Quantcast
FLASH
[08/12/2019] Les autorités saoudiennes enquêtent pour savoir si le terroriste de #Pensacola s’est radicalisé lors d’une visite dans le royaume l’année dernière, selon deux responsables saoudiens  |  #Pensacola. Le FBI détient 10 Saoudiens après l’attaque, et en recherche d’autres qui ont participé avec le terroriste à une fête pour regarder des vidéos de tueries de masse  |  Les avions à réaction de l’armée de l’air israélienne ont frappé un camp terroriste de #Hamas, des entrepôts d’armes, des bureaux et des postes de sécurité à #Gaza  |  [07/12/2019] A 20h54 heure locale, 3 roquettes ont été tirées depuis #Gaza sur #Israël, 2 interceptées. Ni @Reuters, @AFP n’en parlent  |  [06/12/2019] En raison d’une aggravation des menaces de l’#Iran, #Israël a testé avec succès des tirs de missile capable de porter une tête nucléaire  |  [04/12/2019] Fatigué des blabla, #Trump annule la dernière conférence de l’Otan et rentre à Washington  |  [30/11/2019] Le terroriste du #LondonBridge était un proche de l’infâme prédicateur islamiste Anjem Choudary  |  La Bolivie rétablit ses liens diplomatiques avec #Israël  |  Près de 3 000 faux permis de conduire américains envoyés par la Chine ont été interceptés par la douane américaine  |  Le terroriste islamiste du pont de Londres avait demandé de l’aide pour être déradicalisé, selon son avocat  |  [29/11/2019] Alerte rouge: tir de roquettes à l’instant dans le sud d’#Israël  |  Evacuation de la #garedunord de Paris après la découverte d’un engin explosif dans un sac  |  Les talibans disent qu’ils sont prêts à reprendre les pourparlers de paix après la visite impromptue de #Trump pour thanksgiving  |  Le Premier ministre irakien déclare qu’il remet sa démission au Parlement  |  [28/11/2019] La Bolivie rétablit ses relations diplomatiques avec #Israël, qu’elle avait rompues en 2009 sous la direction du président de gauche Evo Morales, qui estimait qu’Israël n’avait pas le droit de se défendre contre les tirs de roquettes depuis #Gaza  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Nancy Verdier le 13 février 2016

MK-Anat-Berko

Les arabes vivant en Israël et ailleurs ne peuvent prononcer le nom qu’ils ont choisi pour leur futur état : “Palestine”.

La député israélienne Anat Berko (Likoud) a amorcé une crise internationale quand à la Knesset elle a affirmé que les arabes ne peuvent prononcer le son P, donc le mot Palestine.

Plutôt amusant, cet épisode de la Knesset rapporté par David Israel dans The Jewish Press.

L’alphabet arabe comprend une variété de jolis sons qui sont articulés par des zones de la bouche et de la gorge que les langues européennes n’ont pas explorées. Mais l’arabe n’a pas de son “P” et les arabes en majorité ont du mal à prononcer les mots comportant la lettre P, optant habituellement à la place pour la lettre B qui est aussi une bilabiale.

Voilà pourquoi la député Berko a fait remarquer qu’il est plutôt gênant que des leaders nationaux aient choisi comme nom de leur nouvelle nation et pays, un mot qu’ils ne peuvent prononcer — Palestine.

Ce nom a été initialement choisi par les romains qui voulaient éradiquer toute trace de l’histoire juive sur cette terre, fous de rage de la raclée qu’ils avaient pris avec ces satanés rebelles en 132-35 av J.C. Alors ils ont choisi le nom de Palestine, une déformation latine de Eretz Plishtim, calqué sur le nom d’envahisseurs qui avaient eux-mêmes disparu 600 ans plus tôt.

Si bien que les arabes ne peuvent prononcer le nom de Palestine – en arabe cela donne le son « Falastine ».

Il y a beaucoup d’autres déformations arabes de noms européens comme Napoli (Naples), le nom d’une cité romaine de Samarie, qu’ils ont appelée Nablus (Naplouse en français), qui est aussi connu comme Shechem dans la tradition biblique.

Le folklore israélien s’amuse des mots que les arabes ne peuvent prononcer et les tourne en dérision, comme le groupe pro-arabe Beace Now (Peace now – la paix maintenant), et les gadgets de la maison faits en Blastic.

Apparemment, Anat Berko a mis les nerfs à vif de toute l’aile politique de la gauche qui s’est mis à l’invectiver, la qualifiant de raciste (racisme grammatical — ça existe ?), et l’accusant d’incitation (à quoi ? Brobre brononciation ?) Plusieurs députés arabes de gauche ont de rage quitté la séance (Ils ont toujours un ‘accès’ de colère prévu pour eux quelque part dans le hall).

La revue Foreign Policy, ce bastion du journalisme haut de gamme, a titré : Une juriste israélienne : «Il ne peut y avoir de Palestine, parce que l’arabe n’a pas de P».

Pour soutenir Dreuz financièrement, cliquez sur Paypal.Dreuz et choisissez le montant de votre don.

La meilleure raillerie de Berko, mercredi, fut sa question : “Pouvez-vous imaginer que le mouvement de libération sioniste s’appelle «Zionism» si la lettre Z n’existait pas en Hébreu ?” (En fait le nom hébreu est “Tziyonout,” et la lettre est “Tzadik,” et le Z existe en hébreu, c’est « zaïn », mais vous avez compris)

Drapeau de la Palestine dans le Larousse de 1939
Drapeau de la Palestine dans le Larousse de 1939

Berko a fait magistralement la démonstration du manque d’authenticité du mythe palestinien, fabriqué de toutes pièces par les politiciens arabes pour tenter de s’opposer au retour des juifs en Eretz Israël.

Golda Meir faisait remarquer qu’elle aussi avait été une palestinienne à un moment donné, car le mandat britannique de 1918-48 s’appelait Palestina-E.I., les dernières lettres étant l’abréviation de Eretz Israël.

Et pour finir, le plus important et le plus drôle à propos des arabes d’Eretz Israël utilisant le nom Palestine et Palestiniens :

Le nom Plishtim, la source du nom repris par les Romains pour la Judée occupée, est un mot hébreu dont la racine est P.L.Sh., comme Polshim-Invaders, les envahisseurs de Pologne. Les Plishtim (Philistins) n’étaient pas des sémites, mais des tribus helléniques ayant vogué sur la mer Egée jusqu’à Canaan pour s’installer le long des côtes entre Gaza et Ashdod.

Si bien que les arabes d’Eretz Israël ont pris le nom “d’envahisseurs” pour décrire leurs droits sur une terre confisquée par les romains aux juifs.

Maintenant vous savez vraiment tout sur le Mouvement de « libération balestinien ».

Que la Baix soit sur vous.

La séquence du ‘P’ du discours de MK Dr. Berko:

Le discours complet à la Knesset :

Députée Anat Berko. Photo Credit: Screenshot

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Nancy Verdier pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz