Venezuela au Brésil et annoncent la nomination d’un nouvel « ambassadeur »  |  Isère : 20 et 12 ans de prison requis contre le couple salafiste  |  #Israël/ #Gaza: la France condamne les tirs de roquettes terroristes sur l’Etat juif  |  #Israël : une roquette terroriste a percuté une maison d’Ashkélon, au sud du pays, lors du dernier tir de roquettes de #Gaza  |  L’armée de l’air israélienne vient de « BOUM » une escouade de terroristes du Jihad islamique qui tentaient de tirer des roquettes sur #Israël  |  Afghanistan: 7 morts dans l’explosion d’une voiture piégée près du ministère de l’intérieur à Kaboul  |  Après une nuit calme, les terroristes musulmans de Gaza ont tiré plusieurs roquettes sur des civils Israéliens du sud et de la région de Jérusalem #Gaza  |  [12/11/2019] Qui ? Le challenger de Trump, Mark Sanford quitte les primaires présidentielles du GOP  |  Les Brigades des martyrs d’Al-Aqsa revendiquent la responsabilité d’attaques contre plusieurs sites près de la frontière #Gaza  |  Les FDI affirment que 190 roquettes ont été tirées depuis ce matin sur Israël. 50% sont tombées dans des espaces ouverts et le taux d’interception du Iron Dome est de 90%. #Israël #Gaza  |  Israël: Le ministre de la Défense Naftali Bennet a annoncé l’état d’urgence dans toutes les villes israéliennes à moins de 80 km de la frontière #Gaza. Ceci sera en vigueur pour les prochaines 48 heures  |  Journée de combats : Une roquette de Gaza frappe Kerem Shalom – Nouvelle vague d’attaques aériennes israéliennes de représailles sur #Gaza  |  Le Jihad islamique palestinien confirme la mort d’un autre de ses terroristes, Zaki Adnan Mohammed Ghannam. Il a été tué par une attaque aérienne des FDI aujourd’hui. #Gaza #Israël  |  L’armée israélienne affirme avoir attaqué des sites souterrains palestiniens du Djihad islamique pour le stockage et la production d’armes et un camp d’entraînement  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Nancy Verdier le 13 février 2016

MK-Anat-Berko

Les arabes vivant en Israël et ailleurs ne peuvent prononcer le nom qu’ils ont choisi pour leur futur état : “Palestine”.

La député israélienne Anat Berko (Likoud) a amorcé une crise internationale quand à la Knesset elle a affirmé que les arabes ne peuvent prononcer le son P, donc le mot Palestine.

Plutôt amusant, cet épisode de la Knesset rapporté par David Israel dans The Jewish Press.

L’alphabet arabe comprend une variété de jolis sons qui sont articulés par des zones de la bouche et de la gorge que les langues européennes n’ont pas explorées. Mais l’arabe n’a pas de son “P” et les arabes en majorité ont du mal à prononcer les mots comportant la lettre P, optant habituellement à la place pour la lettre B qui est aussi une bilabiale.

Voilà pourquoi la député Berko a fait remarquer qu’il est plutôt gênant que des leaders nationaux aient choisi comme nom de leur nouvelle nation et pays, un mot qu’ils ne peuvent prononcer — Palestine.

Ce nom a été initialement choisi par les romains qui voulaient éradiquer toute trace de l’histoire juive sur cette terre, fous de rage de la raclée qu’ils avaient pris avec ces satanés rebelles en 132-35 av J.C. Alors ils ont choisi le nom de Palestine, une déformation latine de Eretz Plishtim, calqué sur le nom d’envahisseurs qui avaient eux-mêmes disparu 600 ans plus tôt.

Si bien que les arabes ne peuvent prononcer le nom de Palestine – en arabe cela donne le son « Falastine ».

Il y a beaucoup d’autres déformations arabes de noms européens comme Napoli (Naples), le nom d’une cité romaine de Samarie, qu’ils ont appelée Nablus (Naplouse en français), qui est aussi connu comme Shechem dans la tradition biblique.

Le folklore israélien s’amuse des mots que les arabes ne peuvent prononcer et les tourne en dérision, comme le groupe pro-arabe Beace Now (Peace now – la paix maintenant), et les gadgets de la maison faits en Blastic.

Apparemment, Anat Berko a mis les nerfs à vif de toute l’aile politique de la gauche qui s’est mis à l’invectiver, la qualifiant de raciste (racisme grammatical — ça existe ?), et l’accusant d’incitation (à quoi ? Brobre brononciation ?) Plusieurs députés arabes de gauche ont de rage quitté la séance (Ils ont toujours un ‘accès’ de colère prévu pour eux quelque part dans le hall).

La revue Foreign Policy, ce bastion du journalisme haut de gamme, a titré : Une juriste israélienne : «Il ne peut y avoir de Palestine, parce que l’arabe n’a pas de P».

Pour soutenir Dreuz financièrement, cliquez sur Paypal.Dreuz et choisissez le montant de votre don.

La meilleure raillerie de Berko, mercredi, fut sa question : “Pouvez-vous imaginer que le mouvement de libération sioniste s’appelle «Zionism» si la lettre Z n’existait pas en Hébreu ?” (En fait le nom hébreu est “Tziyonout,” et la lettre est “Tzadik,” et le Z existe en hébreu, c’est « zaïn », mais vous avez compris)

Drapeau de la Palestine dans le Larousse de 1939
Drapeau de la Palestine dans le Larousse de 1939

Berko a fait magistralement la démonstration du manque d’authenticité du mythe palestinien, fabriqué de toutes pièces par les politiciens arabes pour tenter de s’opposer au retour des juifs en Eretz Israël.

Golda Meir faisait remarquer qu’elle aussi avait été une palestinienne à un moment donné, car le mandat britannique de 1918-48 s’appelait Palestina-E.I., les dernières lettres étant l’abréviation de Eretz Israël.

Et pour finir, le plus important et le plus drôle à propos des arabes d’Eretz Israël utilisant le nom Palestine et Palestiniens :

Le nom Plishtim, la source du nom repris par les Romains pour la Judée occupée, est un mot hébreu dont la racine est P.L.Sh., comme Polshim-Invaders, les envahisseurs de Pologne. Les Plishtim (Philistins) n’étaient pas des sémites, mais des tribus helléniques ayant vogué sur la mer Egée jusqu’à Canaan pour s’installer le long des côtes entre Gaza et Ashdod.

Si bien que les arabes d’Eretz Israël ont pris le nom “d’envahisseurs” pour décrire leurs droits sur une terre confisquée par les romains aux juifs.

Maintenant vous savez vraiment tout sur le Mouvement de « libération balestinien ».

Que la Baix soit sur vous.

La séquence du ‘P’ du discours de MK Dr. Berko:

Le discours complet à la Knesset :

Députée Anat Berko. Photo Credit: Screenshot

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Nancy Verdier pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz